Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

287,029,823 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Élever le xinxing


 

Comprendre ce que signifie « changer ma mentalité conventionnelle »

 

Écrit par une pratiquante de Falun Gong en Chine continentale

 

 

(Minghui.org) J'ai commencé à pratiquer le Falun Gong à la fin de l'année 1994. Ces vingt dernières années, j'ai expérimenté l'élimination du karma de maladie de nombreuses fois et en général je l'ai bien gérée.

 

Mais dernièrement, c'était très différent : les symptômes de maladie se sont manifestés puis ont disparu de nombreuses fois, et je ne me suis pas totalement remise jusqu'à ce que je comprenne finalement ce qu'est le karma de maladie. J'aimerais ici partager mon expérience.

 

Être inébranlable face aux épreuves

 

Le 31 août 2013 à 2 heures du matin, je me suis réveillée avec une douleur à la poitrine. J'avais beau changer de position, ça ne passait pas. Afin de ne pas réveiller ma mère qui dormait dans le même lit, je me suis assise sur le canapé et j'ai commencé à émettre la pensée droite. Environ une demi-heure plus tard, je me suis sentie mieux.

 

Mais lorsque ma famille et moi avons écouté les conférences du Maître le lendemain matin, j'ai ressenti de nouveau que quelque chose n'allait pas dans ma poitrine. Et cela a empiré peu à peu. La nuit, je pouvais difficilement rester tranquillement étendue.

 

J'ai commencé à pratiquer les exercices. Dans le passé, cela avait marché chaque fois que je ressentais que quelque chose n'allait pas chez moi. Mais cette fois-ci, ça ne marchait pas. Au lieu de cela, pendant que je pratiquais le premier exercice d'étirement, je me suis sentie très mal, comme si mes os me démangeaient. Lorsque je suis allée me coucher ce soir-là, mon dos a commencé à me faire mal également.

 

L'après-midi suivante, je suis rentrée chez moi. J'ai étudié le Fa et pratiqué les exercices comme d'habitude, mais je n'allais pas mieux. Ça me faisait mal, me démangeait et je me sentais ballonnée sans pouvoir dire si c'était à la surface de ma peau ou sous ma peau. J'ai commencé à me demander quel organe causait le problème…

 

Puis, tout à coup, j'ai réalisé que je ne devais pas me considérer comme une personne ordinaire : j'étais une pratiquante qui ne devrait pas avoir de maladie. Je savais que ce devait être les forces anciennes dans un autre espace qui utilisaient mes failles pour me persécuter.

 

Mais quelles étaient mes failles ? J'ai commencé à chercher en moi et j'ai découvert que je n'étudiais pas le Fa ni ne pratiquais les exercices aussi diligemment qu'avant. Bien que je continuai à clarifier la vérité, je ne faisais pas de mon mieux. Et je n'émettais plus la pensée droite autant de fois qu'auparavant. Je m'étais globalement relâchée. Donc, j'ai pensé que ce devait être la faille.

 

Cependant, après deux ou trois jours, je n'allais toujours pas mieux. Je savais que ce devait être parce que je n'avais pas découvert la véritable faille. Je me suis consolée en me rappelant que, peu importe ce qui pouvait arriver, j'irais mieux, et que cela nécessiterait simplement plus de temps. Le Maître a dit :

 

« Ce principe, certains le saisissent d’un coup, alors que d’autres s’y éveillent et le comprennent peu à peu. » (Zhuan Falun)

 

Encore quelques jours passèrent, mais je n'allais toujours pas mieux. J'ai parlé de ma situation aux compagnons de cultivation et ils ont commencé à m'aider en émettant la pensée droite avec moi. Mais ça n'a pas aidé.

 

Je pensais que peut-être cette fois-ci, il ne s'agissait pas de karma de maladie mais de quelque chose que je devais endurer. Après tout, toutes les épreuves ne disparaissaient pas juste parce qu'on était pratiquant. Le Maître a dit :

 

« La rectification de Fa est une affaire absolument sérieuse. Quand vous commencez la cultivation et pratique, le Maître fait pour vous tout ce qui doit être fait. Maintenant c’est à vous qu’il revient de traverser les épreuves avec votre pensée droite. À condition que votre pensée droite soit forte, le Maître peut vous aider. » (« Enseignement de la Loi à la Conférence de Loi de la ville de Los Angeles »)

 

Puisque j'avais essayé toutes les choses auxquelles j'avais pensé, la dernière chose était d'être inébranlable dans ma croyance. J'ai essayé d'éliminer toutes les autres pensées, ne pensant qu'à bien faire les trois choses.

 

J'ai alors senti que je commençais à aller mieux.

 

Changer ma mentalité conventionnelle pour devenir une véritable pratiquante

 

Deux jours plus tard, mon problème de santé est réapparu. Durant les dix jours suivants, ma tête était remplie de toutes sortes de pensées étranges. J'avais peur d'affecter les compagnons de cultivation et je craignais que mon mari, qui ne pratique pas le Falun Gong, ait une mauvaise compréhension du Falun Gong à cause de moi.

 

J'ai lu l'« Enseignement de la Loi à San Francisco » et j'ai remarqué que le Maître a parlé du karma de maladie. Il a dit :

 

« Traitez tout ce à quoi vous faites face comme un pratiquant et vous serez capable de tout dépasser. (Applaudissements) Vous devriez vous demander : 'Si une divinité faisait face à ce problème, comment réagirait-elle ?' Lorsque vous n'arrivez pas à le surmonter, c'est à cela que vous devriez penser. Essayez de le surmonter et de le traiter de cette façon et vous verrez. »

 

Tout à coup, j'ai compris que je ne devais pas penser comme une personne ordinaire. J'ai réalisé combien j'avais un attachement et que cet attachement devait être la racine. Je ne pensais pas comme une véritable pratiquante.

 

En m'examinant plus profondément, j'ai vu mon impatience, mon auto-satisfaction et ma peur de perdre la face. Ma vanité me faisait sentir embarrassée, parce que je n'arrivais pas à franchir l'épreuve comme une ancienne pratiquante. Le Maître a dit :

 

« Matière et esprit sont une seule et même chose. » (Zhuan Falun)

 

Je devais mettre un terme à toutes ces pensées avant qu'elles ne deviennent hors de contrôle.

 

J'ai fait de mon mieux pour participer au groupe d'étude du Fa et pour émettre la pensée droite. J'ai aussi récité sans cesse « Falun Dafa est bon. Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon. » Un jour, j'ai compris que, puisque le corps humain est un univers, tout ce que je devais faire était de rectifier mon univers avec le Fa. Je me suis rapidement sentie mieux, j'avais apparemment passé l'épreuve.

 

Trouver la racine fondamentale

 

De manière inattendue, tous mes symptômes de maladie sont revenus deux jours plus tard. Si quoi que ce soit entrait en contact avec ma peau, cela me faisait mal et me démangeait. Je ne pouvais même pas bien dormir la nuit.

 

Mais que donc se passait-il ? Quel était donc mon vrai problème ?

 

La nuit du 17 septembre, j'ai commencé à lire le Zhuan Falun, en commençant à la première page. Lorsque j'ai lu :

 

« Je ne parlerai pas ici du traitement des maladies ; d’ailleurs nous ne traitons pas les maladies. Cependant, pour quelqu’un qui cultive et pratique véritablement, si vous avez un corps malade, vous ne parviendrez pas à cultiver et pratiquer. Je dois purifier votre corps. »

 

« Nous vous pousserons au-delà de cette étape pour permettre à votre corps d’atteindre un état libre de toute maladie. » (Zhuan Falun)

 

J'ai réalisé que mon corps n'était pas le même que celui d'une personne ordinaire, car le Maître l'avait purifié. Bien que j'eusse de nombreux symptômes de maladie, ils étaient en fait des « illusions ». Que je puisse dire que c'étaient des illusions dépendait de ma croyance en Dafa. En fait, quand ma santé était mauvaise, je m'inquiétais beaucoup et j'oubliais presque que j'étais une pratiquante. Je pensais que les « illusions » étaient réelles.

 

J'ai pensé que c'était vraiment une grande chance pour moi de m'élever. Les forces anciennes utilisent des illusions pour essayer de nous diriger vers le chemin qu'elles ont arrangé. Mais ce chemin ne nous mènera pas à des niveaux élevés. En tant que pratiquant de Dafa, nous ne devons pas suivre leurs arrangements.

 

Les forces anciennes voyaient mes insuffisances et les utilisaient. Un jour, alors que je pratiquais les exercices, un paragraphe m'est venu à l'esprit :

 

« Chaque fois que l’épreuve démoniaque arrive, on ne la reconnaît pas avec le côté de la nature originelle, mais on la comprend totalement avec le côté humain, alors le démon pervers profite de ce point et interfère et sabote sans cesse, ce qui fait que les élèves se trouvent longtemps dans l’épreuve démoniaque. En réalité cela est dû à l’insuffisance de la compréhension de la Loi du côté humain, qui entrave artificiellement votre côté divin, c’est-à-dire entrave les parties de vous qui ont déjà réussi le Xiu, les empêche de rectifier la loi. Comment le côté qui n’a pas encore réussi le Xiu peut-il entraver la pensée principale, entraver le côté qui a déjà obtenu la Loi ? On nourrit artificiellement le démon pervers et le laisse profiter d'une lacune de la Loi. En tant que disciple, à l’arrivée de l’épreuve démoniaque, si vous pouvez vraiment rester tranquille et inébranlable, ou laisser votre cœur se conformer aux différentes exigences des différents niveaux envers vous, cela suffira pour que vous passiez l’épreuve. Si le cas continue encore à n’en plus finir, quand il n’y a pas d’autre problème dans le xinxing ou la conduite, c'est sûrement le démon pervers qui profite d’une lacune de votre indulgence. Les pratiquants ne sont en fin de compte pas des gens ordinaires, alors pourquoi le côté de la nature originelle ne rectifie-t-il pas la loi ? » (« Parler de la Loi » dans Points essentiels pour avancer avec diligence)

 

Je me suis demandé : si les parties qui ont réussi la cultivation sont divines, un être divin va-t-il penser comme un être humain ? Si le côté divin contrôle le corps, comment va-t-il traiter les interférences et les illusions ? Un être divin aura-t-il des maladies ? N'est-ce pas le problème de changer nos mentalités conventionnelles ? Si tous mes côtés ont réussi la cultivation, vais-je encore penser comme un être humain ?

 

Cette compréhension m'a rendue si heureuse. Il semblait que j'avais soudainement compris beaucoup de choses. Et j'ai véritablement compris le sens de

 

« Les autres choses que j'ai dites sont principalement une interprétation du Zhuan Falun. » (« Conférence de Fa à Sydney »)

 

« Comprendre véritablement » ne signifie pas « comment je l'explique » mais « comment je l'applique dans mes actes ».

 

J'étais un peu triste en même temps, car il m'a fallu dix ans pour comprendre cela !

 

 

Traduit de l'anglais en Europe

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2016/8/18/158320.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2014/2/23/288001.html