(Minghui.org) J’ai commencé à pratiquer le Falun Dafa en mai 1998, un an avant que le Parti communiste chinois ne lance la persécution de cette discipline spirituelle pacifique. Plus de deux décennies se sont écoulées depuis lors. Sous la persécution sévère, j’ai progressivement mûri au point de diriger certains projets de Dafa. J’ai également pu affiner mes compétences techniques en apprenant de mes erreurs.

Apprendre des compétences techniques

J’avais l’habitude de me concentrer sur l’action au lieu d’étudier les enseignements de Dafa et de me cultiver. Les forces anciennes ont profité de mes lacunes, ce qui a entraîné mon arrestation et ma condamnation à la prison. J’ai été torturée en prison et ma pensée droite n’était pas forte. Sous la pression, j’ai écrit de multiples déclarations de renoncement et dénoncé Dafa contre ma volonté. Après ma libération, je suis restée à la maison tous les jours pour étudier le Zhuan Falun. En un mois, j’ai fini de lire la quarantaine de livres écrits par le Maître.

Un jour, alors que j’étais à moitié endormie, j’ai vu plusieurs divinités des forces anciennes qui m’entouraient, en train de parler avec colère : « Comment pouvez-vous sauver une personne comme elle ? » Je pouvais sentir qu’elles se sentaient injustement traitées parce qu’elles me jugeaient non qualifiée pour étudier Dafa. En me réveillant, j’ai pris la décision de cultiver avec diligence. J’ai décidé de compenser les pertes que j’ai causées à Dafa et de ne pas décevoir le Maître.

Lorsque la police m’a arrêtée, elle a également perquisitionné mon site de production de documents et confisqué plus de 2000 yuans en espèces. Je me sentais coupable chaque fois que je pensais aux ressources de Dafa perdues à cause de moi. Bien que je voulusse compenser les pertes, mon environnement n’était pas bon et je n’ai pas pu établir un autre site de production de documents. J’avais également besoin de passer plus de temps à étudier les enseignements de Dafa pour vraiment m'élever. Finalement, j’ai décidé d’apprendre des compétences techniques, ce qui me permettrait d’apporter ma contribution en aidant les autres.

Le Maître m’a rapidement envoyé de l’aide. Peu de temps après avoir eu l’idée d’apprendre des compétences techniques, j’ai rencontré un pratiquant féru de technologie. Il m’a d’abord appris à installer des systèmes d’exploitation. J’ai remarqué qu’il était très patient lorsqu’il enseignait aux autres, expliquant les choses en détail étape par étape et permettant aux apprenants de prendre des notes. Mais lorsque j’ai essayé de faire de même, il m’a demandé sérieusement : « Êtes-vous prête à apprendre ? »

«Bien sûr ! » ai-je répondu.

« Très bien, j’ai alors une requête à formuler », a-t-il dit. « Vous ne pouvez pas écrire les instructions, vous ne pouvez que les mémoriser dans votre tête ; sinon, je ne vous enseignerai pas. »

Je n’étais pas contente, mais je n’ai pas discuté avec lui. À ma grande surprise, j’ai été capable de mémoriser les étapes détaillées après qu’il m’eut montré une seule fois. C’était comme si mon cerveau était prêt pour cela dans d’autres dimensions, sans aucune barrière. J’ai rapidement tout appris, à mon grand étonnement.

Relever les défis

Je tiens à remercier les pratiquants qui sont venus me demander de l’aide car, sans eux, je n’aurais pas pu m’améliorer autant. Une fois, peu de temps après avoir acquis les compétences techniques de base, une pratiquante âgée est venue avec une feuille de papier et m’a posé cinq questions. J’étais un peu contrariée : « Ne savez-vous pas que je suis aussi une novice ? » Néanmoins, j’ai été capable de répondre à toutes les questions. C’est ainsi qu’a débuté notre collaboration au fil des ans. Chaque fois qu’elle rencontrait une difficulté, elle venait me voir pour en discuter. Si je ne parvenais pas à la résoudre, je faisais une recherche sur le forum technique animé par des pratiquants. J’ai constaté que c’est en résolvant ses problèmes que j’ai fait mes plus grands progrès, sans même m’en rendre compte. Plus tard, j’ai appris à produire une image DVD de référence. Après avoir téléchargé des vidéos de clarification de la vérité depuis Minghui, j’ai pu préparer des fichiers images pour les sites de production de documents afin de produire davantage de DVD.

Après un certain temps, les coordinateurs de ma région ont décidé de produire des brochures dénonçant les personnes locales impliquées dans la persécution des pratiquants de Falun Gong. À cette époque, je ne connaissais que peu le traitement de texte Word, et pas du tout les PDF. Mais tout le monde m’a dit que j’étais la bonne personne pour ce nouveau projet. Je n’avais pas d’autre choix que de dire oui. Je suis allée sur Internet pour apprendre comment faire des brochures, ce qui semblait très compliqué.

Le Maître a écrit :

« Je dis que “la grande voie est le plus simple et le plus facile. C'est comme ça, beaucoup de choses sont très simples”... » (« Enseignement du Fa à la Conférence de Fa à New York », Enseignement du Fa aux Conférences de Fa aux États-Unis)

Donc, faire des brochures ne devrait pas être si difficile, me suis-je dit. Avec cette pensée, j’ai réussi à produire une ébauche en peu de temps.

L’ensemble du processus a vraiment forgé mon cœur, car j’ai dû tout gérer moi-même, de la sélection du contenu à la mise en page et aux dessins. Après avoir reçu l’ébauche, les coordinateurs ont également fait de nombreux commentaires sur la mise en page, la taille du fronton et le mariage des couleurs. J’ai apporté des modifications en conséquence, mais les commentaires se sont multipliés. Après de nombreuses séries de retours et de révisions, de retours et de révisions, la brochure était terminée et mon xinxing s’est également élevé.

La mise en page et les dessins exigent tous deux de solides compétences techniques. J’ai passé de nombreux jours et nuits à essayer de les comprendre. Ne sachant que faire, j’ai parfois fondu en larmes. Je me suis aussi agenouillée devant le portrait du Maître pour demander de l’aide. En me voyant sincèrement désireuse de sauver les gens, le Maître compatissant me donnait la sagesse. La procédure de production d’une brochure que j’ai trouvée en ligne était fastidieuse et lourde, j’ai donc essayé de développer une méthode plus simple qui serait facile à apprendre, afin que d’autres personnes puissent également préparer des documents de manière efficace, au lieu d’empiéter sur leur temps d’étude des enseignements de Dafa et des exercices.

Finalement, j’ai créé des modèles de différents types qui permettent de remplacer plusieurs images (dessins ou photos) à la fois. Chaque fois que de nouvelles images d’amulettes étaient publiées sur Minghui, nos pratiquants locaux savaient comment utiliser les modèles pour insérer facilement les nouvelles images.

Comme les autres pratiquants amélioraient leurs compétences techniques et avaient moins besoin de mon aide, j’avais plus de temps pour faire d’autres choses. De temps en temps, nous rencontrions encore des problèmes et je n’arrivais pas à trouver de solutions. Mais les miracles se produisaient les uns après les autres, et parfois une nouvelle idée me venait à l’esprit sur la façon de résoudre le problème. J’étais émerveillée par tout cela et j’étais reconnaissante au Maître pour m’avoir octroyé la sagesse.

S’améliorer comme un seul corps

Au fil des ans, j’ai rencontré un certain nombre de pratiquants possédant des compétences techniques. Deux d’entre eux sont morts à cause de la persécution et plusieurs autres ont été détenus pour la pratique du Falun Dafa. J’aimerais partager ici quelques réflexions.

Les pratiquants ayant des compétences techniques ont joué un rôle important dans notre clarification de la vérité. Certains d’entre eux sont très accommodants et répondent sans hésiter à toutes les demandes. Cela semble bien à première vue, mais cette approche consistant à tout prendre sur soi peut également priver d’autres pratiquants des opportunités de se développer et de devenir plus indépendants dans la résolution de problèmes techniques, ce qui peut également entraver leur chemin de cultivation.

La cultivation est très sérieuse et les forces anciennes nous surveillent constamment pour trouver des failles. Certains pratiquants admirent également ceux qui ont des compétences techniques, leur donnant de la nourriture et d’autres fournitures. Avec de tels éloges et un traitement spécial, certains des pratiquants doués en technologie ont également développé l'exaltation et un fort ego.

Une meilleure façon de faire est de s’élever ensemble. Presque tous les pratiquants ont accès à Internet et au forum technique géré par des pratiquants. Lorsque nous rencontrons des problèmes, nous devrions regarder à l’intérieur de nous-mêmes et élever notre xinxing, au lieu de tout confier aux pratiquants ayant des compétences techniques. Cela fait partie de notre cultivation, après tout.

Ces observations m’ont également incité à trouver des moyens d’aider les autres à devenir plus indépendants. Étant donné que certains pratiquants âgés n’arrivaient pas à apprendre rapidement, j’ai compilé des supports de formation, avec du texte et des illustrations, sur les compétences de base, l’accès à une messagerie électronique sécurisée et le cryptage. En travaillant avec d’autres pratiquants ayant des compétences techniques, nous avons également compilé des instructions détaillées sur la configuration des ordinateurs. Nous avons fourni l’impression de ces fichiers aux pratiquants de notre région afin que chacun puisse apprendre et s’y familiariser.

Un processus de cultivation

J’ai récemment compris que les compétences techniques ne résultaient pas seulement d’un apprentissage constant, mais aussi d’une solide cultivation. Plus notre xinxing s'élève, plus nos compétences techniques s’améliorent. Par exemple, lorsque je faisais des mises en page et des dessins, la haute qualité du produit que je produisais ne provenait pas d’heures interminables passées devant l’ordinateur, mais de la sagesse que le Maître m’a donnée après que j’ai fait des progrès significatifs dans mon xinxing. En outre, j’ai également acquis de nombreuses autres compétences connexes en cours de route. Toutes les compétences que j’ai acquises au fil du temps étaient interconnectées et je pouvais les utiliser à volonté pour obtenir les résultats souhaités.

Faire un travail technique est difficile, mais c’est aussi merveilleux. Une fois, je n’ai pas dormi pendant deux jours et une nuit, car je travaillais sans relâche, sauf pour étudier le Fa et faire les exercices, pour compiler une brochure qui exposait la persécution perfide dans ma région.

Lorsque j’ai finalement terminé la brochure, il me restait environ dix minutes avant d’émettre la pensée droite. J’étais si fatiguée que je me suis assoupie. Je me suis sentie très coupable après m’être réveillée d’un profond sommeil : « Comment ai-je pu manquer l’émission de la pensée droite ?! » Cependant, lorsque j’ai vérifié l’heure, je n’en croyais pas mes yeux : je n’avais dormi que quelques minutes, même si j’avais l’impression d’avoir dormi longtemps, profondément, d’un sommeil réparateur. C’était comme si j’avais dormi dans une autre dimension. Merci, Maître !

Voyant ma volonté de compenser la perte des ressources de Dafa mentionnée ci-dessus, le Maître m’a aidée à entrer en contact avec d’autres pratiquants qui avaient du papier et des DVD inutilisés provenant de divers sites de production de documents. Il y avait environ 4000 à 5000 DVD au total. J’ai produit des DVD contenant des informations telles que les Neuf Commentaires sur le Parti communiste avec les DVD en bon état, et j’ai fabriqué de magnifiques pendentifs en forme d’arbre avec les inutilisables, y inscrivant des mots pour clarifier la vérité. Les déchets de papier ont également été convertis en amulettes laminées, et les gens les aiment beaucoup. Je suis très reconnaissante au Maître de m’avoir donné ces opportunités.

L'année dernière, j'ai trouvé des fleurs d'Udumbara sur une courge nouvellement cultivée sur mon balcon. Elles étaient nombreuses. J'étais très heureuse et je savais que c'était un encouragement du Maître pour que je fasse mieux.

La persécution se poursuit et de nombreuses personnes attendent toujours d’être sauvées. Je souhaite sincèrement que nous puissions tous chérir le titre sacré de disciples de Dafa. Nous avons eu la chance de suivre le Maître et de descendre dans ce monde humain. Aider le Maître à sauver les gens est notre mission. Faisons de notre mieux et ne laissons pas de regrets.

Tout le contenu publié sur ce site est protégé par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais