(Minghui.org) Avec la lente réouverture de nombreuses installations à Toronto après le virus du PCC (coronavirus), on a vu de jeunes pratiquants de Falun Dafa dans plus d’une dizaine de points de pratique collective les week-ends d’octobre. Soit ils pratiquaient les exercices de Falun Dafa dans le parc, soit ils distribuaient des dépliants sur la pratique et la persécution en Chine aux habitants et aux passants.

Une étudiante chinoise : De la retraite à l’engagement sur le chemin de la cultivation

Xiao Song, une étudiante de la province du Hebei en Chine, est venue sur le point de la pratique collective au parc Earlscourt.

« Beaucoup de membres de ma famille ont cultivé Falun Dafa quand j’étais petite », a-t-elle dit. « Je lisais occasionnellement les conférences du Maître, mais je n’en comprenais pas le contenu parce que j’étais jeune, cependant je savais que Dafa était bon.

« Mais après le début de la persécution du Falun Dafa en 1999, j’ai eu peur de pratiquer Dafa, parce que j’avais peur que les membres de ma famille disparaissent ou soient emmenés un jour à mon retour à la maison. Par peur, j’ai choisi de rester loin de Dafa. J’avais une grave anxiété et une voix m’a dit que si je cultivais vraiment le Falun Dafa, ma famille serait ruinée et détruite. Je serais condamnée et persécutée à mort. »

Xiao Song a poursuivi ses études à l’étranger en 2015. « Je me suis réveillée au milieu de la nuit avec le nez congestionné, je ne pouvais pas bien respirer. J’ai commencé à avoir des insomnies. Lorsque j’ai appelé ma famille restée en Chine, ils m’ont dit que je devais lire les conférences du Maître. Cependant, je n’étais toujours pas capable d’accepter Dafa.

« Une fois, mon corps a beaucoup souffert et je me suis dit que j’en avais assez de vivre. J’ai entendu une voix venue de nulle part dire : “Personne n’est capable de t’aider à endurer ta souffrance.” J’ai soudain réalisé que tout le monde n’allait pas en prison et n’était pas persécuté à mort pour sa pratique du Falun Dafa. Depuis lors, la peur que j’avais de pratiquer le Falun Dafa a disparu. »

Après que Xiao Song a commencé à pratiquer le Falun Dafa, elle a senti son corps très lourd pendant les premières semaines et il lui était même difficile de marcher. « Petit à petit, je me suis sentie mieux et mon corps était aussi léger que celui d’une hirondelle. Mes insomnies ont également disparu », se souvient-elle.

Xiao Song a également commencé à étudier les conférences du Maître. « J’ai senti que toutes mes questions avaient trouvé une réponse dans les conférences du Maître. Je suis très introvertie et je préfère toujours éviter les problèmes. J’étais aussi très pessimiste et j’avais peur des choses. J’avais presque l’impression de faire une dépression. Beaucoup de mes pensées négatives ont disparu après avoir étudié le Fa pendant presque un an. Je suis capable de discerner une pensée négative une fois qu’elle apparaît et de l’éliminer. Je suis plus gaie maintenant et je ne suis plus prudente à l’excès comme avant.

Xiao Song vient au point de pratique collective tous les week-ends. « Un autre pratiquant m’a dit qu’il y aurait un défilé du Falun Dafa à Toronto. J’avais toujours peur, mais j’ai quand même assisté au défilé. J’ai porté les vêtements de Dafa et je suis restée avec d’autres pratiquants pendant le défilé, je me suis sentie très heureuse et à l’aise », a-t-elle déclaré.

Un jeune couple japonais : Merci, Dafa, pour les bénédictions que nous avons reçues

Tiya (première rangée, première à gauche) et son mari Juno (deuxième rangée, premier à gauche) pratiquent l’exercice de méditation du Falun Dafa au parc Hendon à Toronto, au Canada.

Tiya et son mari vont au point de pratique collective au parc Hendon. Ils ont immigré du Japon au Canada il y a quelques années. Tiya a été initiée au Falun Dafa par sa mère au Japon il y a environ quatre ans.

Tiya avait reçu un diagnostic d’’hyperthyroïdie et son corps était très faible. Elle était facilement agitée et a connu une prise de poids soudaine. Aucun des médicaments qu’’on lui a prescrits n’’a fonctionné. Ce n’’est que lorsqu’’elle a pratiqué le Falun Dafa que tous ses symptômes ont disparu.

« J’ai fréquenté le point de pratique collective après avoir vécu un an au Canada. Avant cela, je faisais toujours les exercices toute seule. Mais je sentais que mes postures étaient incorrectes, et après avoir participé au point de pratique collective, je me suis sentie pleine d’énergie. Auparavant, je me sentais souvent agitée et fatiguée, mais après avoir commencé à cultiver dans Dafa, j’étais pleine d’énergie », a déclaré Tiya.

« Nous avons beaucoup de tâches ménagères à accomplir et de la pression au travail. Nous sommes confrontés à de nombreux défis chaque jour. J’utilise le livre Zhuan Falun pour me guider et m’aider à surmonter les tribulations et les défis. En respectant le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance, j’ai appris à rester calme dans l’adversité, à me concentrer sur ce que je dois faire et à éliminer les attachements et les conceptions fausses », a déclaré Tiya.

Tiya lit la version chinoise du Zhuan Falun avec d’’autres pratiquants parlant chinois, car elle a étudié le chinois pendant deux ans lorsqu’’elle était au Japon.

Son mari, Juno, est cadre supérieur dans une entreprise automobile japonaise. Il avait souvent souffert d’insomnie et de stress mental à cause de la pression au travail. Son esprit et son corps ont changé et se sont améliorés après qu’il a commencé à cultiver le Falun Dafa il y a un an.

« Toute notre famille a reçu des bénédictions de Dafa. Nous sommes très reconnaissants au Maître ! » a déclaré Tiya.

Un jeune pratiquant vietnamien : Trouver le bon chemin et obtenir une vie renouvelée

Evan Vu, un étudiant vietnamien au Canada, sensibilise le public au Falun Dafa à Niagara Falls.

Evan Vu est un étudiant vietnamien âgé de 23 ans qui est arrivé au Canada il y a trois ans. C’est un nouveau pratiquant qui a obtenu Dafa il y a presque un an et qui vient au parc Hendon tous les week-ends pour clarifier la vérité et pratiquer les exercices.

Depuis son plus jeune âge, Evan a toujours cru aux dieux et au divin et a voulu se cultiver. Un jour, il a découvert le Falun Dafa sur Internet et a lu des articles sur les prélèvements forcés d’organes sur les pratiquants de Falun Dafa vivants. Il a été très bouleversé d’apprendre que le Parti communiste chinois commettait un génocide. Il a commencé à faire des recherches sur les camps de travail et beaucoup de ces camps mentionnaient le Falun Dafa. Evan a commencé à faire des recherches sur le Falun Dafa et à lire le Zhuan Falun.

« J’aime faire la méditation. Cela purifie mon esprit et mon corps », dit Evan. « J’ai senti que Dafa a débloqué ma sagesse après avoir lu le Zhuan Falun. J’ai pu mieux percevoir le monde, l’univers et l’humanité. »

« Je vivais à Haiphong, une ville du Vietnam, où tout le monde ne se souciait que de faire de l’argent. Personne ne se souciait du véritable sens de la vie et des normes morales. Ils voulaient seulement profiter de la vie », a déclaré Evan.

« Je n’avais pas bon caractère dans le passé, je fumais des cigarettes et me droguais. Je ne veux pas revenir à la façon dont je vivais avant de lire le Zhuan Falun », a déclaré Evan.

Evan a dit qu’’il espérait faire connaître les merveilles et la beauté du Falun Dafa à davantage de personnes.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais