Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

317,377,428 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Revue de l’année 2017 : prise de conscience accrue sur la persécution en cours

 

 

(Minghui.org) L’année 2017 a marqué le 25e anniversaire de l’introduction du Falun Dafa au public. Plus de 10 000 pratiquants se sont réunis à New York pour un rassemblement, un défilé et une conférence de partage d’expériences. Le site Internet Minghui a reçu des dizaines de milliers de vœux de pratiquants ainsi que de non-pratiquants du monde entier, soulignant les bienfaits physiques et spirituels qu’ils ont obtenus de la pratique. De nombreux rapports et déclarations des État-Unis et autres nations ont montré leur soutien à la persévérance des pratiquants en protégeant les droits de l'homme fondamentaux.

 

En Chine, cependant la répression continue pour la 18e année consécutive. Plus de 900 pratiquants ont été condamnés à l’emprisonnement pour leur croyance, tandis que les avocats ont défendu les pratiquants dans plus de 500 procès. Au moins 40 autres pratiquants ont perdu leur vie à cause de la torture pendant leur garde à vue. Cela a poussé plus de Chinois à démissionner des organisations du Parti communiste chinois et a suscité un rapide soutien supplémentaire général pour les poursuites en justice contre Jiang Zemin, l’ancien dirigeant communiste, pour avoir persécuté le Falun Dafa.

 

En revanche, face à la terrible persécution en Chine, de nombreux ateliers gratuits se sont tenus dans le monde entier et un grand nombre de gens ont rejoint la pratique dans le monde entier, en passant par l'Europe, l'Asie et l'Amérique.

 

Rassemblement à grande échelle et conférence à New York

 

Environ 10 000 pratiquants ont assisté à la Conférence d’échange d’expériences le 14 mai 2017

 

Environ 10 000 pratiquants de 58 pays ont assisté à la Conférence d’échange d’expériences le dimanche 14 mai 2017, au centre Barclay à Brooklyn, New York. M. Li Hongzhi, fondateur du Falun Dafa, est venu sur la scène aux environs de 14 h pour donner une conférence et répondre aux questions durant à peu près deux heures.

 

La conférence est un événement annuel à New York. Treize pratiquants sont également montés sur la scène pour lire le rapport de leurs expériences sur l’application du principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance dans leur vie quotidienne. Ils ont parlé sur comment aider plus de gens à être informés sur la pratique et sur la persécution à laquelle celle-ci fait face en Chine.

 

Les quatre jours de célébration de la 18e Journée du Falun Dafa à New York a commencé à Union Square avec une démonstration des exercices par un grand groupe le matin du 12 mai. Un grand défilé a suivi le même jour ainsi qu’une série d’activités dans la ville.

 

Plus d'une dizaine de milliers de vœux reçus

 

Minghui a reçu au moins 12 000 vœux au début de 2017 de pratiquants de Falun Dafa et de sympathisants du monde entier. Les salutations venaient de 31 provinces et municipalités de Chine et de 28 pays, allant du Nord au Sud de l’Amérique, de la région d’Asie-Pacifique et de l’Europe. Certains de ces vœux ont été envoyés par des groupes de pratiquants des lieux d’exercices, certains par les familles de pratiquants et d’autres ont été envoyés par des pratiquants individuels.

 

Les personnes qui ont envoyé leurs vœux provenaient de tous les horizons, y compris des représentants du gouvernement, des responsables militaires, enseignants, médecins, avocats et ménagères. Beaucoup de personnes ont exprimé leur gratitude envers Maître Li pour avoir guéri leurs maladies, restauré leur santé et renouvelé leurs vies. Beaucoup de personnes ont souligné combien l’enseignement principal du Falun Gong – Authenticité-Bienveillance-Tolérance – leur a montré la direction dans leurs vies.

 

Des phénomènes similaires ont aussi eu lieu vers la fête de la Mi-automne le 4 octobre. Beaucoup de pratiquants ont dit que leur soutien au Falun Dafa leur a apporté de la chance et des bénédictions. Une femme a écrit que le Falun Dafa était un phare lumineux qui l’a guidée dans la société corrompue actuelle. Elle a dit qu’elle était une âme perdue, mais elle remercie le Falun Dafa, elle a réalisé comment elle devait se conduire selon le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance.

 

De nombreux rapports et déclarations soulignent les atrocités en Chine

 

Le Rapport 2016 des États-Unis sur la liberté de religion internationale a été diffusé à une conférence de presse à Washington D.C. le 15 août 2017. La Chine est parmi les dix « pays particulièrement concernés » pour sa grave persécution religieuse. Le Secrétaire d’État Rex Tillerson a spécifiquement mentionné la persécution du Falun Gong, notant qu’en 2016 « des dizaines de membres du Falun Gong sont décédés en détention. »Il a dit que la liberté de religion est une « valeur américaine fondamentale en vertu du Premier amendement de la Constitution, ainsi que d'un droit de l'homme universel. »

 

« La bataille pour l’esprit chinois » publié par Freedom House le 28 février 2017, a une section de 22 pages sur le Falun Gong avec 118 références de tierces personnes.

 

Dans un rapport de Freedom House, la persécution du Falun Gong en Chine a été soulignée et analysée en détails. Vingt-deux pages d'un document de 142 pages sont axées sur la grave violation à grande échelle des droits de l’homme. « [Le Parti communiste a initié] le pire cas de persécution religieuse depuis la Révolution culturelle, avec la répression contre le Falun Gong », remarque citée dans le rapport de André Laliberté, éminent professeur de l’université d’Ottawa sur les religions en Chine.

 

Quand plusieurs centaines de pratiquants de Falun Gong des États-Unis ont fait un défilé au Capitol Hill le 20 juillet 2017, plusieurs membres du Congrès, le Président de la Commission de la liberté religieuse internationale, et des orateurs des organisations religieuses et des droits de l’homme ont exprimé dans leurs remarques un fort soutien au défilé.

 

La représentante Ileana Ros-Lehtinen (R-Fla.) a dit : « Les pratiquants de Falun Gong sont soumis à une surveillance généralisée, détention arbitraire, emprisonnement et à la torture, ils courent un grand risque d’exécution extrajudiciaire. Et malgré les meilleurs efforts de la Chine pour nier ou blanchir la vérité, il y a une bonne raison de croire que sa pratique de prélèvements d’organes continue à ce jour. »

 

Aussi lors du défilé, le député Dana Rohrabacher (représentant de la Californie) a dit que les pratiquants de Falun Gong dans le public et ceux qui résident en Chine communiste méritent un remerciement spécial. « Le Falun Gong sauve le monde des forces perverses », a-t-elle dit. Ajoutant que la Chine et les Chinois sont sous le contrôle d’une « clique de gangsters » qui répriment son peuple et menace le monde.

 

Plus de 900 pratiquants emprisonnés illégalement

 

Selon les reportages de Minghui, au moins 974 pratiquants ont été condamnés à l’emprisonnement pour avoir pratiqué le Falun Dafa entre janvier et décembre 2017. Certains d’entre eux sont âgés, des septuagénaires. De plus, un grand nombre de pratiquants ont été gravement blessés, paralysés ou ont été en danger de mort suite à la torture.

 

Ces pratiquants viennent de tous les milieux. Yang Hong et sa femme Jiang Yahui, tous deux du Japon, ont été chacun condamnés à six ans de prison. Si Deli, professeur associé d’un centre culturel de la ville de Xinyang dans la province du Henan, a été condamné à 39 mois de prison en juin 2017 pour avoir poursuivi Jiang Zemin en justice.

 

Les jugements sont souvent décidés avant les procès. Liu Xiyong, 76 ans, de la ville de Dalian dans la province du Liaoning, a été jugé en octobre 2017. Il a été prévenu un mois après d’une peine de trois ans de prison. Le verdict, d’autre part, était daté du 19 septembre.

 

Les fonctionnaires disent souvent que les décisions viennent des hauts fonctionnaires. Par exemple, Ye Weidong de la ville de Haimen dans la province du Jiangsu a été condamné à 21 mois pour avoir collé un article dans QQ, un outil de média social commun en Chine. Le juge président Lu Weidong a dit qu’il avait simplement suivi les ordres du Bureau 610 ainsi que ceux du Comité des affaires politiques et juridiques (PLAC).

 

Plus de 500 défenses de non-culpabilité

 

Au moins 503 procès en 2017 impliquaient des avocats qui ont défendu les pratiquants et ont plaidé non coupable. Parmi eux, 196 ont eu lieu dans les six premiers mois.

 

Liang Jianjun, un enseignant de la province du Guangdong, a été jugé le 7 novembre 2017. Deux avocats, un de Pékin et l’autre de Guangdong, l’ont défendu. Ils ont maintenu que les pratiquants sont innocents selon la liberté de croyance de l’Article 36 de la Constitution chinoise. Citant les criminels de génocide qui sont poursuivis toute leur vie, un des avocats a dit aux fonctionnaires que quiconque persécute le Falun Gong devra en assumer les conséquences plus tard.

 

Plus de 500 signatures récoltées au nom de Mme Li Yujun dans la ville de Longkou, province du Shandong

 

Les campagnes de signatures ont aussi appelé à relâcher les pratiquants détenus. Par exemple, 354 personnes ont appelé à la libération de Wang Huaxue dans la ville de Chaoyang, province du Liaoning. Plus de 400 personnes ont fait pression pour la libération de Sun Jinghe de la ville de Jiutai, province du Jilin, et plus de 500 signatures ont été récoltées au nom de Li Yujun dans la ville de Longkou, province du Shandong.

 

À cause des cas renvoyés ou rejetés, au moins 75 pratiquants ont été libérés sans jugement entre janvier et décembre 2017.

 

Quarante-deux pratiquants ont perdu la vie en 2017 à cause de la persécution

 

En 2017, 42 pratiquants de Falun Gong ont perdu la vie pour avoir refusé de renoncer au Falun Gong. À cause du blocage des informations par le régime communiste chinois, le nombre actuel de pratiquants décédés dans la persécution est probablement plus élevé que le nombre de morts confirmées.

 

Treize des pratiquants décédés sont morts en garde à vue pendant qu’ils purgeaient leur peine de prison ou en attendant d’être mis en accusation. Un pratiquant est décédé alors qu’il purgeait une peine de probation et un autre est décédé alors qu’il était en liberté pour raison médicale. Cinq sont décédés lors de l’inculpation ou du procès. Les 22 restants sont décédés après leur libération suite à leurs dernières arrestations des récentes années.

 

Un exemple est Mme Xing Ximei de la province du Shandong, qui a été arrêtée le 7 novembre 2017. Elle est décédée juste quelques jours plus tard à l’hôpital local. Sa famille a eu l’interdiction de photographier son corps ou d’ordonner une autopsie indépendante. Ils n’ont toujours pas reçu d’explication officielle de la cause de son décès.

 

Les législateurs passent à l’action pour stopper la persécution

 

Taïwan a récemment refusé l’entrée à au moins trois fonctionnaires chinois impliqués dans la persécution du Falun Gong. Les délégués conduits par les fonctionnaires se sont vu également refuser l’entrée.

 

Chiu Chui-Cheng, directeur adjoint du Conseil des affaires du pays, a confirmé que le conseil restreint les permis pour ceux de Chine qui violent les droits de l’homme. Les fonctionnaires chinois sont immédiatement interdits d’entrer s’ils ont un dossier de persécution de pratiquants de Falun Gong et qu’ils appartiennent au Bureau 610, une organisation du Parti illégale qui supervise la persécution du Falun Gong. C’est pour souligner et mettre en œuvre la politique de Taïwan qui valorise et protège les droits de l’homme, selon Chiu.

 

Aux États-Unis, deux législatures au niveau de l’État ont adopté des résolutions condamnant les prélèvements d’organes perpétrés par l’État communiste.

 

La Maison des représentants du Missouri a adopté la résolution simultanée No 7 de la Chambre le 25 avril, qui condamne les prélèvements forcés d’organes du Falun Gong et d’autres prisonniers d'opinion, et prie urgemment de prendre d’autres mesures pour stopper les atrocités. « La résolution consiste à essayer de sensibiliser pour prévenir une grave injustice à l’humanité », a dit la députée Lynn Morris, représentante d'Ozark, sponsor de HCR 7 à la Chambre.

 

Dr Sa Geng (à gauche) témoigne en tant que témoin au Comité pour la sécurité intérieure pour HCR 7 le 23 février.

 

La Chambre représentative de Pennsylvanie a adopté une semblable résolution, (Résolution de la Chambre 27) le même jour. Matthew Baker président majoritaire du Comité de la Chambre de la santé et premier sponsor des deux résolutions, a dit que plus d’efforts semblables étaient nécessaires au niveau national et international.

 

Apprendre les exercices lors d'ateliers gratuits dans le monde entier

 

Le Falun Gong s’est répandu dans plus de 100 pays dans le monde. Le livre principal Zhuan Falun a été publié dans plus de 40 langues.

 

En 2017, Les pratiquants de Falun Gong dans le monde ont continué leurs efforts pour introduire cette ancienne cultivation et pratique d’amélioration de soi au public.

 

En Indonésie, les pratiquants sont venus à l’université à Batam le 11 novembre. Environ 700 étudiants ont participé à l'atelier.

 

Environ 720 étudiants et enseignants apprennent les exercices de Falun Dafa à Batam, Indonésie, le 11 novembre 2017.

 

L’université de Caroline du Sud (USC) à Aiken offre un nouveau cours d’honneur qui a commencé en automne 2017, intitulé « Introduction à la méditation et cultivation du Falun Dafa » (HONS 201). C’est enseigné par le professeur Dr Xie Tian. Cette classe spéciale est à l’intention des étudiants hautement motivés avec un grade minimum (GPA) de 3.5.

 

La librairie Tianti à Séoul en Corée du Sud tient deux ateliers gratuits par mois. En raison du succès, la librairie tient deux nouveaux ateliers, matin et après-midi, pour un total de quatre fois par mois.

 

M. Yin Hongzhen, un participant à l’atelier de la librairie Tianti, avait développé une intoxication à l’eau il y a quelques années.

 

« J’ai eu un IRM dans un grand hôpital et de l’acupuncture, mais rien ne m’a aidé, j’ai vraiment souffert de cela. Ce qui m’a surpris était que le cinquième jour de l’atelier, les symptômes avaient disparu. Cette nuit a été la première nuit où j’ai bien dormi de ces dernières années », a dit M. Yin.

 

M. Yin a aussi eu de l’arythmie cardiaque qui le réveillait souvent. « Maintenant, je fais le cinquième exercice, la méditation, et l’arythmie a disparu. »

 

Les meurtriers de la persécution reçoivent la rétribution

 

En 2017, au moins 31 fonctionnaires de haut-rang du Parti communiste, qui ont été impliqués activement dans la persécution, sont tombés de leur position de pouvoir. Certains de ces fonctionnaires, au niveau provincial ou au-dessus, ont été jugé au tribunal et condamnés à la prison.

 

Un vieux proverbe chinois dit : «  Le bien est récompensé et le mal reçoit la rétribution karmique. » Bien que les fonctionnaires tombés aient été punis pour des raisons de corruption financière ou politique, beaucoup de Chinois pensent qu’ils ont reçu la rétribution.

 

Par exemple, dans la province du Hebei, 1368 fonctionnaires du gouvernement impliqués dans la persécution ont été punis de manières diverses. Certains sont décédés dans des accidents, d’autres ont été condamnés. Le nombre dans la province du Heilongjiang est de 995.

 

Entre-temps, plus de 210 000 pratiquants de Falun Gong et membres de leur famille dans le monde entier ont déposé des poursuites en justice contre Jiang Zemin, l’ancien chef du Parti qui a personnellement lancé et dirigé la persécution.

 

Au 8 décembre 2017, 2,6 millions de personnes de 31 pays avaient signé les pétitions soutenant les poursuites en justice contre Jiang.

 

Plus de 292 millions de Chinois démissionnent du Parti et de ses organisations affiliées

 

Les pratiquants de Falun Gong en Chine et à l'étranger ont fait des efforts pour dire au peuple chinois l'histoire perverse du Parti communiste sur plus d'une décennie et ont essayé de le convaincre d'abandonner le Parti en démissionnant.

 

Au 20 décembre 2017, 292 millions de Chinois avaient annoncé au site Internet d’Epoch Times qu’ils démissionnaient publiquement du Parti et de ses organisations affiliées.

 

Un avocat a dit dans sa déclaration le 19 octobre : « Ces dernières années, j’ai trouvé que le Parti communiste a pris une voie dangereuse. Ce Parti a détruit quelques générations de Chinois. Son idéologie s’est propagée dans le monde comme un virus. Le communisme n’est pas seulement la source de désastres en Chine, mais aussi de la perversité qui ruine le monde. »

 

La tendance à démissionner du Parti a été déclenchée par le livre Neuf commentaires sur le Parti communiste publié par Epoch Times en 2004.

 

Le même bureau de rédaction a publié une autre série, The Ultimate Goal of Communism le 20 novembre 2017, basé sur des preuves étendues et solides, qui affirme que le but du communisme est de détruire les êtres humains.

 

 

Traduit de l'anglais en Suisse

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/1/9/167536.html