Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

315,091,427 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Élever le xinxing


Améliorer son caractère en cultivant dans Dafa

 

Écrit par une pratiquante de Falun Dafa à Taïwan

 

 

(Minghui.org) Selon les enseignements de Maître Li Hongzhi, 100 millions de pratiquants de Falun Dafa ont amélioré leur caractère dans leur vie de tous les jours. Ils vivent selon le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance, s’efforcent de devenir une meilleure personne et apportent l’harmonie à leurs familles, à la société et à la nation.

 

En grandissant, on faisait constamment mon éloge et je suis devenue une fille gâtée, avant de devenir une adulte têtue et centrée sur elle-même. Le point de départ de ma pensée était toujours de savoir si quelque chose m’apportait des avantages ou non.

 

Quand j’étais à l’école, le succès académique était mon but ultime et je ne me souciais de rien d’autre. Je ne faisais même pas de tâches ménagères car je prenais pour acquis les soins de mes parents et je n’ai jamais pensé à les aider. Je prenais même mes amis pour acquis et je ne pouvais le tolérer si l’un d’eux ne me traitait pas gentiment. Je pensais toujours que je devais être le centre d’attention et j’étais jalouse si quelqu’un avait de meilleures notes, paraissait mieux ou avait de meilleures relations avec les autres.

 

Représenter la bonté de Dafa

 

Le Maître a dit :

 

« Je veux encore vous dire, en fait votre nature du passé était fondée sur la base de l’ego et de l’égoïsme. Désormais, quoi que vous fassiez vous devez penser d’abord aux autres, arriver en vous cultivant à l’éveil complet sans égoïsme ni ego. » (« La nature de Bouddha sans écoulement », Points essentiels pour avancer avec diligence)

 

En cultivant dans le Falun Dafa, j’ai graduellement découvert combien j’étais égoïste. J’avais vécu pour ma propre renommée, fortune et sentiment, et j’avais seulement recherché mon propre bonheur. J’avais même blessé d’autres personnes pour des raisons égoïstes et j’avais accumulé du karma par ignorance.

 

Je suis devenue déterminée à changer. Habilitée par ma foi droite dans Dafa, j’ai commencé à suivre Authenticité-Bienveillance-Tolérance dans ma vie quotidienne et j’ai regardé à l’intérieur pour faire face aux problèmes. J’ai graduellement amélioré mon caractère et j’ai trouvé qu’il n’était pas difficile d’être bienveillante. J’ai commencé à répandre une énergie compatissante et positive autour de moi.

 

Une fois, une employée de restaurant m’a rendu plus de monnaie qu’elle me devait. Je suis revenue pour la lui rendre et l’employée a été agréablement surprise. Une autre fois, j’ai vu un morceau de roche acérée et je l’ai enlevée de la route. J’ai jeté les ordures laissées dans l’escalier afin que personne ne glisse ou ne tombe. Dans une ville animée comme Taipei, peu de gens auraient pris le temps de faire ces choses mineures. Quand des gens me félicitent, je dis avec fierté : « C’est parce que je pratique le Falun Dafa ! »

 

Je suis gérante d’affaires dans une grande entreprise. Je fais de mon mieux au travail et j’aide chaque collègue sans attendre de récompense. À cause de mon bon emploi et de mon attitude, d’autres départements m’ont invitée à me joindre à eux. Certains de mes superviseurs m’ont dit que j’aurais un bon avenir dans la compagnie si je continuais mon travail éthique.

 

Je ne cherchais cependant pas de promotion ou de pouvoir. Je suis responsable de bien faire mon travail. Marcher fermement sur le chemin droit et m’élever me donnent une quête spirituelle au-delà de ce monde. C’est la vraie liberté.

 

Gérer la critique

 

Mon voyage du cultivation n’a pas toujours été aisé. J’ai continuellement rencontré de la frustration et des critiques. D’après ma compréhension du principe de Dafa, je fais de mon mieux pour ne pas être affectée. À la place, ma première pensée est de regarder à l’intérieur afin de trouver mes propres insuffisances.

 

Le Maître a dit :

 

« En rencontrant des conflits, chacun de vous doit regarder vers l'intérieur pour chercher la cause en vous-même, indépendamment du fait que vous soyez responsable de cette affaire ou pas. Retenez mes paroles : indépendamment du fait que ce soit votre faute ou non, vous devez regarder en vous-même, et vous trouverez le problème. » (« Enseignement de Fa à la Conférence de Fa en Europe »)

 

Un administrateur au travail était récemment insatisfait de ma performance. Après lui avoir parlé, j’ai découvert que le problème originait de mes notions profondément enracinées. Je pensais que la façon de faire de cet administrateur n’était pas efficace, alors je me plaignais souvent de lui à ma famille et à mes amis.

 

Mes pensées négatives et mon comportement n’étaient pas droits pour une pratiquante et devaient être corrigés. En fait, cet administrateur avait aidé le développement de ma carrière. Il avait partagé avec moi beaucoup d’années d’expérience de travail. Je m’étais obstinément accrochée à mes notions au sujet de ce qui était correct et je n’avais pas ouvert mon esprit afin d’accepter la façon de faire des autres.

 

Le Maître a dit :

 

« Nous insistons particulièrement sur Ren : c’est seulement en supportant avec patience et tolérance qu'on deviendra une personne de grand De. Ren est quelque chose de très puissant, qui dépasse Zhen et Shan. » (Falun Gong)

 

Je réalise que la signification de Ren [Tolérance] inclut de laisser aller l’attachement à l’ego et d’avoir un cœur pour les autres. Comment est-ce que quelqu’un qui refuse de changer peut faire des progrès ?

 

D’un autre côté, mes attachements dans le passé étaient les raisons pour lesquelles j’avais rencontré des obstacles. Avant de me cultiver, j’avais l’habitude de porter attention à la façon dont les autres me traitaient. Cela me faisait plaisir ou me contrariait, et me faisait perdre le sommeil et même l’appétit.

 

J’ai appris de ma cultivation que je ne peux pas plaire à tout le monde, mais je peux vivre avec la conscience claire. Je ne m’inquiète plus au sujet de ce que pensent les autres à mon sujet. Je traite les autres gentiment, peu importe comment ils me traitent. Avec le Maître pour guide, j’ai une direction claire sur mon chemin de cultivation.

 

La cultivation donne un sens à ma vie. Je me rappelle de saisir l’opportunité d’étudier le Fa et de faire les exercices, bien faire tout ce que je fais et ne jamais perdre de temps, car ma vie a un but. J’apporte la lumière et la beauté de Dafa aux gens autour de moi et je répands une énergie positive.

 

 

Traduit de l’anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/9/2/171741.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/8/19/372637.html