(Minghui.org) Ma santé se dégradait rapidement avant que je ne commence à pratiquer le Falun Dafa en 1998. J’avais des vertiges, des palpitations cardiaques et des spasmes musculaires dans la main en permanence. Je prenais de nombreux médicaments pendant les mois d’hiver. J’avais consulté de nombreux médecins chinois et occidentaux et différents hôpitaux, et mon père m’avait même emmenée aux temples pour prier pour ma santé. Mais rien ne fonctionnait.

Au bout d’un moment, ma belle-mère m’a accusée de simuler ma maladie. Mon mari et mes collègues de travail m’appelaient « la pharmacie » parce que je prenais beaucoup de comprimés. Je me rendais au temple et priais les Dieux deux fois par mois. Un jour de 1998, je n’ai soudain plus eu envie d’y aller pour prier. J’ai commencé à pratiquer le Falun Dafa plus tard cette année-là.

Après avoir cultivé pendant quelques jours, Maître Li (le fondateur du Falun Dafa) a commencé à purifier mon corps, même si je n’avais pas encore appris les cinq exercices. Un jour, j’ai commencé à avoir la diarrhée et le lendemain, je me suis sentie beaucoup mieux. Puis est arrivée la toux. Je toussais toutes les deux minutes et parfois la toux était extrême. Cela a duré une semaine entière. Cela m’empêchait même de dormir.

Je ne voulais pas déranger mon mari et mon enfant avec ma toux, alors j’ai dormi sur le canapé. Une fois que j’ai cessé de tousser, c’est mon mari qui a commencé. Il était faible et ne pouvait plus supporter la toux, alors il est allé voir un médecin. Ma toux a duré une semaine, mais je me sentais parfaitement bien et je continuais à m’occuper de mes deux enfants et à faire tout le ménage. J’ai réalisé, par l’intermédiaire de mon mari, que le Maître essayait de m’encourager dans ma cultivation et de me montrer que les pratiquants ne tombent pas malades. C’était un signe d’élimination du karma. En étudiant le Fa, en faisant les exercices et en suivant les critères du Fa, j’ai appris à devenir chaque jour une meilleure personne, et je n’ai pas été malade. J’ai même l’air plus jeune qu’avant.

Le Maître a dit :

« La cultivation simultanée de l’esprit et du corps peut donner une apparence très jeune, on ne fait pas du tout son âge. » (Cinquième Leçon, Zhuan Falun)

Bien que j’aie la quarantaine, je parais plus jeune que mon âge réel et je n’ai pas de rides sur le visage. Lorsque je suis allée chez une autre pratiquante, celle-ci a demandé à sa mère de deviner mon âge. Elle a répondu : « Vous devez avoir la trentaine. »

Le Maître m’a protégée

Je voulais distribuer des documents de clarification de la vérité à chaque foyer de mon quartier. Mais à cause de mon attachement à la peur, je distribuais toujours les documents loin de chez moi, car je craignais que les gens ne me reconnaissent.

Un jour, à l’heure du déjeuner, j’ai décidé de distribuer les documents dans mon quartier. Lorsque j’ai quitté la maison, mon mari m’a suivie. Je ne l’ai pas attendu et j’ai commencé à distribuer les documents. Lorsque des chiens m’ont vue, ils ont commencé à aboyer et m’ont fait un peu peur. Cependant, j’ai continué à avancer. Après mon retour à la maison, mon mari m’a demandé : « Où es-tu allée ? J’ai essayé de te suivre, mais je n’y arrivais pas. »

J’ai répondu : « Je t’ai vu regarder derrière moi. Je pensais que tu me cherchais. »

Un autre jour, j’ai laissé des documents près de notre fenêtre. Le lendemain matin, j’ai vu une foule de gens les prendre, et certains ont dit qu’ils avaient entendu les chiens aboyer, mais n’avaient vu personne dans la rue ; d’autres ont dit qu’ils avaient vu deux femmes et un homme passer. Un homme a demandé si c’était moi qui distribuais les documents. Mon mari a répondu que j’étais avec lui toute la nuit et a montré les documents près de notre fenêtre. L’homme est alors parti. Lorsque la police est venue, elle n’a rien trouvé non plus. Le Maître m’a protégée.

Un pratiquant et moi sommes sortis pour enlever un panneau qui calomniait Dafa. Nous sommes partis après le déjeuner. Le panneau se trouvait à côté du service de gestion de l’appartement. Après avoir émis la pensée droite, nous avons regardé dans la rue et vu de nombreuses personnes aller et venir. J’ai suggéré que nous le fassions un autre jour quand il y aurait moins de monde, mais l’autre pratiquant a insisté pour que nous le fassions cette nuit-là.

Nous nous sommes approchés du panneau et avons vu qu’il avait un verre de protection et était verrouillé. L’éclairage public s’est éteint, alors nous avons essayé de faire levier pour ouvrir la serrure avec un outil que nous avions apporté. Je savais que ce n’était pas le bon outil. Nous avons décidé d’émettre la pensée droite. La serrure a sauté et nous avons compris que le Maître nous avait aidés. Nous avons brisé la vitre pendant que les lampadaires étaient éteints et avons arraché le panneau. Nous avons emmené le panneau chez un autre pratiquant pour le détruire. Après avoir quitté les lieux, l’éclairage public s’est rallumé. Tout cela a pris 10 minutes. Le Maître nous a protégés une fois de plus.

Mon beau-frère se rétablit

Il y a environ neuf ans, on a diagnostiqué une maladie pulmonaire à mon beau-frère. Il devait être opéré dans un hôpital de Wuhan. Il y avait trois autres patients dans le même état dans le service. Deux d’entre eux sont morts après l’opération. L’opération coûtant 40 000 yuans, ma sœur a voulu m’emprunter de l’argent.

Je lui ai dit : « Deux d’entre eux sont morts après l’opération. Même si je te prête l’argent, nous ne pouvons pas garantir que l’opération réussisse. De plus, je n’ai pas autant d’argent à te prêter. Dis-lui de réciter “Falun Dafa est bon, Authenticité-Compassion-Tolérance est bon”. Il doit être sincère et croire que mon Maître peut l’aider. »

Finalement, il n’a pas subi l’opération et est rentré chez lui. Après avoir récité les phrases pendant un mois, il est venu me voir et m’a dit : « Ta méthode est vraiment étonnante – je me suis rétabli. »

Ma sœur m’a dit qu’il récitait ces mots tous les jours avant de sortir et avant d’aller se coucher et quand il n’avait rien à faire.

Une personne pratique, toute la famille en profite

Mon mari s’est cassé le bras et devait être opéré le lendemain. Il avait peur de la douleur. Je lui ai dit que s’il avait peur de la douleur, il devait réciter “Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon”. Il n’a pas répondu.

Quand je l’ai vu le lendemain, il m’a souri en disant : « Mon bras ne me fait plus mal et je n’ai pas besoin d’opération. » Je lui ai demandé s’il avait récité les mots. Il n’a pas répondu.

Des choses étonnantes comme celle-ci sont arrivées à mes enfants, mes sœurs et mes petits-enfants. Ma famille entière a bénéficié de ma pratique de Dafa.

Tous les pratiquants de Falun Dafa ont vécu des expériences comme celles-ci. Je voulais partager les miennes afin de valider la préciosité et le pouvoir de Dafa, ainsi que la compassion et la grandeur du Maître. Je voulais également faire connaître à tout le monde les mensonges et la propagande du Parti communiste chinois (PCC) et leur faire comprendre la vérité sur Dafa et être sauvé.

Tout le contenu publié sur ce site est protégé par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais