Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

268,037,456 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Opinions


La réaction publique à un programme mis en scène de la TV de Shijiazhuang éclaire les effets délétères du coup de propagande de l’auto-immolation

[Site Clartés et Sagesse]

Par Lu Zhenyan


Le 29 juin 2011, la station TV de Shijiazhuang a diffusé un extrait d’un débat télévisé intitulé " Je suis devenu le domestique de mon fils" lors de leur programme “Emotional Password” ("Mot de passe émotionnel",) largement accessible sur Internet. Les internautes " grinçaient des dents de colère " envers un fils totalement irrespectueux qui maltraitait et profitait de son père. Le "fils terrible", nommé Xu Feng, n’a plus pu supporter la pression et a exposé l’histoire interne. Le soi-disant débat n’était seulement que pour les abonnés. Des acteurs jouaient le rôle du père et du fils. La révélation de la vérité a suscité un véritable tollé sur Internet. Comment une station TV pouvait-elle jouer avec les émotions des gens de cette façon ?! Face au tollé public, l’Administration d’état du film et de la télévision a pénalisé la station, annulé le programme pendant 30 jours, et le concepteur du programme “Jiutian Media Inc.” de la province du Hebei a vu sa licence suspendue pour trois ans.

Le clip du débat de la station TV du Hebei, a été blâmé pour avoir joué avec les émotions du public, mais ce spectacle n’était pas si terrible, puisqu’il ne promouvait pas le comportement outrageux du fils. En réalité , le script le plus pitoyable était celui du programme Point focal de CCTV, concernant l’ "auto-immolation. "

Le 23 janvier 2001, la soi-disant "Auto-immolation " de Tiananmen, un coup monté contre les pratiquants de Falun Gong, a choqué le pays et le monde. Ces dernières années, parmi ceux qui avaient des incompréhensions ou ressentaient de l’animosité envers le Falun Gong, la plupart avaient visionné l’épisode de Point focal concernant "l’auto-immolation", un programme de propagande incitant à la haine.

Analyse 1 du ralenti de " l’auto-immolation " de CCTV: Un extincteur arrose la scène, et au même moment, un bras est levé, frappant brutalement la tête de Liu Chunling avec force

Analyse 2 du ralenti de « l’auto-immolation », de CCTV : Un objet lourd frappe la tête de Liu et rebondit en arrière

Analyse 3 du ralenti de " l’auto-immolation », de CCTV : Un objet lourd revient en boomerang en direction de l’agent de police

Analyse 4 du ralenti de « l’auto-immolation », de CCTV : Un homme portant un manteau se tient à l’endroit où le coup a été porté, encore dans la posture de porter un coup contre quelqu'un quelques secondes auparavant

Le programme Point focal de CCTV concernant "l’auto-immolation " a causé plus de dommages que le programme récent. Il a induit le public en erreur et incité à la haine envers les pratiquants de Falun Gong. La plupart des gens ignorent qu'aucun de ceux ayant participé à l’auto-immolation ne pratiquait le Falun Gong. Le 4 février 2001, un article du Washington Post, intitulé “The self immolation fire shines on the dark sinister secret in China.” ("le feu de l'auto-immolation éclaire l'obscurité du sinistre secret en Chine") Le journaliste s’est rendu dans la ville natale de Liu Chunling (ville de Kaifeng, province du Henan), la victime de l’auto-immolation décédée ce jour là , et a enquêté sur son passé. Selon ses voisins, elle était une prostituée et personne ne l’a jamais vue pratiquer Falun Gong. Dans la vidéo au ralenti, nous pouvons voir que Liu Chunling n’est pas décédée suite à l’incendie, mais sous un puissant coup à la tête. Falun Gong est une voie de ‘cultivation’ qui enseigne aux gens à être bons et de meilleures personnes. Il n’y a pas de préceptes comme dans les religions, mais un point très clair est que les pratiquants n’ont absolument pas le droit de tuer. Les livres du Falun Gong affirment clairement que le suicide est aussi un meurtre, et un pêché. Le Parti communiste chinois (PCC) a trompé les gens en affirmant que ceux qui se sont immolés recherchaient le "nirvana". Le PCC a détruit les livres de Falun Gong et bloqué les sites Internet de Falun Gong à l’étranger, de sorte que les gens n’aient aucun moyen d’apprendre la vérité.

Wang Jindon était un autre auto-immolé, qui tenait une bouteille de soda pleine d’essence entre ses jambes. Au cours de l’incendie, la bouteille de plastique soi-disant pleine d’essence est restée intacte. Les cheveux s’enflamment facilement. Mais la vidéo TV montre que ceux-ci sont restés parfaitement intacts pendant l’incendie

Il semble que les journalistes connaissaient à l’avance ce qui allait se produire et y étaient préparés. Les photos ont été prises de loin, de près et de très près. De plus, les prises de vue à distance couvraient la Place Tienanmen toute entière, mais le PCC a affirmé qu’il s’agissait d’une caméra de surveillance. Cependant les caméras de surveillance sont fixes, et la vidéo de l’auto-immolation a été filmée par des caméras en mouvement. De plus, les micros ont enregistré le cri, et un cameraman a pris des photos de divers angles, même une scène d’enfant en train d'appeler sa mère en hurlant . Cette "auto-immolation " était semble t-il une mise en scène produite par le PCC pour générer la haine.

Comparée à l’histoire fabriquée de la station TV de Hebei, CCTV n’a pas simplement affecté mensongèrement les sentiments du public, mais endommagé la fondation morale de la société. Un programme si pervers incitant à la haine, inversant les choses, et endommageant la société est équivalent à la propagande de haine Nazie durant la Seconde Guerre Mondiale. Le PCC a utilisé " l’auto-immolation " pour diffamer des croyances droites. Leur but était de justifier la persécution brutale.

Le 14 août 2001, un représentant de l’Organisation Internationale pour le développement et l’éducation (IED) s’est exprimé lors de 53ème conférence du Comité pour la promotion et la protection des droits de l’homme des Nations Unies. Le représentant a fermement condamné la persécution des pratiquants de Falun Gong par le PCC comme étant un " comportement de terrorisme national "La déclaration de l’IED affirmait :" Le gouvernement, exerçant son droit de réponse, a tenté de justifier son terrorisme d’Etat contre le groupe en le qualifiant de "[mot calomnieux du gouvernement chinois effacé] " ayant entraîné des morts et l’éclatement de familles. Au cours de notre enquête, les seuls décès sont le fait des autorités chinoises : Le régime note un soi-disant incident d'auto-immolation Place Tiananmen, le 23 janvier 2001, comme preuve que Falun Gong est une " [mot calomnieux du gouvernement chinois effacé] ". Cependant, nous avons obtenu une vidéo de cet incident, qui de notre point de vue, prouve que qu'il a été mis en scène par le gouvernement. Nous avons des copies de cette vidéo, disponibles à la distribution. » Face à des preuves irréfutables, les représentants chinois n'ont rien trouvé à dire.


Traduit de l'anglais en Europe

Version anglaise : http://www.clearwisdom.net/html/articles/2011/9/30/128419.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2011/9/24/247092.html