(Minghui.org) Je suis médecin et j’ai commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1996. J’aimerais partager comment la pratique du Falun Dafa a sauvé mon mariage et ma vie.

Résoudre les conflits familiaux

J’ai toujours eu une mauvaise santé. Je suis née avec une mauvaise vue –myope d’un œil, hypermétrope de l’autre et astigmate des deux. J’ai commencé à porter des lunettes à l’école primaire. Lorsque j’avais 16 ans, j’ai eu une attaque cardiaque et je suis restée inconsciente pendant huit jours. Lorsque je me suis réveillée, j’avais des pertes de mémoire. J’avais aussi des rhumatismes et mon taux d’anti-streptolysine O était très élevé. Mes nerfs étaient en mauvais état. Aucune médecine occidentale ou chinoise ne pouvait m’aider.

Une fois adulte, je suis allée voir un voyant qui m’a dit que j’avais eu une maladie grave (l’attaque cardiaque) et que cela aurait un impact direct sur mon avenir et mes études. Il a également prédit que j’aurais une maladie encore plus grave à l’âge de 30 ans et qu’elle aurait des répercussions sur mon travail, ma famille et mon avenir.

Une fois que j’étais mariée, mon mari me critiquait constamment et ne m’aidait pas à la maison. Notre fille, âgée de moins d’un mois, pleurait toute la nuit et dérangeait les voisins. J’étais en mauvaise santé et je manquais de sommeil. Faible et épuisée, j’ai demandé à mon mari de m’aider à m’occuper du bébé. Mais il a retourné l’enfant face contre le lit et lui a donné une claque sur les fesses pour qu’elle arrête de pleurer. Elle a pleuré de plus belle. J’ai pris l’enfant et je me suis obligée à m’occuper d’elle. J’avais perdu tout espoir : malade comme je l’étais, je devais encore m’occuper de mon enfant et m’occuper de la maison toute seule. À 26 ans, j’étais prête à divorcer.

Une amie m’a alors invitée chez elle pour regarder les conférences vidéo de Maître Li, le fondateur du Falun Dafa. J’y suis allée par politesse, mais après les avoir écoutées, j’ai compris que tout dans la vie, bon ou mauvais, arrive pour une raison. J’ai été émue par les propos du Maître. J’ai emporté chez moi le livre principal du Falun Dafa, le Zhuan Falun et je l’ai lu tous les jours, comme si j’avais trouvé un trésor. C’est ainsi que je me suis engagée sur mon chemin de cultivation.

Trois jours plus tard, toutes mes maladies avaient disparu. J’étais folle de joie ! C’était la première fois que j’expérimentais ce que c’était que d’être libre de maladies ! Les mots ne peuvent exprimer ma gratitude envers le Maître ! Tout ce que j’avais fait c’était de lire le Zhuan Falun quotidiennement et de suivre les principes enseignés dans le livre. Pourtant, les souffrances que j’avais endurées pendant des années avaient disparu. J’ai senti que c’était un miracle ! Cela m’a rendue encore plus déterminée à cultiver.

Chaque fois que mon mari ou ma belle-mère me maltraitaient, j’agissais selon le principe de Dafa, Authenticité-Bienveillance-Tolérance. J’ai cessé d’en vouloir à mon mari et je faisais toutes les tâches ménagères sans me plaindre. Une fois, il est rentré à la maison au milieu de la nuit après s’être adonné aux jeux d’argent. Il m’a réveillée et m’a dit qu’il avait perdu plusieurs centaines de yuans. Il m’a demandé de lui préparer quelque chose à manger. Je me suis levée sans dire un mot et j’ai calmement préparé un repas. Étonné, il m’a dit : « Tu as changé ! » Il a commencé à lire le Zhuan Falun et s’est aussi mis à pratiquer !

Mon mari a complètement changé après avoir commencé la pratique de Dafa. Il pensait tout le temps à moi. Il venait me chercher au travail et m’achetait même des vêtements. Toutes mes collègues de travail m’enviaient d’avoir un si bon mari.

Ma belle-mère a également commencé à lire les livres de Dafa et les membres de ma famille ont appris à s’entendre les uns avec les autres.

Au cours de ma quatrième année de cultivation, alors que j’avais presque 30 ans et que je me rendais au travail, ma tête a soudain commencé à me faire mal. Je savais que c’était le symptôme d’une attaque cérébrale, mais en même temps, je savais que le Maître était en train d’éliminer mon karma. Comme l’hôpital où je travaillais n’avait pas de scanner, je suis allée dans un autre hôpital. Le scanner a montré qu’il s’agissait d’une attaque cérébrale. Le personnel a été très étonné d’apprendre que j’étais venue seule.

Je suis rentrée chez moi et n’ai pris aucun médicament. Au lieu de cela, j’ai fait les exercices, lu les enseignements et je suis allée travailler comme d’habitude. Une semaine plus tard, la douleur dans ma tête avait disparu. Le scanner en main, j’ai raconté l’incident au directeur et au sous-directeur de l’hôpital où je travaillais. Ils étaient stupéfaits, car ce qui m’était arrivé ne pouvait être expliqué selon la science médicale actuelle.

Mes patients d’abord

En Chine, les sociétés pharmaceutiques soudoient les médecins pour qu’ils prescrivent des médicaments coûteux. Depuis que j’ai commencé à pratiquer, je suis strictement les principes de Dafa. Je traite mes patients comme ma famille et je fais de mon mieux pour les soigner et leur faire économiser de l’argent.

Un homme s’est présenté aux urgences, mais l’hôpital a refusé de le soigner parce qu’il n’avait pas d’argent. J’ai payé ses frais médicaux de ma poche pour qu’il puisse être soigné. Certains patients m’écrivent des notes de remerciement tandis que d’autres lèvent le pouce en disant : « Il est rare de tomber sur un médecin aussi bon que vous. » Je ne serais pas capable de faire cela si je ne pratiquais pas Dafa.

Un hiver, je travaillais de nuit. Au milieu de la nuit, il y a eu une inondation et l’eau est rapidement montée jusqu’à nos mollets. La pharmacie était au rez-de-chaussée. Si les médicaments étaient mouillés, l’hôpital subirait une grande perte. Nous n’étions que trois à travailler cette nuit-là, dont deux pratiquants de Falun Dafa. Nous avons commencé à écoper l’eau.

C’était en plein hiver et une épaisse couche de glace a rapidement recouvert nos pantalons. L’eau couvrait nos jambes et était glaciale, mais comme nous avons agi rapidement, l’hôpital n’a pas subi de pertes financières et a pu rester ouvert le lendemain.

Une fois, j’ai rencontré une femme qui souffrait de graves rhumatismes. Les articulations de ses doigts étaient enflées, déformées et très douloureuses. Après lui avoir rédigé une ordonnance, je lui ai dit : « Les médicaments peuvent soulager votre douleur, mais ils ne peuvent pas vous guérir. » Elle m’a répondu : « Je le sais. J’ai été dans de nombreux grands hôpitaux et j’ai dépensé beaucoup d’argent. Chaque année, j’utilise tout ce que je gagne en vendant du grain pour payer mes factures médicales. »

Je lui ai dit : « Il y a un moyen –pratiquez le Falun Dafa. » Je lui ai donné un exemplaire du Zhuan Falun et elle l’a emporté chez elle. Quelques jours plus tard, elle est revenue. Elle était une personne différente. Elle a dit que le gonflement de ses articulations avait diminué et que la douleur avait disparu. Inspirés par ses changements positifs, certains de ses voisins ont commencé à pratiquer le Falun Dafa. Tous ont dit que le Falun Dafa était extraordinaire !

Bénis pour avoir cru que Dafa est bon

Le frère de mon gendre était le chef adjoint d’un poste de police. Il avait lu des livres de Dafa et savait que le Falun Dafa était bon et que le Parti communiste chinois (PCC) produisait de nombreux mensonges sur cette méthode. Chaque fois qu’il recevait l’ordre de persécuter les pratiquants, il trouvait toujours des excuses pour éviter de s’impliquer. Comme il sait distinguer le bien du mal, sa carrière progresse bien et il a été promu directeur adjoint.

Il y a quelques années, j’ai été détenue pour mon refus d’abandonner ma croyance et pour avoir parlé de Dafa aux gens. J’ai rencontré deux femmes qui étaient détenues pour avoir fait appel auprès du gouvernement sur d’autres affaires. Je leur ai parlé de la vérité sur Dafa. L’une d’elles a accepté ce que je lui ai dit et a accepté de démissionner du PCC. L’autre femme n’était pas d’accord avec ce que je lui ai dit et croyait aux mensonges du PCC sur Dafa. Plusieurs jours plus tard, un fonctionnaire est venu voir la femme qui avait démissionné du PCC et lui a présenté ses excuses. Elle a reçu 100 000 yuans de compensation et a été libérée. Les choses ne se sont pas aussi bien passées pour l’autre femme qui ne croyait pas en Dafa.

Une fois, j’ai clarifié la vérité à un inconnu et il m’a demandé une amulette. Il m’a dit qu’il faisait une poussée d’arthrite et qu’il en souffrait. Lorsqu’il a décidé de démissionner du PCC, sa douleur a immédiatement disparu.

Je n’ai cité que ces quelques exemples, mais je connais de nombreux exemples de personnes bénies après avoir appris la vérité sur Dafa. Si vous lisez cet article, j’espère que vous réalisez que le Falun Dafa est bon !

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais