(Minghui.org) Les pratiquants de Falun Dafa du centre du Japon ont organisé des activités à Nagoya le 3 octobre 2021 pour sensibiliser à la persécution des pratiquants en Chine. Ils ont donné des informations sur les atrocités du Parti communiste chinois (PCC), telles que les prélèvements d’organes sur des pratiquants de Falun Dafa vivants. Ils ont également collecté des signatures pour appeler à la fin de la persécution perpétrée par le PCC.

L’activité a eu lieu deux jours après la levée de l’état d’urgence d’un mois dans la préfecture d’Aichi le 1er octobre. Les gens ont enfin pu se détendre et se promener dans les rues de la ville. Le soleil brillait le 3 octobre et de nombreux piétons sont passés devant l’activité des pratiquants.

Démonstration des exercices de Dafa

Les pratiquants ont pratiqué les exercices de Dafa près de la fontaine dans le quartier le plus prospère de Nagoya, Sakae. Ils ont remis des documents d’information aux piétons qui passaient et ont recueilli des signatures. Les pratiquants ont installé des banderoles en chinois, anglais et japonais sur lesquelles on pouvait lire « Falun Dafa est bon », « Authenticité-Bienveillance-Tolérance », « Le Falun Dafa dans le monde », « SOS – arrêter la persécution du Falun Gong » et « Faire cesser le PCC de tuer des pratiquants pour leurs organes ».

Les pratiquants de Falun Dafa font la démonstration des exercices.

Deux jeunes Occidentaux sont passés le matin alors que les pratiquants faisaient le deuxième exercice. Ils ont regardé les pratiquants, qui se tenaient immobiles dans les postures de tenir le Falun, entourés par la musique paisible des exercices.

Après avoir regardé pendant un moment, l’un d’eux s’est avancé et a rejoint les pratiquants pour faire le deuxième exercice. Il a également demandé à son ami de prendre des photos de lui faisant les exercices avec les pratiquants. Les pratiquants leur ont remis des informations sur le Falun Dafa en anglais. Ils ont remercié les pratiquants pour les documents et ont dit qu’ils en apprendraient davantage sur le Falun Dafa quand ils en auraient l’occasion.

Une pétition appelle à la fin de la persécution

Les gens signent une pétition qui appelle à la fin de la persécution du Falun Dafa en Chine.

De nombreux piétons ont signé une pétition qui appelle à la fin de la persécution du Falun Dafa en Chine, après en avoir entendu parler par les pratiquants. M. Mizuno, un septuagénaire, a signé la pétition cet après-midi-là, puis il a dit à un pratiquant : « Je sais que le PCC peut faire tout ce qu’il veut. Continuez ! »

Le PCC détruit la culture traditionnelle chinoise

M. Urasaki, un homme âgé d’Okinawa, a déclaré qu’Okinawa et la Chine étaient historiquement restées en contact étroit et présentaient de nombreuses similitudes dans leurs habitudes de vie et d’alimentation. Il avait une bonne impression de la Chine et ne s’attendait pas à ce que le PCC commette des atrocités contre son propre peuple.

Un pratiquant a expliqué à M. Urasaki que le PCC a détruit la culture traditionnelle chinoise après avoir pris le pouvoir, et en conséquence, certains Chinois ont aujourd’hui perdu leur moralité et osent faire n’importe quoi pour de l’argent. Au cours des vingt dernières années, le PCC a également persécuté les pratiquants de Falun Dafa, qui suivent le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance, en les tuant même pour leurs organes.

Après avoir entendu parler de cela, M. Urasaki a signé la pétition. Le pratiquant lui a donné une fleur de lotus en origami avec les mots « Falun Dafa est bon » et « Authenticité-Bienveillance-Tolérance », qu’il a volontiers acceptée en remerciant le pratiquant.

L’activité attire des gens de différentes nations

De nombreux jeunes Vietnamiens travaillant au Japon sont passés vers l’activité des pratiquants ce jour-là. Les pratiquants leur ont remis des informations sur Dafa en vietnamien, et les pratiquants vietnamiens ont parlé avec eux. Après avoir entendu parler de Dafa et de la persécution, beaucoup de ces jeunes ont signé la pétition pour montrer leur opposition à la persécution.

Des Chinois vivant au Japon se sont également arrêtés vers l’activité. Mme Lu, une dame de Chine, a parlé à un pratiquant pendant longtemps. Elle a accepté les documents d’information, mémorisé les phrases « Falun Dafa est bon » et « Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon », et a reconnu l’importance du principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Elle a dit qu’elle était au courant des crimes du PCC et qu’elle reviendrait pour en apprendre davantage sur le Falun Dafa à l’avenir.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais