(Minghui.org) Grâce aux efforts constants des pratiquants de Falun Gong au cours des deux dernières décennies, de nombreux Chinois ont compris que la persécution du Falun Gong par le Parti communiste chinois n’a aucune base légale. Une fois que les gens prennent conscience de la vérité, que font-ils ?

Un policier évite de procéder à la persécution

Lorsqu’une pratiquante de 70 ans, dans la province du Hebei, a récemment tenté d’expliquer à un jeune homme les faits concernant le Falun Gong, celui-ci a refusé de l’écouter et l’a signalée à la police, affirmant qu’elle était une jeune femme d’une vingtaine d’années.

Lorsqu’un policier s’est présenté, il était mécontent que le jeune homme ait menti sur l’âge de la pratiquante, mais l’a emmenée à contrecœur au poste de police. Dans un endroit isolé, il lui a dit discrètement : « Ne répondez à aucune de mes questions. »

Il a ensuite emmené la pratiquante dans une pièce pour réaliser un interrogatoire vidéo. Au début, la pratiquante pensait que c’était impoli de ne pas répondre aux questions de l’agent mais, quand elle répondait, l’agent effaçait l’enregistrement vidéo et le refaisait. Après avoir fait cela trois fois, elle a compris ce qu’elle devait faire et a cessé de répondre. Le policier a alors montré la vidéo finale à son supérieur et a demandé des directives. La pratiquante a été libérée le jour même.

Une fille bénie pour avoir soutenu la pratique du Falun Gong de sa mère

Ma mère a été détenue dans un centre de détention pour sa croyance pendant plus de deux ans. Quand mon père a divorcé, je n’ai pas pu m’empêcher d’en vouloir à ma mère.

Après que ma mère a été libérée, je pouvais dire qu’elle avait dû être torturée, car sa santé était mauvaise. Cependant, elle restait fermement attachée à sa croyance. J’ai été émue et j’ai choisi de me tenir à ses côtés.

Pendant mon séjour chez ma mère, elle m’a raconté à quel point le Falun Gong est merveilleux, que Maître Li, le fondateur du Falun Gong, a donné des conférences dans le monde entier et que les pratiquants ont risqué leur vie pour sensibiliser les gens à la persécution. Petit à petit, j’ai compris ma mère et j’ai vraiment soutenu sa détermination.

J’ai un parent qui était également pratiquant. Sa fille ne l’a pas du tout soutenu. Elle a coopéré avec les autorités locales pour forcer sa mère à signer le document de renoncement à sa croyance. Elle m’a dit que si sa mère ne le signait pas, elle serait impliquée. Elle a essayé de me persuader de faire de même avec ma mère pour que mon avenir et mon travail ne soient pas menacés. Je lui ai dit : « Ce que je veux, c’est que ma mère soit heureuse. Je la soutiendrai, ainsi que le Falun Gong. »

Ma mère m’a toujours dit que je serais bénie, parce que je prenais la défense du Falun Gong et que je soutenais sa pratique. Et ce qu’elle a dit s’est avéré exact.

Une société locale recrutait cette année et proposait un poste qui me correspondait bien. J’ai passé le test de recrutement, mais je ne pensais pas avoir de bons résultats. À ma grande surprise, j’ai obtenu d’excellents résultats à l’épreuve écrite et je suis arrivée en tête lors de l’interview. Il y avait des questions calomniant le Falun Gong dans la vérification des antécédents politiques, mais je les ai ignorées alors que j’aurais pu échouer à l’examen. Et j’ai obtenu le poste et un bon salaire. Je crois que j’ai vraiment été bénie. J’apprécie Maître Li et je soutiendrai toujours le Falun Gong.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais