(Minghui.org) Tout comme Karl Marx, le Parti communiste chinois (PCC) est toutes les religions. Cependant, le PCC et ses organisations pour la jeunesse — la Ligue de la jeunesse communiste et les Jeunes Pionniers — exigent tous de leurs membres qu’ils jurent qu’ils « se consacreront et suivront les organisations pour toujours [dans cette vie et au-delà]. »

Dans cet article, nous étudierons pourquoi le PCC, qui est athée, voudrait que ses membres lui prêtent une allégeance perpétuelle.

L’essence de l’athéisme du communisme

Marx a écrit : « Elle [la religion] est l’opium du peuple. Le communisme commence là où commence l’athéisme. » Demandons-nous pourquoi Marx était en désaccord avec la religion, qui enseigne aux croyants à respecter le divin et à être de bonnes personnes.

Les écrits de Marx publiés en Chine communiste sont basés sur ceux publiés en Union soviétique. Ils ne sont qu’une partie de l’ensemble de la collection « The Marx-Engels Institutes — Marxists Internet Archive » conservée dans d’autres pays. Une exploration plus approfondie de l’ensemble de la collection montre que Marx était un chrétien fervent dans son plus jeune âge. Son père était avocat et le jeune Karl a mené une vie honnête, jusqu’à ce qu’il soit influencé par le satanisme.

Existant depuis des siècles avant Marx, le satanisme a commencé comme une société secrète impliquant l’inceste, le sexe en groupe, l’alcoolisme et l’orgie. Contrairement aux systèmes de croyances traditionnelles qui maintiennent des valeurs morales, le satanisme fait partie de la force obscure qui a l’intention de détruire la société. Dans le satanisme, on croit que si on vend son âme à Satan, ce dernier satisfera tous nos désirs. Faust, le personnage principal de la pièce tragique de Johann Wolfgang von Goethe, était une telle personne qui a vendu son âme pour obtenir des connaissances illimitées et des plaisirs de ce monde.

Marx a également suivi le même chemin que Faust, mais il est allé plus loin. Dans son poème La vierge pâle, il a écrit :

« Ainsi j’ai perdu le ciel,

Je le sais très bien.

Mon âme naguère fidèle à Dieu

A été marquée pour l’enfer. »

Selon Richard Wurmbrand, auteur de Marx et Satan, Marx a vendu son âme à Satan pour satisfaire ses propres désirs. Dans Hegel, Marx a écrit :

« Parce que j’ai découvert le plus haut,

Et parce que j’ai découvert le plus profond par la méditation,

je suis grand comme un Dieu :

Comme Lui, je m’habille de ténèbres. »

En vendant son âme à Satan, Marx a atteint son but — il était et est toujours vénéré comme un dieu dans tous les pays communistes, bien qu’il ait ouvertement attaqué toute croyance dans les divinités. Mais l’humanité a payé un lourd tribut. David Satter, membre senior de l’Institut Hudson, a écrit dans un article de 2017 intitulé « 100 ans de communisme — et 100 millions de morts » : « Si l’on ajoute à cette liste les morts causées par les régimes communistes que l’Union soviétique a créés et soutenus — y compris ceux d’Europe de l’Est, de Chine, de Cuba, de Corée du Nord, du Vietnam et du Cambodge — le nombre total de victimes est plus proche de 100 millions. Cela fait du communisme la plus grande catastrophe de l’histoire de l’humanité. »

Mais la malveillance du communisme ne se limite pas à tuer ; il a également éloigné les gens des valeurs morales. Comme ses prédécesseurs appartenant à des organisations satanistes, Marx savait que mettre en évidence le lien avec Satan n’était pas acceptable pour l’humanité et il l’a donc rebaptisé athéisme. En attaquant la religion et en incitant à la haine envers le divin, ses désirs hideux allaient être satisfaits.

Déclaration sous serment au communisme

Cibler la religion n’est que la première étape. « Les communistes ne prêchent absolument aucune morale », remarquait Marx. Dans Le Manifeste du parti communiste, il a précisé l’objectif d’abolir non seulement toutes les religions, mais aussi toutes les morales.

Wurmbrand a fait remonter le serment du communisme au satanisme. Richard Wurmbrand a écrit : « Le centre du satanisme en Grande-Bretagne est le cimetière de Highgate à Londres, où Karl Marx est enterré. De mystérieux rites de magie noire sont célébrés sur cette tombe. C’est le lieu d’inspiration du vampire de Highgate, qui a attaqué plusieurs jeunes filles en 1970. » Les dirigeants du PCC ont aussi rendu hommage à ce lieu lors de leurs visites à Londres.

Richard Wurmbrand explique encore : « Il existe une église de Satan. L’un de ses rites est la messe noire, célébrée à minuit par un prêtre du Malin. Au cours de cette messe noire, une Bible est consumée par le feu. Tous les assistants jurent de commettre les sept péchés capitaux énumérés dans le catéchisme catholique. La cérémonie se termine par une orgie. »

Le serment du PCC va plus loin, puisqu’il exige que l’on consacre sa vie à jamais au satanisme de Marx. Dans le bouddhisme, lorsqu’un laïc devient moine bouddhiste, on lui demande s’il peut promettre « de ne tuer aucune vie pour le reste de sa vie ». En d’autres termes, l’interdiction de tuer est une règle que les moines doivent suivre pendant leur séjour dans le monde humain. Mais le PCC a l’intention de contrôler l’âme d’une personne non seulement dans cette vie humaine, mais même au-delà de la mort — en la traînant en enfer.

« Le marxisme contrôle plus d’un tiers de l’humanité. Si l’on pouvait démontrer que les initiateurs et les auteurs de ce mouvement sont en fait des adorateurs du diable en secret, exploitant consciemment des pouvoirs sataniques, une telle prise de conscience ne nécessiterait-elle pas une action ? » écrivait Wurmbrand en 1986 dans Marx et Satan.

Depuis lors, le communisme soviétique et celui d’Europe de l’Est se sont effondrés. Mais la communauté internationale a rapidement oublié le massacre de la place Tiananmen perpétré par le PCC en 1989, et a au contraire fourni une aide financière et diplomatique, aidant le régime à devenir une entité économique mondiale dominante qui met le monde en danger.

La censure et la désinformation du PCC ont provoqué un désastre sans fin en Chine et dans le reste du monde, en particulier au cours de ces trois dernières années de pandémie. Il est temps pour nous d’apprendre cette leçon et de rejeter l’idéologie communiste avant qu’elle ne détruise le monde.

Tout le contenu publié sur ce site est protégé par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais