Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

270,992,210 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Mon Maître


[Célébrer le 13 mai] Mes souvenirs d’avoir écouté l'enseignement du Maître à Changchun

 

Écrit par une pratiquante de Changchun

 

 

(Minghui.org) Je suivais un traitement pour soigner mon hernie discale lombaire à la fin de l'été 1995. Un camarade de classe m'a donné deux livres Zhuan Falun et Falun Gong alors que j'étais en proie à de grandes douleurs.


Dès que j'ai ouvert le premier, j'ai vu la photo de l'auteur. Il irradiait la gentillesse et m'a semblé familier. Le premier paragraphe que j'ai lu était Lun Yu :

 

« La 'Loi de Bouddha' est ce qu'il y a de plus subtil et de plus profond, elle est la science la plus mystérieuse et la plus extraordinaire de tous les systèmes de connaissance du monde. Pour défricher ce domaine, il faut transformer radicalement la façon de voir des gens ordinaires, sinon la vérité de l’univers restera à jamais un mythe pour l'humanité et les gens ordinaires ramperont à jamais dans le cadre tracé par leur propre ignorance. » (Zhuan Falun)


Alors que je lisais le livre, j'ai entendu un bruit juste au-dessus de ma tête. J’ai levé les yeux, me demandant qui me parlait. Ce n'était pas un son ordinaire. Curieuse et perplexe, j'ai lu les livres sans attendre. Bien que je n'aie pas lu attentivement chaque ligne, j’ai su que tout ce qui y était dit était très bon.


J'étais en congé maladie et j'essayais toute sortes de traitements médicaux, mais aucun ne fonctionnait. Mon état a empiré et un médecin a soupçonné un cancer colorectal. Un ami a suggéré que je commence à pratiquer le Falun Gong. Parce que je ne voulais pas blesser ses sentiments, j'ai traîné mon corps malade pour aller regarder les vidéos des conférences du Maître. Je ne pensais pas que quoique ce soit puisse effectivement m'aider.


Comme nous regardions les vidéos des conférences du Maître, j’ai fermé les yeux à demi et écouté endormi. Soudain, j’ai senti mes disques lombaires douloureux s’ouvrir et un air froid s’est échappé. Dans ma jambe gauche, qui avait été également affectée par le problème de disque lombaire, j’ai senti de l'air froid sortir aussi. Comme je bougeais sans cesse, les pratiquants ont demandé si j'allais bien. Quand je leur ai fait part de cela, ils ont dit avec enthousiasme : « Le Maître purifie votre corps ! »


J'ai été surprise et j’ai demandé : « Où est le Maître ? » « À la télévision ! » ont-ils répondu en pointant l'écran, mais je n'ai pas compris : « Comment le Maître pouvait-il nettoyer mon corps s’il était à la télévision ? » Ils ont dit : « Vous comprendrez plus tard. Il suffit de venir écouter les conférences du Maître. » J'ai été très surprise de voir combien ils étaient heureux. Au cours de la série de conférences vidéo de neuf jours, ma jambe gauche enflée est revenue à la normale, mon mal de dos a diminué, et le sang dans mes selles a disparu.


Le Maître a fait disparaître mes maladies ! Alors je suis allée à une autre série de conférences (vidéo) de neuf jours. Après cette série, mes mains et mes pieds froids étaient chauds. J'ai commencé à faire les exercices de Falun Gong, et deux mois plus tard toutes mes maladies persistantes avaient disparu !


En pratiquant le Falun Gong, j'ai obtenu une bonne santé. Mais je ne comprenais pas encore vraiment comment cultiver ou regarder à l'intérieur.


Je ne savais pas pourquoi je ne cessais d’acheter des vêtements ces jours-là. J'achetais un vêtement après l'autre, sans être jamais satisfaite. Chaque fois que je marchais dans la rue, je faisais attention à ce que les gens portaient. Même quand je méditais, je n'arrêtais pas de penser aux modèles de vêtements. Je me suis inquiétée du fait ne pas pouvoir contrôler mes pensées.


Comme je faisais la méditation assise un jour, sitôt mes yeux fermés, j'ai vu quelqu'un s’approcher et placer un gros paquet devant moi : « Tout cela est pour vous ! » J’ai levé les yeux, c'était le Maître ! Le Maître m’a souri, il a hoché la tête et il est parti. Le paquet était enveloppé dans de la soie couleur lilas. Je l'ai ouvert. Il contenait des vêtements souples, lisses, et brillants, en rose, jaune doré et lilas brillant. Ils étaient si beaux ! J'ai soudain compris pourquoi j'étais toujours attirée par les vêtements humains pourtant de facture si grossière. Le Maître nous guide pour retourner chez nous au Ciel ! Soudain, ma conception humaine de la « beauté » a disparu. J'ai eu une nouvelle compréhension de la « beauté », ainsi que de la cultivation.


Je voulais rencontrer le Maître en personne. Mon rêve est devenu réalité le jour où j'ai rencontré le Maître chez un pratiquant. Le Maître donnait une conférence et je me suis assise seule à un mètre de lui.


Regardant le Maître, j'ai pensé : « J'ai enfin vu le Maître ! Je l'ai vraiment fait ! Ce n'est pas un rêve ! C'est vrai ! » J'étais tellement enthousiasmée. Le Maître a tout à coup cessé de parler, m’a regardée et a souri : « Ne pensez pas à autre chose. Écoutez attentivement le Fa. » Le Maître savait ce que je pensais. J'ai rassemblé mes pensées et me suis concentrée sur l'enseignement du Maître.


J'ai dit au Maître : « Je n'ai pas assisté à votre séminaire d'enseignement. Est-il trop tard pour que je cultive et pratique ? » Le Maître a souri et a indiqué du regard un pratiquant âgé : « Même à son âge, il n'a pas dit que c’était trop tard. Vous êtes encore jeune. Pourquoi serait-il trop tard pour vous ? »


Puis l'expression du Maître est devenu grave : « Êtres vivants ! Ils ne savent pas d'où ils sont venus ! » Je n'ai pas compris ce que le Maître voulait dire, mais j’ai senti que ce qu'il avait dit était très profond. Le Maître nous a dit que nous devions étudier le Fa et comprendre le Fa. Lorsque nous avons accompagné le Maître à la porte, il s’est retourné et a répété : « Étudiez le Fa ! Étudiez bien le Fa ! »


J'ai vu le Maître à nouveau le 26 juillet 1998. Il donnait une conférence aux assistants dans la ville de Changchun. Quand le Maître est entré, des applaudissements l’ont salué comme des vagues s'élevant, une vague plus haut que l'autre. Notre gratitude, notre aspiration, notre attente, notre honneur et notre bonheur, tout cela s'exprimait dans le tonnerre d'applaudissements. C'était la première fois de ma vie que j’entendais de tels applaudissements, et je ne saurais décrire cela en aucun langage humain.


Alors que le Maître enseignait, la salle de conférence semblait ne plus être sur terre, mais suspendue haut dans l'univers, dans la lumière du Fa, et entourée par une forte énergie. Chaque cellule de chaque couche de notre corps se transformait. Chaque couche de vies se voyait s'élever. Je ne peux pas décrire combien cela était complexe. Le Maître était sans limites dans l'univers.


Le lendemain, plusieurs pratiquants et moi avons transcrit la conférence du Maître à partir de l’enregistrement. Nous avons écouté chaque phrase à plusieurs reprises, souhaitant enregistrer chaque petit détail correctement. Après que nous ayons enregistré le texte, le Maître l’a révisé. Il a ensuite été publié en tant qu’« Enseignement de Fa à la Conférence de Fa des assistants à Changchun ».


Je sentais que le Maître poussait les assistants de Changchun vers le haut à de nombreux nombreux niveaux. Le Maître est tellement compatissant ! Il nous a donné le Fa qui a créé la vie, il a construit l'échelle pour nous faire retourner au Ciel, et il nous guidait étape par étape.


Un jour, en émettant les pensées droites, ce que j'ai vu a résolu une énigme pour moi. Le Maître a dit :

 

« Ici nous vous installons un Falun, des mécanismes énergétiques et tous les dispositifs nécessaires à la cultivation et à la pratique – il y en a plus de dix mille – il faut vous les donner tous comme si on semait des graines en vous. » (Zhuan Falun)


J'avais compris en théorie, mais quand j'ai vu comment c’était vraiment fait, j'ai été ému aux larmes. « Champs de cœurs », « mers d'esprit », « trous de cœurs » - j'ai vu ce que ces expressions signifiaient. Ce sont vraiment des « champs », « mers » et « trous ». Les « champs », « mers » et « trous » sont de différentes tailles et profondeurs. J'ai vu que le Maître les lavait, les nettoyait et les réparait pour nous. J'ai vu le Maître mettre des livres du Fa dans chaque champ et sur chaque vague de la mer. J'ai vu le Maître nettoyant un « trou de cœur » de l'intérieur jusqu'à ce qu'il soit propre et lisse. Le Maître a alors empilé des livres du Fa un par un dans les trous, il a planté le Fa pour nous. Tous les champs, toutes les mers, tous les trous de cœurs, grossissaient, plus haut, plus profonds, et brillant dans la lumière dorée. J'ai été choquée et émue. La théorie devenait de réelles images devant moi.


C’était exactement comme le Maître nous l’a enseigné :

 

« Le vous qui est manifesté dans cet espace n'est pas conscient. Les vous qui se trouvent dans d'autres espaces peuvent tous voir, ils comprennent tous ce que je vous ai donné. Ils ne peuvent m'exprimer leur gratitude en paroles, en actes ou en quelle que façon que ce soit. »

 

« ...j'ai installé en vous le Falun brillant d'une lumière dorée et une myriade de choses de tout ce Fa pour vous permettre de cultiver et pratiquer, j'ai épuré votre corps déjà extrêmement sale. Ce sont des choses que personne n'a osé faire depuis la séparation du Ciel et de la Terre. » (« Enseignement de Fa à la Conférence de Fa en Europe »)

 

En 2007, la perversité était effrénée dans ma région. Soixante-dix pratiquants ont été arrêtés lors d'une conférence de partage d'expérience. Ils ont été envoyés dans des camps de travaux forcés et des prisons. Ils ont été torturés, et certains ont perdu la vie. Beaucoup de sites de productions de documents ont été détruits. Nous étions occupés à secourir nos compagnons de pratique et avons atteint le point le plus bas pour sauver les gens.


Exactement à ce moment-là, nous avons reçu la vidéo conférence du Maître « Conférence aux pratiquants d’Australie ». Cela faisait dix ans que le Maître avait quitté Changchun. Le Maître nous manque tellement ! Nous avons regardé encore et encore la vidéo. Nos larmes coulaient. Le Maître a dit : « Vous pouvez obtenir les choses des divinités uniquement lorsque vous abandonnez vos notions humaines ! » « Votre vertu majestueuse existera dans l'univers éternellement. Elle durera aussi longtemps que l'univers existe ! » À la fin, le Maître a posé le micro, puis l’a repris, et a dit : « J'attends de bonnes nouvelles de votre part ! »


Nous étions réconfortés. Nous avions dépassé notre point le plus bas. Nous sommes déterminés à donner à notre Maître de bonnes nouvelles.


Le rythme de la rectification de Fa est si rapide. Les vastes cieux ont été nettoyés et reformés. De temps en temps, le Maître me permet de voir une proportion des parties de l'univers qui ont été nettoyées et celles encore à nettoyer. Elles ressemblent à un échiquier plein de petits carrés. Les parties qui ont été nettoyées sont transparentes et les autres sombres. Les zones sombres sont de plus en plus petites avec l’avancée de la rectification de Fa. Il ne reste plus à présent que quelques coins et bords sombres.


Un jour, le Maître a ouvert une dimension pour moi. C'était comme ouvrir le couvercle d’un pot. Une substance noire a soudainement émergé comme de la vapeur, très épaisse, des vagues noires. J'ai sauté en arrière. En un instant le Maître a entièrement nettoyé cette dimension.


Tôt un matin, j'ai été réveillée par ce que j'avais vu dans mon rêve. Le Maître avait ouvert une dimension. Le gong du Maître brillait avec des lumières dorées épaisses, denses et vastes. Son gong couvrait le ciel et la terre. Toutes les vies étaient si choquées qu'elles regardaient juste bouche bée, immobilisées là où elles se trouvaient. Le gong du Maître a tout balayé, les êtres qui pouvaient être sauvés ont été immédiatement assimilés, et ceux qui devaient être éliminés admettaient tous volontiers qu'ils devaient être éliminés. Ce qui m'a vraiment choqué était la droiture incroyable que le Maître montrait. Tous les êtres respectaient le Maître du fond de leur cœur.


J'ai été stupéfaite par la droiture du Maître. Je me suis souvenu du Fa du Maître :

 

« Toutes les forces anciennes me respectent absolument ! »

 

« Souvenez-vous de cette phrase que le Maître va vous dire : quelle que soit la manière avec laquelle je veux traiter les choses, elle est toujours juste, tous ceux qui sont traités par moi avaient tort. » (« Enseignement de la Loi au moment de la Fête de la lanterne de l’an 2003 »)

 

« Rectifié par la Loi, l’Univers sera droit » (« Rectifié par la Loi » dans Points essentiels pour un avancement diligent)


J'ai vu à quel point le Fa est droit, et que c'est la norme que nous devons atteindre. Les disciples de Dafa aident le Maître dans la rectification de Fa. Lorsque nous avons des cœurs droits, des mots droits et des actions droites, quand nous nous assimilons complètement à Zhen Shan Ren, les êtres voient Dafa se manifester à travers nous et ils savent que le Falun Dafa est bon. Ils nous respecteront alors absolument et seront réellement sauvés.


Le Maître nous manque. Le Nouvel An où nous pourrons de nouveau voir le Maître nous manque.


Avant la persécution, nous nous réunissions sur le site de pratique tôt chaque matin pour la nouvelle année. Le sol était couvert d'une neige d'un blanc immaculé, et quand la musique des exercices mélodieux se faisait entendre, c’était le début de notre Nouvelle Année. Maintenant nous regardons la célébration du Nouvel An chinois (Shen Yun) sur NTDTV, et c'est devenu la coutume de notre veillée de Nouvel An.


Shen Yun nous montre cinq mille ans de la culture humaine respectant les divinités. Il ouvre nos mémoires et nous montre nos véritables foyers. Nous entendons l'appel du Créateur. Nous réalisons nos vœux historiques. Regarder Shen Yun est comme voir le Maître, qui est au centre de l'univers, nous conduisant vers l'avenir avec une immense bienveillance.


Les mots d'or sont déployés sur la toile de fond ... Le Fa de Bouddha se répand ! La porte du Ciel est ouverte ! L'avenir a été créé ! Tous ceux qui traversent sont immergés dans la lumière du Fa, si reconnaissants envers notre grand Créateur.


Sur la toile de fond de Shen Yun, j'ai vu de nouveau le Maître. Le Maître souriait, à la rencontre des rois des nouveaux univers.


Félicitations pour le 22e anniversaire de la transmission du Falun Dafa ! Joyeux anniversaire Maître !

 

[Soumis au site Minghui à l'occasion des célébrations de la Journée mondiale du Falun Dafa 2014]

 

 

Traduit de l'anglais en Europe

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2014/5/31/1438.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2014/5/21/【庆祝513】沐浴浩荡佛恩-291463.html