Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

317,291,978 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Nouvelles et activités dans le monde


Les bienfaits du Falun Gong (6e) : Deux ingénieurs expérimentés

 

Écrit par Zheng Xin

 

 

(Minghui.org) Quand le Falun Gong a été interdit en Chine en 1999, des dizaines de millions de pratiquants de tous les milieux le pratiquaient. Dans cet article, nous mettons en lumière les histoires de deux ingénieur expérimentés, M. Wang Zhongming et M. Zhang Wanwu, et comment la pratique du Falun Gong a amélioré leur santé et leur bien-être spirituel. Malheureusement, tous deux font maintenant face à la persécution en raison de leur croyance.

 

Cet article est la suite de la 5e partie.

 

M. Wang Zhongming

 

M. Wang Zhongming est ingénieur principal chez China Metallurgical CISDI Engineering, CO., LTD.

 

Une enfance triste

 

M. Wang est né dans une famille d'enseignants en 1965, il était le plus jeune des trois enfants. Peu de temps après sa naissance, la révolution culturelle a commencé et ses deux parents ont été emprisonnés dans des « abris à vaches » : des prisons temporaires pour les universitaires ciblés par la Garde rouge. Ses frères ont abandonné l'école. L'aîné n'a pas eu d'autre choix que de l'emmener, lui, un nourrisson, à la campagne où ce frère cultivé devait être « rééduqué » par les paysans.

 

Après la libération de son père, le jeune Zhongming a marché seize kilomètres (10 milles) tous les week-ends avec son père pour aller voir sa mère qui était toujours en prison. Son père est décédé quand Wang n'avait que dix ans. Ce n'est qu'à la fin de la révolution culturelle, en 1976, que sa vie a pu revenir à la normale.

 

Arrêté par une hépatite B

 

Les dures circonstances de son enfance et son style de vie simple ont façonné la personnalité gentille et humble de M. Wang. Il aimait apprendre à l'école et était toujours à la tête de sa classe. Il a fréquenté l'Université de Chongqing et, grâce à son excellent dossier de premier cycle, il a été admis dans un programme d'études supérieures sans passer les examens d'entrée dans les études supérieures.

 

M. Wang a obtenu une maîtrise d'ingénierie en 1989. Il a été embauché par le Chongqing Iron and Steel Design and Research Institute (CISDI), qui se consacrait principalement à la recherche scientifique et à la technologie de l'ingénierie.

 

Alors qu'il était prêt à mettre ses talents et ses compétences dans des projets à son travail, M. Wang a reçu un diagnostic d'hépatite B. Les médecins lui ont dit qu'il n'y avait pas de traitement pour l'hépatite B, un monstre qui a bouleversé sa vie. Il se sentait désespéré. Il ne pouvait plus travailler à la réalisation de ses rêves de vie.

 

M. Wang a perdu énormément de poids au fur et à mesure que la maladie progressait. Il se sentait souvent étourdi et malade. Il a été hospitalisé trois fois en sept ans. Il a vu de nombreux médecins et a essayé les médecines occidentale et chinoise. Il a essayé le qigong, mais rien n'a aidé. Bien que marié, il ne voulait pas avoir d'enfants parce qu'il craignait que la maladie n'affecte négativement la santé de son enfant.

 

Une fois, M. Wang a été hospitalisé dans un hôpital qui n'était pas couvert par le régime d'assurance-maladie de son entreprise. Après son retour, son unité de travail a refusé de rembourser ses frais médicaux.

 

Sa mère a fait appel auprès du chef de son unité de travail en lui demandant de traiter le cas de son fils comme un cas exceptionnel. L'unité de travail a remboursé ses frais médicaux et, dès lors, le responsable de l'unité de travail s'est souvenu de lui comme étant « un jeune employé du nom de Wang Zhongming qui tombait souvent malade. »

 

Réalisations exceptionnelles

 

M. Wang a lutté pendant huit ans contre l'hépatite B. Lors d'un voyage à Shanghai, en 1996, il a découvert le Falun Gong. Peu après avoir commencé à pratiquer les exercices du Falun Gong, sa santé s'est améliorée ; tous les symptômes de l'hépatite B ont disparu. Quelques mois plus tard, sa famille et ses amis étaient stupéfaits de le trouver plein d'énergie.

 

M. Wang a tourné une nouvelle page de son histoire. Sa femme et lui ont eu un enfant en 1997 et Wang a été reconnu pour ses réalisations exceptionnelles.

 

Ses responsables et ses collègues appréciaient grandement son travail. Il a reçu le prix d'« Employé modèle » quatre années de suite et son histoire a été affichée sur le tableau d'affichage à l'entrée principale de son entreprise.

 

Chercher à l'intérieur pour dissoudre les conflits familiaux

 

Lorsque l'enfant de M. Wang est né, ses parents sont venus l'aider à prendre soin du bébé. Pendant cette période, sa femme et sa mère ont développé des conflits entre elles. Quand sa femme s'est plainte à lui de sa mère, M. Wang lui a répondu sincèrement : « J'ai dû faire quelque chose de mal. Ça doit être mon problème. Ce n'est pas par accident que cela se produise. Je n'ai pas dû être à la hauteur dans certains domaines. Calme-toi, je promets que je vais m'améliorer. »

 

Surprise, sa femme ne s'attendait pas à ce qu'il trouve des fautes en lui-même quand c'était elle qui avait des conflits avec sa mère. Elle s'est sentie tellement mieux après cela, et a encore plus respecté son mari et le Falun Gong.

 

Non seulement le Falun Gong a guéri la maladie de M. Wang, mais il a aussi amélioré ses critères moraux et élevé son xinxing. Le conflit entre sa femme et sa mère s'est rapidement dissipé.

 

Sa femme est également devenue pratiquante de Falun Gong. Le mari et la femme ont commencé à suivre le principe du Falun Gong Authenticité-Bienveillance-Tolérance et ils ont cultivé ensemble. Quand des conflits surgissaient, ils regardaient à l'intérieur pour trouver leurs propres manquements. Ils vivaient en harmonie avec sa mère.

 

Un incident d'intoxication alimentaire

 

Lors d'un voyage d'affaires à l'extérieur de la ville, tous les membres du groupe, à l'exception de M. Wang, présentaient des symptômes d'empoisonnement aux fruits de mer et ont été conduits à l'hôpital. Ses collègues ont été surpris d'apprendre que seul M. Wang n'était pas tombé malade.

 

« Pourquoi va-t-il bien ? » demandèrent-ils. « L'empoisonnement alimentaire ne l'a pas affecté. Est-ce parce qu'il pratique le Falun Gong ? Le Falun Gong est vraiment magique. »

 

À cette époque, les médias chinois contrôlés par le gouvernement commençaient à calomnier le Falun Gong avec une propagande négative. Cet incident, cependant, a fait réfléchir ses collègues et ils ont commencé à douter de la légitimité de la propagande gouvernementale. Nombre d'entre eux parlent encore de cet incident aujourd'hui.

 

Le vice-président de la société, qui avait accompagné le groupe en voyage d'affaires, a discuté avec M. Wang plus tard. « Qu'est-ce qui ne va pas avec le Falun Gong ? Pourquoi Jiang Zemin (l'ancien chef du parti communiste) veut-il persécuter les pratiquants de Falun Gong ? »

 

M. Wang ne savait pas comment répondre à ses questions à l'époque, alors il a dit : « Je peux vous prêter le livre, Zhuan Falun, et vous déciderez de quoi traite ce livre. »

 

Environ deux semaines plus tard, le vice-président lui a remis le livre et lui a dit : « Je l'ai lu. Il n'y a pas de problème.Vous pouvez continuer à pratiquer le Falun Gong. »

 

Un collègue digne de confiance

 

M. Wang a été promu ingénieur expert même s'il était relativement jeune pour une telle promotion. Il a répondu aux attentes et a joué un rôle important dans une série de projets nationaux et internationaux. Il ne s'est jamais attribué le mérite du rôle qu'il jouait dans les réussites des projets.

 

De plus, il refusait de prendre les cadeaux des fournisseurs et suivait strictement Authenticité-Bienveillance-Tolérance.

 

« Parce que je suis un pratiquant de Falun Gong, je ne ferai rien qui viole le principe de ma croyance », a-t-il dit.

 

M. Wang était honnête et juste avec tout le monde. Il aidait n'importe qui, qu'il s'agisse d'un parent, d'un ami, d'un collègue, d'un voisin ou d'une nounou. Il aidait quiconque avait des difficultés. Il n'y avait pas de distinction entre les pauvres et les riches pour lui.

 

Une fois, un collègue de travail a eu un accident de voiture. M. Wang s'est porté volontaire pour le conduire au travail et le ramener chez lui tous les jours pendant plus d'un an. Il donnait de l'argent aux pauvres pour les aider à traverser les moments difficiles. Il invitait chez lui des personnes âgées, veuves, pour célébrer le Nouvel An chinois avec sa famille. Avant de repartir chez elles, M. Wang les laissait toujours se faire un sac de cadeaux du Nouvel An sur sa table.

 

M. Wang a toujours adhéré à sa croyance au travail et dans la vie de tous les jours. Il pratique sa compréhension de Authenticité-Bienveillance-Tolérance et a acquis une grande réputation auprès de ses collègues et de ses voisins.

 

M. Zhang Wanwu

 

Depuis sa tendre enfance, M. Zhang Wanwu a toujours eu une faible constitution. À l'âge adulte, il avait de nombreux problèmes de santé : neurasthénie cérébrale, sinusite, cardiopathie, tuberculose, problèmes d'estomac, rhumatismes, appendicite chronique, vascularite abdominale et arthrite.

 

Il prenait des dizaines de médicaments chaque jour et était souvent hospitalisé. En raison de son mauvais état de santé, M. Zhang accordait une attention particulière à l'information médicale. Quand un nouveau médicament était lancé, il l'essayait tout de suite. Ses collègues le taquinaient souvent et disaient que sa maison était un centre d'essai pour les médicaments.

 

Cependant, les médicaments n'ont pas guéri les maladies de M. Zhang. Au lieu de cela, les effets secondaires lui ont causé plus de maladies. Au cours de l'été 1996, il a subi un autre revers physique : des douleurs dorsales invalidantes. La douleur était si intense que M. Zhang n'arrivait pas à dormir.

 

L'usine où il travaillait ne fonctionnait pas très bien, donc il n'avait pas été payé et il n'y avait pas d'assurance maladie.

 

Comme les médecins ne pouvaient pas trouver la cause de sa douleur, ils ne lui ont prescrit aucun médicament.

 

M. Zhang a reçu un exemplaire du Zhuan Falun en 1996, quelques jours avant le Nouvel An chinois. En lisant le livre, il a eu l'impression que le livre lui parlait et toutes les questions qu'il avait sur la vie ont trouvé réponses.

 

Il a appris que les gens étaient malades parce qu'ils avaient accumulé du karma. S'il voulait se libérer de la maladie, il devait être une bonne personne qui fait passer les autres avant lui-même et ne fait pas de mal aux autres. Il a compris que ce n'est qu'après avoir remboursé les dettes karmiques dues qu'il pouvait guérir de ses maladies.

 

Après avoir compris cette vérité, M. Zhang était enthousiaste et avait de l'espoir.

 

Il a immédiatement demandé à sa femme : « Cette pratique est magnifique. Tu veux pratiquer avec moi ? »

 

Sans hésiter, sa femme a dit oui et ils se sont embarqués sur leur chemin de cultivation du Falun Gong. Ils suivaient strictement Authenticité-Bienveillance-Tolérance et ils se sont libérés de leurs maladies.

 

M. Zhang n'a plus pris de médicaments depuis plus de vingt ans. Comme sa santé s'est améliorée, il s'est aussi vraiment beaucoup investi dans son travail. Les finances de sa famille se sont améliorées, de même que ses critères moraux.

 

M. Zhang travaillait dans le département technique de l'usine et il s'occupait du développement des produits. Il se rendait fréquemment à Shanghai, à Tianjin et à Pékin pour acheter des fournitures.

 

Bien que la corruption soit illégale en Chine, les gens profitent souvent des failles de la loi. Les fournisseurs vont rembourser les dépenses personnelles et offrir de la nourriture et des boissons gratuites pour assurer leurs partenariats d'affaires. M. Zhang a totalement refusé de se conformer à toute pratique qui n'était pas légale et était très scrupuleux de toute zone d'ombre lorsqu'il traitait avec d'autres sociétés.

 

Le Falun Gong a développé sa sagesse. En 1998, M. Zhang s'est vu décerner le titre de « Personne à la pointe dans le développement de nouveaux produits » par le département provincial de l'industrie de la machinerie et de l'électronique du Jilin.

 

Épilogue

 

En juillet 1999, le Parti communiste chinois (PCC) a lancé une répression brutale du Falun Gong. De bonnes personnes comme Wang Zhongming et Zhang Wanwu ont été soumises à la persécution pendant près de deux décennies.

 

Parce qu'il a persisté dans sa croyance, M. Wang a été arrêté, en septembre 2017, et il est détenu depuis lors. M. Zhang a été licencié par son usine et a été persécuté à plusieurs reprises.

 

Historique

 

Le Falun Gong a été présenté au public pour la première fois en 1992. Près de 100 millions de personnes à travers la Chine ont rapidement débuté la pratique du Falun Gong après avoir observé des améliorations de leur santé et de leur caractère. Jiang Zemin, ancien chef du PCC, a perçu la popularité croissante de la discipline spirituelle comme une menace pour l'idéologie athée du PCC et a donné l'ordre d'interdire cette pratique le 20 juillet 1999.

 

Le site Internet Minghui a confirmé la mort de milliers de pratiquants de Falun Gong au cours des dix-neuf dernières années de persécution. On soupçonne toutefois que le nombre réel de décès est beaucoup plus élevé que le nombre confirmé. D'autres pratiquants ont été emprisonnés et torturés pour leur croyance. Il a été démontré que le PCC prélève des organes sur des pratiquants détenus qui sont tués au cours du processus, pour fournir l'industrie de la transplantation d'organes.

 

Sous la direction personnelle de Jiang, le PCC a mis sur pied le Bureau 610, un organisme de sécurité extralégal qui a le pouvoir d'outrepasser les systèmes policiers et judiciaires et dont la seule fonction est de mettre en œuvre la persécution du Falun Gong.

 

 

Traduit de l''anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/6/1/170615.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/4/30/364464.html