(Minghui.org) Le 5 décembre 2021, alors que l’année 2021 touchait à sa fin, les pratiquants de Falun Dafa se sont réunis au parc Pitouhuiben dans le comté de Yunlin à Taïwan, pour souhaiter une bonne année au Maître. Ils ont également tenu une conférence de partage d’expériences de Falun Dafa pour s’efforcer d’être plus diligents dans la cultivation.

Le 5 décembre, les pratiquants se rassemblent au parc Pitouhuiben dans le comté de Yunlin, à Taïwan et souhaitent au Maître un bon Nouvel An.

Ils étaient reconnaissants d’avoir pu s’améliorer physiquement et moralement dans Dafa. Ils ont partagé leurs expériences de regarder à l’intérieur, d’abandonner les attachements et de valider Dafa. Ils se sont également encouragés mutuellement à être plus diligents et plus fermes dans la cultivation.

Regarder inconditionnellement vers l’intérieur résout un conflit

Liyun est une chef comptable de collège à la retraite. Sa vie était très facile ; elle avait une belle famille, un mariage heureux et des enfants distingués. La vie semblait presque parfaite pour elle, mais au fond d’elle-même, elle avait toujours l’impression qu’il lui manquait quelque chose de précieux.

Elle a raconté comment elle a obtenu le Fa. « Laissez-moi commencer mon histoire par les mots “affinité prédestinée” », a-t-elle déclaré. « Il y a environ vingt ans, lorsque le Falun Dafa a été présenté et était populaire dans de nombreuses écoles primaires à travers Taïwan, j’ai entendu parler d’un séminaire de Falun Dafa dans un centre d’enseignement. À l’époque, je n’étais pas intéressée par le Falun Dafa, car je pratiquais déjà une autre forme de qigong. Cependant, le mot “affinité prédestinée” a attiré mon attention lorsque le président de notre département a dit : “La cultivation dépend de l’affinité prédestinée de chacun”, j’ai alors décidé d’assister au séminaire. »

« J’ai réalisé que la “chose précieuse” qui me manquait dans ma vie était en fait le Falun Dafa. Dans le passé, j’avais très mauvais caractère, mais après avoir cultivé le Falun Dafa, j’ai éliminé beaucoup de mes attachements et j’ai corrigé mes pensées et mes manières d’agir. »

Liyun a dit : « Mon mari était alcoolique et aimait jouer au mahjong (un jeu de société qui implique souvent des jeux d’argent). Après qu’il a commencé à pratiquer le Falun Dafa, il a arrêté de boire, mais il était toujours accro au mahjong. Je me mettais souvent en colère contre lui et nous avions de grosses disputes.

« Chaque soir, j’attendais qu’il rentre à la maison après avoir joué au mahjong. Je me disputais avec lui et j’étais très en colère lorsque je n’arrivais pas à maîtriser mon xinxing. »

Grâce à l’étude continue du Fa et à une compréhension plus profonde de Dafa, Liyun est devenue plus calme et a regardé en elle inconditionnellement. Malgré les hauts et les bas dans sa cultivation, elle essayait souvent de se corriger. Dans le passé, elle était très anxieuse et frustrée en attendant que son mari rentre à la maison, mais après avoir cultivé Dafa, son humeur a commencé à changer pour le mieux.

Grâce à l’étude continue du Fa, elle a réalisé qu’elle devait regarder inconditionnellement vers l’intérieur. Elle a également compris que les agissements de son mari étaient le reflet de sa cultivation. « Mon mari changera pour le mieux si je suis plus diligente dans la cultivation. » Elle s’est sincèrement excusée auprès de son mari : « Je suis vraiment désolée. Tout est de ma faute ! » Son mari a été très surpris par l’attitude positive de Liyun et l’a félicitée : « Tu es plus diligente que moi dans la cultivation ! » À partir de ce moment-là, les conflits entre Liyun et son mari se sont peu à peu dissous.

Mère et fille se réconcilient

Huang Ye, une femme âgée, a parlé des changements positifs qu’elle a expérimentés dans la cultivation. Elle a ressenti la compassion illimitée et miséricordieuse du Maître et a vécu des choses extraordinaires en cultivant Dafa.

« J’ai une belle-fille issue du précédent mariage de mon mari. Elle s’appelle Xiao Juan. Elle était très rebelle en grandissant et ne m’aimait pas du tout parce qu’elle a été élevée dans un environnement très strict. Elle refusait de m’appeler “maman” et nous ne nous entendions pas très bien », a-t-elle dit.

Huang Ye a décidé d’échapper à la situation en travaillant comme concierge dans un hôpital, où elle s’occupait de patients 24 heures sur 24. Ce n’est que lorsque sa sœur aînée lui a offert le livre Zhuan Falun qu’elle a commencé à cultiver le Falun Dafa.

Huang Ye était analphabète et ne pouvait pas déchiffrer les caractères chinois du livre Zhuan Falun. Elle a dit : « J’ai demandé de l’aide au Maître. Comment pouvais-je étudier le Fa si je ne savais pas lire ? J’ai demandé au Maître de m’aider. Je voulais cultiver et étudier le Fa. »

« Puis il s’est produit quelque chose de miraculeux ! » a-t-elle dit. « Pendant mon sommeil, j’ai senti que le Maître m’avait donné tous les mots du Zhuan Falun. Quand je me suis réveillée le lendemain, j’étais capable de lire et chaque caractère chinois rayonnait de lumière. »

Bien que Huang Ye soit analphabète, elle était capable de comprendre les conférences du Maître dans le Zhuan Falun et a dit : « Le Maître nous enseigne à regarder vers l’intérieur, à cultiver notre xinxing et à éliminer aussi nos attachements. Je ne devrais pas avoir une attitude de confrontation avec Xiao Juan. Je dois être plus bienveillante avec elle et la traiter correctement. »

Elle est allée à la rencontre de Xiao Juan et lui a dit : « Je suis une pratiquante de Falun Dafa maintenant et je respecte le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Je suis vraiment désolée pour ce que j’ai fait dans le passé. » Xiao Juan a été touchée par la sincérité de Huang Ye et a appelé Huang Ye « maman » pour la première fois. Elles ont pleuré, se sont étreintes tendrement et ont réglé leurs rancunes.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais