(Minghui.org) Le comté de Fairfax, le plus grand comté de Virginie, a adopté le 5 octobre 2021 une résolution condamnant la persécution du Falun Gong par le Parti communiste chinois et les prélèvements d’organes sur les pratiquants de Falun Gong vivants et autres prisonniers d’opinion. Il s’agit de la 20e administration locale de l’État de Virginie à adopter une telle résolution.

Cette récente résolution fait suite à la 19e résolution adoptée le 19 août 2021 par le conseil de la ville de Port Royal, qui condamnait fermement la pratique des prélèvements d’organes sur des personnes vivantes et demandait au gouvernement américain de prendre des mesures concrètes opposant cette pratique.

Réunion du Conseil au comté de Fairfax le 5 octobre 2021

Le Falun Gong, une discipline spirituelle également connue sous le nom de Falun Dafa, a été introduit en 1992 à Changchun, en Chine. Elle est devenue très populaire, attirant des centaines de millions de pratiquants en sept ans seulement. Après que le Parti communiste chinois a lancé la persécution du Falun Gong en 1999, d’innombrables pratiquants ont été torturés à mort ou tués pour leurs organes.

Selon le ministère américain de la Santé, le temps d’attente moyen pour une greffe de foie aux États-Unis en 2007 était de 114 semaines, avec 5890 donneurs de foie, et le temps d’attente moyen pour une greffe de rein était de 160 semaines.

En Chine, qui ne s’est dotée d’un système de don d’organes qu’en 2010, le volume des transplantations d’organes est monté en flèche depuis 1999, le temps d’attente moyen pour une greffe de foie étant de deux semaines.

Selon les témoignages de persécution de première main des pratiquants de Falun Gong soumis à Minghui.org, nombre d’entre eux ont été soumis à des prélèvements sanguins à répétition et à des examens physiques approfondis pendant leur détention, ce qui n’était sans doute pas par souci pour leur santé, étant donné les tortures brutales qu’ils subissaient en même temps. Certains pratiquants décédés en détention avaient également perdu des organes vitaux, sans que les autorités ne puissent fournir aucune explication.

Des représentants de l’État de Virginie : Les États-Unis devraient appliquer des sanctions économiques pour mettre fin aux prélèvements d’organes sur des personnes vivantes en Chine

David Bulova, représentant de l’État de Virginie

David Bulova, représentant du 37e district de Virginie, a déclaré à un correspondant de Minghui le 5 octobre 2021 qu’il était ravi de voir l’avancement des résolutions dans son État. Il a déclaré que les prélèvements forcés d’organes sont une « terrible tragédie » et quelque chose qui « touche au cœur de l’humanité ».

En juillet 2020, le représentant Bulova a écrit une lettre, qui a été cosignée par 48 de ses collègues, appelant le gouvernement américain à prendre des mesures pour mettre fin à cette atrocité en Chine.

Dans cette lettre, les représentants exhortent le Département d’État à participer à la sensibilisation des Américains à l’existence des prélèvements forcés d’organes en Chine. Ils font également remarquer qu’en Chine, la dénonciation de telles atrocités pouvait entraîner des représailles draconiennes. « Nous vous écrivons pour exprimer notre solidarité avec les survivants et ceux qui ne peuvent plus parler en leur nom. Nous demandons votre leadership, et l’influence considérable des États-Unis, pour faire en sorte que l’année prochaine ne s’ajoute pas aux vingt-deux ans de persécution. »

Le représentant Bulova a déclaré au correspondant de Minghui : « Lorsque cela arrive à quelqu’un, où que ce soit dans l’État, il est important que nous nous opposions tous aux prélèvements forcés d’organes. En Virginie, j’ai été très heureux de diriger les efforts visant à rédiger une lettre condamnant cette pratique et demandant à notre gouvernement fédéral de prendre une position ferme contre les prélèvements forcés d’organes. »

Il a ajouté que les prélèvements forcés d’organes sont « certainement une sorte de génocide ». Il a déclaré qu’il y a deux façons pour l’administration actuelle de mettre fin efficacement à ce crime, soit en dénonçant le Parti communiste chinois pour ce crime et en utilisant le levier économique pour le sanctionner.

Un membre du conseil d’administration du comté de Fairfax : cela doit cesser

John W. Foust, membre du conseil du comté de Fairfax

La résolution adoptée dans le comté de Fairfax a été présentée par M. John W. Foust, membre du conseil d’administration. Il a déclaré à un correspondant de Minghui : « Quiconque fait cela (prélèvements forcés d’organes) est tout simplement inhumain, et c’est mal. »

Il espère que la résolution servira à rappeler aux habitants de la région d’exercer leur propre diligence raisonnable pour découvrir la provenance d’un organe avant de se rendre en Chine pour une transplantation. Il a également exhorté le Parti communiste chinois à autoriser l’accès à des pays étrangers pour qu’ils puissent mener une enquête indépendante.

« Si cela se produit, c’est horrible, cela doit cesser », a-t-il déclaré.

***

Vous trouverez ci-dessous le texte de la résolution adoptée par le comté de Fairfax.

Comté de Fairfax, Conseil des superviseurs de Virginie

RÉSOLUTION

POUR SENSIBILISER LE PUBLIC AU SUJET DES VOYAGES EN CHINE POUR DES TRANSPLANTATIONS D’ORGANES.

ATTENDU QUE la pratique du Falun Gong est devenue immensément populaire en Chine à la fin des années 1990 et que selon de nombreuses estimations, le nombre de pratiquants s’élève à plus de soixante-dix millions (70 000 000) ; et

ATTENDU QUE le Falun Dafa a été introduit dans le comté de Fairfax en 1996, avec de nombreux sites de pratique gérés par des bénévoles à la fois dans le comté et à travers le Commonwealth, enseignant gratuitement aux Virginiens des exercices faciles à apprendre et agréables ; et

ATTENDU QU’en juin 2016, la Chambre des représentants des États-Unis a adopté à l’unanimité la résolution 343 de la Chambre, condamnant les prélèvements d’organes systémiques perpétrés par le Parti communiste chinois sur les pratiquants de Falun Gong et d’autres prisonniers d’opinion ; et

ATTENDU QUE les médias ont peu couvert ces questions ; et

ATTENDU QUE les habitants du comté de Fairfax devraient être pleinement informés de la provenance possible d’un organe avant de prendre la décision de s’engager dans le tourisme de transplantation d’organes en Chine, et que le Conseil des superviseurs du comté de Fairfax souhaite contribuer à cette sensibilisation.

PAR CONSÉQUENT, IL EST RÉSOLU que le Conseil des superviseurs du comté de Fairfax condamne la persécution du Falun Gong par le régime communiste chinois, les prélèvements d’organes sur des prisonniers d’opinion en Chine et l’utilisation de prisonniers d’opinion comme esclaves ; et

IL EST EN OUTRE RÉSOLU que le personnel du comté soit appelé à faire le nécessaire pour informer les habitants et la communauté médicale du comté de Fairfax sur les risques de se rendre en Chine pour des transplantations d’organes afin d’éviter que les citoyens locaux ne deviennent des complices involontaires de prélèvements forcés d’organes perpétrés par l’État sur des prisonniers d’opinion ; et

IL EST EN OUTRE RÉSOLU qu’une copie de cette résolution soit fournie au gouverneur de la Virginie, à l’Assemblée générale de la Virginie, aux membres de la délégation du Congrès de la Virginie et à deux sénateurs américains, ainsi qu’au ministère de la Santé de la Virginie.

Adoptée ce 5e jour du mois d’octobre 2021 à Fairfax, en Virginie.

***

Vous trouverez ci-dessous le texte de la résolution adoptée par la ville de Port Royal.

Ville de Port Royal

Résolution visant à informer les habitants de Port Royal et la communauté médicale des risques liés aux voyages en Chine pour des transplantations d’organes, à la lumière des récents rapports sur les prélèvements d’organes perpétrés par le Parti communiste chinois sur des prisonniers d’opinion.

ATTENDU QUE des rapports détaillés et crédibles ont révélé le massacre massif de prisonniers d’opinion en République populaire de Chine, principalement des pratiquants de la pratique spirituelle chinoise du Falun Gong, mais aussi d’autres religions et de groupes ethniques minoritaires, afin de prélever des organes pour des transplantations ; et

CONSIDÉRANT que le China Tribunal, un tribunal indépendant siégeant à Londres et présidé par Sir Geoffrey Nice, qui a été procureur au tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie, a conclu le 18 juin 2019, à l’unanimité, au terme d’une audience d’un an, que le massacre de détenus en Chine pour des transplantations d’organes se poursuit et que les victimes comprennent des pratiquants du mouvement Falun Gong emprisonnés ; et

CONSIDÉRANT que le rapport 2017 de Freedom House intitulé The Battle for China’s Spirit (La bataille pour l’esprit de la Chine) indique que « les preuves disponibles suggèrent que les prélèvements forcés d’organes sur des détenus pratiquants de Falun Gong pour les vendre dans le cadre d’opérations de transplantation se sont produits à grande échelle et se poursuivraient aujourd’hui » ; et

CONSIDÉRANT qu’un rapport d’enquête publié en juin 2016 par l’avocat des droits de l’homme David Matas, l’ancien secrétaire d’État canadien pour l’Asie-Pacifique David Kilgour et le journaliste Ethan Gutmann a estimé que la Chine effectue des transplantations à un rythme équivalant à « un système de transplantation d’organes à l’échelle industrielle, dirigé par l’État, contrôlé par des politiques et des financements nationaux et impliquant à la fois l’armée et le système de santé civil » ; et

ATTENDU QUE le Falun Gong, une pratique spirituelle comprenant des exercices de méditation « qigong » et axée sur les valeurs de l’authenticité, de la bienveillance et de la tolérance, est devenu de plus en plus populaire en Chine à la fin des années 1990 et que, selon de nombreuses estimations, le nombre de pratiquants s’élève à plus de soixante-dix millions (70 000 000) ; et

ATTENDU QU’en juillet 1999, le Parti communiste chinois a lancé une persécution intensive à l’échelle nationale visant à éradiquer la pratique spirituelle du Falun Gong. Des centaines de milliers de pratiquants de Falun Gong ont été détenus de manière extra-légale dans des camps de rééducation par le travail, des centres de détention et des prisons chinoises, où la torture physique et mentale est courante ; et

ATTENDU QU’en juin 2016, la Chambre des représentants des États-Unis a adopté à l’unanimité la résolution 343 de la Chambre, condamnant les prélèvements d’organes systémiques perpétrés par le Parti communiste chinois sur les pratiquants de Falun Gong et d’autres prisonniers d’opinion ; et

ATTENDU QUE les habitants de la ville de Port Royal devraient être pleinement informés de la source des organes en Chine avant de prendre la décision de s’engager dans le tourisme de transplantation d’organes en Chine et que le conseil municipal doit aider la sensibilisation à cet égard.

PAR CONSÉQUENT, IL EST RÉSOLU que le conseil de la ville de Port Royal condamne de la façon la plus forte la persécution du Falun Gong et les prélèvements d’organes de tous les prisonniers d’opinion orchestrés par le régime communiste chinois ; et

IL EST EN OUTRE RÉSOLU que nous exigions au gouvernement des États-Unis de mener une enquête approfondie sur les pratiques de transplantation d’organes en Chine et de prendre toutes les mesures raisonnables pour mettre fin à la pratique des prélèvements forcés d’organes sur les pratiquants du Falun Gong ; et

IL EST EN OUTRE RÉSOLU que les habitants et la communauté médicale desservant la ville de Port Royal et la région immédiate soient informés des risques liés aux voyages en Chine pour des transplantations d’organes afin d’éviter que les citoyens locaux ne deviennent complices des prélèvements forcés d’organes sur des prisonniers d’opinion, perpétrés par le Parti communiste chinois ; et

IL EST EN OUTRE RÉSOLU que des copies de cette résolution soient fournies au gouverneur de la Virginie, à l’Assemblée générale de la Virginie, à la délégation du Congrès de la Virginie et à deux sénateurs américains, ainsi qu’au ministère de la Santé de la Virginie.

Adopté ce 19e jour du mois d’août 2021

Alex Long

Maire

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais