(Minghui.org) Les nouvelles en provenance de Chine aujourd’hui incluent des incidents de persécution ayant eu lieu dans 10 villes ou districts de 7 provinces. Selon ce rapport, au moins 31 pratiquants ont été récemment persécutés pour leur croyance.

1. [Ville de Gejiu, province du Yunnan] Condamnation de Mme Li Yanzhu et de Mme Shen Shaoqing à la prison

2. [Ville de Harbin, province du Heilongjiang] Procès de Mme Niu Xiaona

3. [Ville de Zhangjiakou, province du Hebei] Mise à sac du domicile de Mme Liu Cuilan

4. [Ville de Shangzhi, province du Heilongjiang] Arrestation de Mme Cui Xiangui

5. [Ville de Chengdu, province du Sichuan] Arrestation de Mme Wen Caizhao

6. [Ville de Datong, province du Shanxi] Libération de Mme Gao Sulan après deux ans et demi de prison

7. [Ville de Meishan, province du Sichuan] Persécution de Mme He Qi

8. [Ville de Tai’an, province du Shandong] Libération de Mme Wang Xiuping après quatre ans de prison

9. [Ville de Hegang, province du Heilongjiang] Arrestation de 16 pratiquants en un jour

10. [Ville de Chaoyang, province du Liaoning] Surveillance de Mme Zhang Guifang

1. [Ville de Gejiu, province du Yunnan] Condamnation de Mme Li Yanzhu et de Mme Shen Shaoqing à la prison

Plusieurs pratiquants ont été arrêtés avant le 20e Congrès national du Parti communiste chinois et certains ont été condamnés à de longues peines. Mme Li Yanzhu a été condamnée à sept ans de prison. Mme Shen Shaoqing a aussi été condamnée à sept ans de prison.

2. [Ville de Harbin, province du Heilongjiang] Procès de Mme Niu Xiaona

Le tribunal intermédiaire du transport ferroviaire a prévu un procès à Mme Niu Xiaona à 9 heures, le 29 décembre 2022.

3. [Ville de Zhangjiakou, province du Hebei] Mise à sac du domicile de Mme Liu Cuilan

Douze policiers dirigés par Ji Wanguang, chef de la Division de la sécurité intérieure de la ville de Huai’an, se sont rendus au domicile de Mme Liu Guilan vers 10 heures, le 2 décembre 2022. Ils ont saccagé son domicile et ils ont confisqué deux ordinateurs, une photo du fondateur du Falun Gong, ses livres de Falun Gong, quatre lecteurs multimédias, un lecteur MP3, des calendriers de bureau, des affiches, du matériel de clarification de la vérité, de l’argent en espèces, etc. Mme Liu a été retenue par deux policiers pendant le saccage. Elle a été giflée deux fois et ses oreilles ont été frappées à coup de poing, deux fois par Ji Wanguang lorsqu’elle a essayé de raisonner la police.

4. [Ville de Shangzhi, province du Heilongjiang] Arrestation de Mme Cui Xiangui

Deux agents du poste de police no 2 se sont rendus au domicile de Mme Cui Xiangui en août 2022. Ils ont fouillé son domicile et ont confisqué deux lecteurs MP3, un livre sur le Falun Gong et un calendrier. Deux agents du poste de police du district de Changshou, d’où est originaire Mme Cui, sont venus et l’ont emmenée au poste de police du district pour l’interroger. Sa main a été tenue de force et on l’a obligée à apposer ses empreintes digitales sur certains documents.

5. [Ville de Chengdu, province du Sichuan] Arrestation de Mme Wen Caizhao

Mme Wen Caizhao, 60 ans, vit dans le village de Baixing, faubourg de Mengyang, ville de Pengzhou. Plus de 30 policiers et membres du gouvernement de la ville se sont rendus à son domicile le 4 août 2022, au matin. Ils ont saccagé son domicile et confisqué ses livres de Falun Gong, son ordinateur, son imprimante et d’autres biens personnels. Mme Wen a été emmenée au poste de police de la ville pour être interrogée. Elle a été libérée le lendemain soir.

6. [Ville de Datong, province du Shanxi] Libération de Mme Gao Sulan après deux ans et demi de prison

Mme Gao Sulan a été libérée à la fin du mois de février 2022 après avoir été emprisonnée pendant deux ans et demi.

7. [Ville de Meishan, province du Sichuan] Persécution de Mme He Qi

Mme He Qi, du district de Dongpo, a été arrêtée le 1er août 2017 parce qu’elle a parlé du Falun Gong à des gens. Elle a été condamnée à trois ans et trois mois et a été incarcérée dans le quatrième quartier de la prison pour femmes de Chengdu. Elle a été libérée le 30 octobre 2020.

Mme He a été arrêtée à nouveau le 1er avril 2021, pour avoir parlé du Falun Gong à des gens. Elle a été détenue pendant dix-huit mois au centre de détention de la ville de Meishan et a été libérée le 30 septembre 2022.

8. [Ville de Tai’an, province du Shandong] Libération de Mme Wang Xiuping après quatre ans de prison

Mme Wang Xiuping a été arrêtée le 26 décembre 2018. Elle a été condamnée à quatre ans de prison et incarcérée dans la prison pour femmes de la province du Shandong. Elle a été libérée le 25 décembre 2022.

9. [Ville de Hegang, province du Heilongjiang] Arrestation de 16 pratiquants en un jour

Au moins seize pratiquants ont été arrêtés dans la ville de Hegang le 29 septembre 2022, lors d’une arrestation collective. Beaucoup d’entre eux ont été traqués et suivis par la police pendant un certain temps avant d’être arrêtés.

M. Liu Qingfu enseigne à l’école intermédiaire no 21. Il a été suivi par la police pendant un certain temps avant d’être arrêté le 29 septembre 2022. Il a été détenu au centre de détention du district de Luobei pendant plus d’un mois.

Mme Du Guihua a été arrêtée par des agents du poste de police de Gounan et du Département de police du district de Xingshan dans l’après-midi du 29 septembre 2022. La police a saccagé son domicile et a confisqué ses livres de Falun Gong et la photo du fondateur du Falun Gong. Elle a été détenue pendant neuf jours, puis placée sous surveillance résidentielle pendant un an. Mme Du a été suivie et harcelée par la police avant son arrestation.

Mme Xin Haiyan, du district de Dongshan, a été arrêtée dans la rue par des policiers du district de Dongshan à 8 ou 9 heures, le 29 septembre 2022. Lorsqu’elle a présenté des symptômes de maladie grave au poste de police, sa famille l’a ramenée chez elle. La police a saccagé son domicile et a confisqué ses livres de Falun Gong et une photo du fondateur du Falun Gong. Elle a été suivie par la police avant d’être arrêtée.

Mme Zhang Yingchun a été arrêtée à son domicile par des agents du poste de police du chemin de Jiefang, dans le district de Gongnong. La police a fouillé son domicile et a confisqué deux livres sur le Falun Gong. Elle a été libérée plus tard dans la journée.

Mme Peng Shuxia a été arrêtée par des agents du poste de police du chemin de Jiefang le même jour. La police a confisqué de nombreux livres sur le Falun Gong, des lecteurs multimédias, des DVD, etc. à son domicile. Elle a été placée en détention pendant dix jours. Le centre de détention lui ayant refusé l’admission, elle a été libérée le lendemain.

Mmes Zhang Huanshun et Liu Fengqin ont été arrêtées par des agents du poste de police no 6 du district de Nanshan le 29 septembre 2022. Elles ont été libérées le soir même. La police a confisqué deux livres de Falun Gong au domicile de Mme Zhang.

Plusieurs autres pratiquants ont été arrêtés le 29 septembre 2022. Il s’agit de M. Zhang Aicheng, M. Qiu, Mme Xu, Ma, Mme Huang, Mme Zhang Yan, Mme Meng Guangzhi et sa fille Mme Gao. Ils ont été libérés plus tard dans la journée ou quelques jours plus tard. La police a confisqué plusieurs livres de Falun Gong au domicile de Mme Zhang Yan, et quelques livres de Falun Gong et un téléphone portable au domicile de Mme Huang.

Mme Huang a été suivie par la police jusqu’à son domicile. La police a saccagé son domicile et a confisqué ses livres de Falun Gong.

Le 1er septembre 2022, Mme Liu Hui a été harcelée chez elle par l’agent Wang Zhaokui du poste de police de Hongjun, dans le district de Xiangyang. Elle a été emmenée au poste de police et a été placée en détention administrative pendant quinze jours. Elle a été autorisée à rentrer chez elle plus tard dans la journée.

Mme Chu Furong, du district de Dongshan, a été arrêtée deux fois avant le 20e Congrès national du PCC. Elle a été kidnappée dans la rue la première fois, mais elle a été relâchée plus tard dans la journée. La deuxième fois, elle a été kidnappée chez elle, mais a été relâchée plus tard dans la journée.

10. [Ville de Chaoyang, province du Liaoning] Surveillance de Mme Zhang Guifang

Les pratiquants en probation dans le district de Shangta sont étroitement surveillés par le Bureau judiciaire du district de Shuangta et ses branches. Les pratiquants doivent porter en permanence un téléphone portable qui leur est attribué. Ils ne sont pas autorisés à quitter la ville et doivent signaler leurs allées et venues tous les mois. Ils sont appelés au hasard pour vérifier s’ils sont chez eux. Une fois par mois, ils doivent se rendre au bureau du juge pour rédiger un rapport. Les téléphones portables ont été mis à jour à la fin de l’année 2021 avec davantage d’informations personnelles. Les pratiquants sont tenus de télécharger une ou deux photos chaque jour.

Mme Zhang Guifang est l’une des pratiquantes qui sont actuellement surveillées par le Bureau judiciaire de Longshan, une branche du Bureau judiciaire du district de Shuangta. Cette situation a mis une grande pression sur Mme Zhang Guifang et sa famille.

Tout le contenu publié sur ce site est protégé par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais