Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

276,390,809 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


 

Une femme de Nanjing gardée en détention suite à une confrontation de onze jours avec la police

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Jiangsu, Chine

 

 

(Minghui.org) Une résidente de la ville de Nanjing est détenue depuis son arrestation après une confrontation de onze jours avec la police il y a presque deux ans.

 

Mme Fu Yurong a été visée parce qu'elle refusait de renoncer au Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois.

 

Mme Fu et sa famille étaient à la maison le 13 mai 2015 quand un groupe de policiers les a incitées, par la ruse, à ouvrir la porte et est entré de force. Mme Fu s'est cachée précipitamment dans une pièce tandis que son mari et ses beaux-parents ont fait de leur mieux pour empêcher qu'elle soit emmenée. Sa belle-mère s'est mise à l'extérieur de la pièce [où elle s'était réfugiée] pour que la police ne s'approche pas de la porte et ne l'ouvre de force.

 

Son beau-père a essayé de faire fuir la police, mais il s'est retrouvé entre les mains de quelques policiers qui lui ont tenu la tête bien serrée. Son petit-enfant pleurait de peur.

 

Les policiers ont quitté l'appartement de Mme Fu après un certain temps, mais ils ont posté deux fonctionnaires de police juste devant la porte. La famille a remarqué que le judas avait été obturé.

 

Xiao Ningjiang, chef du bureau local de la sécurité intérieure et qui avait mené la tentative d'arrestation plus tôt dans la journée, est retourné chez Mme Fu quelques heures plus tard. Il a promis de libérer Mme Fu si elle voulait venir avec lui au poste de police pour admettre son « erreur ».

 

Mme Fu a refusé et Xiao a menacé d'arrêter son mari pour « agression envers la police » s'il mettait un pied dehors. Mme Fu n'a pas été découragée.

 

Xiao a quitté le domicile de Mme Fu les mains vides mais a laissé des policiers stationnés à l'intérieur et à l'extérieur de l'immeuble au cours des onze jours suivants. Il a finalement arrêté Mme Fu le 24 mai.

 

Mme Fu a été jugée en 2016 et attend toujours son verdict au centre de détention de la ville de Nanjing.

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/3/16/162512.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/3/14/344250.html