Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

307,649,197 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Nouvelles et activités dans le monde


Appel pour la libération d’une femme de Changchun arrêtée pour la huitième fois

 

Écrit par un pratiquant de Falun Gong

 

 

(Minghui.org) Mme Che Pingping de la ville de Weizigou, un professeur d'université de 45 ans, a été arrêtée par des policiers du poste de police de Dongcheng le 26 janvier 2018, seulement trois mois après avoir été libérée. C'est la huitième fois que Mme Che est arrêtée pour sa pratique du Falun Gong. Elle est détenue au centre de détention de Weizigou.

 

Mme Che Pingping

 

Beaucoup des amis de Mme Che ont remis en question les raisons de son arrestation. Ils soupçonnent la police d'essayer de dissimuler le fait que Mme Che a été torturée si violemment qu'elle est devenue aveugle de son œil droit. Ils s'inquiètent pour sa sécurité et demandent aux gens à la fois localement et à l'étranger d’intervenir et d'exiger sa libération.

 

Briser le silence

 

Mme Wang Huilian, une pratiquante de Falun Gong qui connaît Mme Che et a réussi à s’enfuir de Chine, a été attristée par la nouvelle. En regardant le visage souriant de Mme Che sur la photo, elle s’est demandée si quelqu'un irait lui rendre visite dans le centre de détention pour les fêtes du Nouvel An, sa seule sœur étant surveillée de près. Il fait très froid à Changchun et elle espère que quelqu'un lui apportera des vêtements chauds. Elle craint que l’état de cette femme déjà émaciée ne puisse empirer.

 

N'existe-t-il pas un dicton selon lequel : « Le mal prévaut lorsque les bonnes personnes se taisent. »

 

Mme Wang a décidé de se lever et de défendre Mme Che. Elle a pris le téléphone et a appelé le centre de détention de Changchun. Elle voulait que les malfaiteurs sachent que tout le monde les observait.

 

Voici les souvenirs que Mme Wang garde de Mme Che.

 

M'aider quand les temps étaient durs

 

Mme Che est arrivée dans ma vie en 1997 alors que je terminais mes études supérieures et que je souffrais d'un cas aigu de fièvre rhumatismale. Voyant combien j'étais malheureuse, elle s'est présentée et a bavardé avec moi. Il était manifeste qu'elle était vraiment inquiète.

 

Elle m'a dit que le Falun Gong avait un pouvoir de guérison et m'a suggéré de l'essayer.

 

Contrairement à moi, qui recherchais la gloire et le profit, elle semblait s’être libérée de ces conceptions. Elle avait l’air toujours paisible et heureuse, et son calme me communiquait un sentiment incroyable, que j’avais également ressenti de filles à côté de moi dans mon dortoir. Elles aussi étaient des pratiquantes. Elles étaient toujours joyeuses et nettoyaient spontanément les toilettes du dortoir.

 

Bien qu'elle m'ait parlé du Falun Gong, je ne la connaissais pas bien avant 1999. Nous nous sommes vues plus souvent et sommes devenues plus intimes après le début de la persécution.

 

Me rendre visite dans un camp de travail

 

J'ai été détenue dans un camp de travaux forcés en 2004. Leurs efforts pour me « transformer » se sont intensifiés avant le jour de Noël. Pour soutenir Dafa et résister, j'ai crié : « Falun Dafa est bon ! » même si je savais que je serais sévèrement battue le lendemain.

 

Étonnamment, le passage à tabac n'a pas eu lieu. Au lieu de cela, j'ai été autorisée à avoir une visiteuse - c'était Mme Che.

 

Généralement, un détenu peu coopératif n'a pas le droit d'avoir de visiteurs. Je savais que Mme Che avait dû user de son influence pour venir me voir. Sa visite m'a énormément encouragée et m'a donné énormément de réconfort et de force. Elle est revenue me voir avec plusieurs autres pratiquants le lendemain.

 

Elle est le genre de personne prête à risquer d'être arrêtée pour d’aider quelqu'un d'autre.

 

Je ne savais pas que Mme Che faisait savoir à tout le monde que j'avais été torturée en le signalant sur le site Minghui. En conséquence, beaucoup de personnes ont appelé pour exprimer leur préoccupation pour ma sécurité. Mais, à l'intérieur du camp de travail, j'ai été surprise que les gardes ne me battent jamais après sa visite.

 

Quand j'ai été détenue, Mme Che a rendu visite à de nombreuses personnes influentes pour essayer de me faire libérer. J'ai finalement été libérée deux mois après la fin de ma peine de 18 mois.

 

Arrestations antérieures de Mme Che

 

Mme Che a d'abord été arrêtée pour avoir ouvertement défendu le Falun Gong en 1999 lorsque la persécution a commencé. L'arrestation a aggravé la maladie de son père et il est décédé à l'âge de 58 ans.

 

Elle a été arrêtée à nouveau avant de pouvoir occuper un emploi à Singapour en mai 2005. Sa mère est décédée en octobre, peu après son arrestation.

 

Elle a été arrêtée pour la troisième fois au cours de l'hiver 2005 pour avoir parlé à ses élèves des épreuves que sa famille avait endurées. La quatrième arrestation l'a laissée paralysée lorsqu'elle est tombée de la fenêtre de son appartement en essayant de s'échapper.

 

Mme Che a été arrêtée pour la cinquième fois au domicile d’une amie en décembre 2007. Elle a été libérée après avoir entamé une grève de la faim et s’être retrouvée à l’article de la mort. Elle a été arrêtée pour la sixième fois en septembre 2009. Elle a entamé une grève de la faim et a été brutalement gavée.

 

Mme Che a été arrêtée pour la septième fois le 23 octobre 2013 et condamnée à quatre ans en 2015 à la suite d'un procès secret. Elle a enduré une torture sévère et a entamé une série de grèves de la faim. Elle a été libérée cette fois-ci le 17 octobre 2017.

 

Voir aussi :

 

Après sept arrestations pour avoir refusé de renoncer à ses croyances, une professeur d'université est condamnée à une peine de quatre ans

 

Une enseignante de l'université du Jilin détenue et torturée depuis près de deux ans

 

Former Physical Education Teacher from Jilin Province Persecuted in Prison

 

College Teacher Ms. Che Arrested for the Seventh Time

 

 

Traduit de l'anglais en Europe

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/2/23/168850.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/2/17/361778.html