Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

289,985,786 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Vœux adressés à Maître Li Hongzhi


Retour sur de beaux moments inoubliables – quand j'ai appris le Falun Gong en Chine


[Site Clartés et Sagesse]


Écrit par Wang Zhen un pratiquant de Falun Gong de la ville de Qingdao, de la province du Shandong


Maître a enseigné dans Zhuan Falun :


« Il y avait un élève de Qingdao qui méditait assis sur un lit à la pause de midi, quand il n’y avait personne d’autre dans la pièce; à peine assis, il s’est mis à léviter en faisant d’énormes bonds de plus d’un mètre au-dessus du lit. Chaque fois, il s’élevait et retombait. Boum, boum, il bondissait et chutait, même la couverture est tombée par terre. Un peu excité et aussi un peu effrayé, il a passé toute la pause à faire des bonds. Enfin la reprise du travail a sonné, il s’est dit: 'Il ne faut pas que les autres voient ça, ils se demanderaient ce qui se passe. Il faut arrêter ça tout de suite.' Les bonds ont cessé. » (« ZhuanFalun »)

Je suis le pratiquant de Falun Gong dont Il parlait.


Au cours des 30 mois d'enseignement de la Loi du Maître en Chine depuis 1992, j'ai assisté aux conférences de Loi à deux reprises. J'ai été très chanceux de recevoir personnellement les enseignements du Maître. Plus de dix ans plus tard, je me souviens très clairement de l'apparence et de la voix du Maître, et cela m'inspire de suivre assidûment le chemin de cultivation de Dafa


Ma rencontre prédestinée avec Dafa


En juin 1993, j'ai appris le Falun Gong dans la ville de Changchun, province du Jilin, la ville natale du Maître. Cette année-là, ma femme et mon petit-fils ont été malades et hospitalisés en même temps et je suis resté à l'hôpital pour prendre soin d'eux. Un de mes collègues est venu me voir et m'a dit qu'il y avait une conférence de Qigong dans la ville de Changchun dans les jours à venir. Il m'a demandé si je voulais y aller. J'ai été d'accord sans aucune hésitation. C'était comme si une force mystérieuse irrésistible m'entraînait là-bas et je n'avais pas d'autre choix que d'y aller. J'ai demandé à ma femme le soutien de nos enfants pour mon départ à Changchun. Elle était très favorable à l'idée et a promis de leur parler. Ensuite, j'ai laissé ma femme et mon petit-fils à ma famille et je suis parti pour Changchun avec mes collègues.


Je suis arrivé à Changchun le 25 juin. Après beaucoup d'efforts nous avons trouvé une autre conférence de qigong. Quand nous y sommes allés, j'ai vu les organisateurs en train de maltraiter les assistants et leur parler de façon abusive. Je me sentais très mal et j'ai envisagé quitter la conférence.


À ce moment-là, j'ai entendu dire par quelqu'un qu'un autre maître de qigong nommé Li Hongzhi donnait sa cinquième conférence sur le Falun Gong dans la salle de conférences du gouvernement provincial, mais tous les billets pour les conférences avaient été vendus. Puis, j'ai entendu que M. Li donnerait un autre séminaire de Falun Gong à l'Université de Jilin, alors nous avons acheté les billets pour ce séminaire. Quand je suis allé aux toilettes avant le début du séminaire, j'ai vu un grand jeune homme dans le couloir. J'ai été très impressionné par son apparence digne et distinguée et j'ai pensé qu'il était très différent des autres. J'ai entendu quelqu'un l'appeler Maître Li et j'ai réalisé que c'était M. Li Hongzhi, le professeur du séminaire de Falun Gong.


Au cours du séminaire, j'ai trouvé que ce que Maître Li enseignait était véritablement brillant et le Falun Gong était vraiment bon. J'ai dit à mon collègue : « Je dois assister à la conférence de Falun Gong. » Il a répondu : « Mais il n'y a pas de billet disponible » et j'ai dit : « Ne t'inquiète pas, je vais trouver une solution. »


À la fin du séminaire, Le Maître est allé dans une pièce derrière la plate-forme. J'ai pris mon courage à deux mains et j'ai sauté sur la plate-forme et me suis rendu dans la pièce. Le Maître m'a souri. Je lui ai dit haut et fort : « Maître, je suis de Qiangdao. Je ne veux pas assister à l'autre conférence de Qigong et j'aimerais assister à la vôtre, mais je n'ai pas de billet pour votre conférence. » Le Maître a dit avec un sourire: « Je vais demander à l'un de nos organisateurs de vous trouver un billet. » Je suis resté là comme un jeune élève et j'ai posé au Maître de nombreuses questions, tandis qu'il m'a patiemment répondu en souriant.


Une dame m'a approché quand j'ai quitté la salle. Je lui ai dit : « Bonjour ! Je voudrais acheter un billet pour la conférence du Falun Gong. » Elle a dit : « J'en ai un, et il est à vous maintenant. » C'était comme si elle savait déjà que je voulais acheter un billet et elle est apparue juste à temps. C'était incroyable !


À la conférence, j'ai vu de nombreux participants de partout en Chine et la salle de conférence était comble. Pour commencer la conférence, le Maître a dit: « Le personnel se doit s'il vous plaît de noter ce qui suit ! Nous avons beaucoup de pratiquants d'autres villes. Vous devez les traiter comme les membres de vos propres famille et les aider en cas de besoin. » Ses mots m'ont remplis d'aise et de reconnaissance.


Au fil de la conférence, j'ai trouvé que ce que le Maître enseignait était juste et que le Falun Dafa était vraiment bon. J'ai pris ma décision de pratiquer le Falun Gong à partir de ce moment-là et j'ai prévu de considérer Maître Li comme mon maître. À partir de ce jour, j'ai été préoccupé par mon plan, mais je n'ai pas eu l'occasion [de le concrétiser]. Le dernier jour de la conférence j'ai dit à mes collègues : « Je dois voir M. Li ce soir pour le reconnaître comme mon maître. Sinon je n'aurai jamais l'occasion plus tard. » Puis, nous trois avons simplement attendu le Maître à l'extérieur de la salle de conférence.


Après le départ de tous les participants, le Maître est sorti, de nombreuses personnes l'encerclaient. Nous les avons suivies vers une rue derrière le Parc Shengli, mais je ne pensais pas à mon plan de le reconnaître comme mon maître. J'ai couru vers lui et lui ai dit que je voulais enseigner le Falun Gong aux dirigeants de mon lieu de travail. Quand je me rappelle cela, je le regrette toujours, puisque je n'étais pas tellement respectueux envers le Maître. J'ai dit : « Maître, je voudrais enseigner le Falun Gong aux dirigeants à mon lieu de travail lorsque je rentrerai chez moi. Je vais leur demander de soutenir le Falun Dafa. » Le Maître a dit : « Ce sera parfait. Vous pouvez enseigner le Falun Gong à d'autres personnes. » Il m'a aussi dit d'étudier la Loi et de faire les exercices avec diligence et a mis l'accent sur l'amélioration de mon Xinxing. Ses paroles m'ont fait me sentir très à l'aise et heureux, comme un courant chaud traversant mon corps.


Témoin du miracle de Dafa


Après mon retour de Changchun, j'ai pratiqué le Falun Gong avec diligence, gardant toujours à l'esprit ce que le Maître m'avait dit. Au cours de cette période, je pouvais voir le corps de Loi du Maître, environ un mètre au-dessus de ma tête, me souriant. Je sentais mon corps flotter comme un ballon, tout comme ce que le Maître a dit dans « Zhuan Falun ».


Un jour, à midi, lorsque j'étais en service, j'étais assis sur un lit prêt à faire l'exercice de méditation. Lorsque j'ai joint les mains et que je m'apprêtais à les lever, une force énorme les a séparées et mon corps a commencé à faire de la lévitation bondissant de haut en bas. Je suis allé si haut que le couvre-lit a sauté par terre lorsque j'ai touché le lit. Bien que je sois grand, je bondissais de haut en bas, toujours plus haut, ce qui m'a effrayé mais m'a également comblé. À ce moment, j'ai vu un pilier d'énergie d'un rayon d'environ 30 cm au-dessus de ma chambre, poussant vers le ciel, émettant une forte lumière blanche aveuglante. Le pilier d'énergie avait une densité très élevée et tout mon corps s'y est assimilé, bondissant rapidement de haut en bas. Finalement, la cloche de travail a sonné et j'ai pensé que je devais descendre pour éviter d'être vu par d'autres personnes, mais l'énergie était si forte que je ne pouvais pas arrêter immédiatement de rebondir. J'ai alors demandé l'aide du Maître pour l'arrêter et puis cela s'est arrêté.


Percevoir la grande bénédiction du Maître


Après le Nouvel an chinois en 1994, j'ai assisté à la conférence de Loi du Maître dans la salle de conférence de la maison d'hôtes dans le comté de Kenli, province du Shandong. J'ai été témoin de certaines des difficultés que le Maître a rencontrées en diffusant Dafa ainsi que les immenses bénédictions qu'Il amenait aux élèves de Falun Gong. Il faisait encore très froid pendant le Nouvel an chinois et la température dans la salle de conférence était très basse. Nous sentions le froid, même en portant des vestes d'hiver, tandis que le Maître ne portait qu'un blouson de cuir noir et un chandail bleu délavé. Au cours de la conférence une femme ne comprenait pas ce que le Maître enseignait et a dit quelque chose de mal de lui comme elle quittait la salle de conférence. J'ai dit à mon partenaire : « Je suis certain qu'elle ne partira pas. La Loi est si grande qu'elle ne sera pas en mesure de sortir. » Cela s'est avéré être vrai, puisqu'elle est revenue s'asseoir dans la rangée arrière de la salle de conférence et a écouté la conférence jusqu'à la fin. Lorsque la conférence a commencé seulement environ un tiers des sièges étaient occupés, mais comme la conférence se poursuivait, de plus en plus de gens sont venus et tous les sièges ont été occupés. Même le couloir était bondé.


Le Maître était très bon envers les participants. Préoccupé que les participants ne puissent pas supporter le processus de purification du corps pendant la conférence, le Maître disait constamment aux élèves de tenir le coup et que ça irait bien. De nombreux participants ont expérimenté différentes manifestations de la purification du corps. Par exemple, après que j'ai eu fini de faire les exercices du Falun Gong un jour, un peu de liquide immonde est sorti par la plante des pieds.


Pendant la pause de la conférence, j'ai eu la chance de m'asseoir à côté du Maître. Cette bonne fortune m'a rendu heureux comme un enfant. Le Maître était gentil et d'un abord facile, avec un charisme qui défie toute description. Je lui ai dit : « Après être retourné à Changchun suite à votre conférence, je pouvais vous voir à un mètre au dessus de moi tous les jours. » Il a dit : « Je suis effectivement à vos côtés tous les jours. » Je lui ai alors parlé de mon expérience de lévitation.


Lorsque la conférence a pris fin, les pratiquants autour de Chine ont demandé au Maître de se faire photographier avec eux. Il y a eu beaucoup d'invitations. Parfois, le Maître devait patienter pendant qu'un groupe de pratiquants se préparaient à prendre les photos. Je me sentais désolé pour les pratiquants pour leur manque de respect envers le Maître, mais le Maître est resté patient et souriait tout le temps. Je suis allé vers lui pour dire : « Maître, j'ai une petite demande .... » Il a dit : « Allez-y » Je lui ai dit : « Le programme de vos cours est très serré, et vous devez être très fatigué. La pause de deux jours de repos entre vos cours est très courte. Puis-je vous demander de l'allonger? » Le Maître m'a prit les mains et a dit : « Ne vous inquiétez pas, je peux m'accommoder d'un programme aussi serré. » Je lui ai saisi la main très fort tandis qu'un fort courant chaud me traversait le corps. Ce fut un moment tellement heureux.


Quand je me rappelle toutes ces choses, elles ressortent toutes toujours de façon très nette dans mon esprit, comme si c'était hier.


Traduit de l’anglais au Canada


Version anglaise : http://clearwisdom.net/html/articles/2011/5/25/125535.html


Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2011/5/13/240503.html