(Minghui.org) Vous trouverez ci-dessous trois lettres de lecteurs de Minghui qui sont également des pratiquants de Falun Gong. Ces personnes et leurs proches ont célébré la mort de Jiang Zemin, l’ancien haut dirigeant du Parti communiste chinois (PCC) qui a lancé la persécution du Falun Gong en 1999.

Mon mari danse

Lorsque mon mari est rentré à la maison vers 20 heures le 30 novembre, il était très enthousiaste.

« Dernières nouvelles ! Jiang Zemin est mort ! » s’est-il exclamé. « Jiang Zemin, 96 ans, est mort à Shanghai. »

« C’est pour de vrai ? » ai-je demandé.

« Bien sûr, la nouvelle est publiée dans le groupe de médias sociaux des enseignants locaux. Si elle n’avait pas été réelle, l’enseignant Wang aurait-il osé poster un tel message ouvertement ? » a-t-il répondu.

J’étais heureuse d’entendre cela aussi et j’ai continué à lire mon livre. Mon mari était si joyeux qu’il s’est mis à danser. Il s’agit d’un type de danse que nous apprenons souvent aux élèves à exécuter lors des célébrations de festivals – les élèves tiennent un ruban de fleurs, s’arrêtent tous les deux pas, agitent les bras d’une certaine manière tout en chantant des chansons.

Mon mari a dansé d’un bout à l’autre de la pièce et a fait le tour de la table à thé et de moi avant de sortir de la pièce. Il chantait aussi : « Jiang Zemin est mort, nous sommes si heureux, si heureux ! Jiang Zemin est mort, nous sommes si heureux, si heureux ! »

J’ai été profondément émue en voyant mon mari chanter et danser comme un enfant. Oui, après nous avoir vus, moi et d’autres pratiquants, persécutés à tort pendant vingt-trois ans, comment pouvait-il ne pas être heureux en entendant la nouvelle de la mort de Jiang ? Une année, la nouvelle de la mort de Jiang est tombée et mon mari avait même acheté des feux d’artifice pour célébrer cela, mais c’était une fausse nouvelle. Cette fois, la mort de l’auteur principal de la persécution du Falun Gong était confirmée. Bien sûr, mon mari et des dizaines de millions de pratiquants et les membres de leur famille étaient enthousiastes.

Célébrations de la ville de Shantou, province du Guangdong

Les pratiquants de Falun Gong et les membres de leur famille du district de Jinping dans la ville de Shantou, province du Guangdong, ont célébré la mort de Jiang Zemin.

Célébration familiale

J’ai appris la mort de Jiang par des informations en ligne à 18 heures le 30 novembre et je l’ai immédiatement annoncé à ma famille. Tout le monde était ravi, surtout ma femme. Je ne l’avais jamais vue aussi enthousiaste et heureuse. « C’est bien que Jiang Zemin soit mort », a-t-elle dit. « Il aurait dû mourir il y a longtemps. Regardez, pendant toutes ces années, ma famille et d’autres pratiquants ont tellement souffert – perte d’emploi, familles brisées et emprisonnement. »

Je savais qu’elle le pensait vraiment. Peu après que Jiang a commencé à réprimer le Falun Gong en 1999, j’ai été envoyé dans un camp de travail pour ma pratique du Falun Gong. Ma famille a failli s’effondrer émotionnellement et financièrement (j’étais le seul soutien de la famille). Ma femme s’est également sentie comme une citoyenne de seconde zone, car les autorités avaient fait subir un lavage de cerveau au grand public en lui faisant croire que les pratiquants de Falun Gong violaient la loi et méritaient d’être persécutés. À cause de la discrimination et des regards sarcastiques des autres, elle n’osait pas sortir et était souvent en larmes. Elle demandait à notre petite-fille, alors âgée de sept ans, d’aller au marché voisin pour faire les courses.

Lorsque ses amis lui demandaient parfois comment elle s’en était sortie pendant ces années de détention, elle ne savait pas comment répondre, car elle ne voulait pas se souvenir de ces jours douloureux. Même aujourd’hui voir des fourgons de police la rend toujours nerveuse... Tout cela a été causé par Jiang.

C’est pourquoi sa mort a été une grande occasion à célébrer pour ma famille. Ma femme n’arrêtait pas d’applaudir pendant que nous allumions les feux d’artifice.

Tous les contenus publiés sur ce site sont protégés par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais