(Minghui.org) Après avoir été témoins de quelques événements sur notre lieu pratique et m’être souvenu de mon expérience en Chine, j’ai pris conscience qu’en tant que pratiquants, nous devrions comparer chacune de nos pensées et de nos actions à ce que Maître Li demande. En faisant ainsi, nous pouvons répondre à Son exigence « de hautes aspirations occupent son esprit et son cœur, mais il s’astreint aussi aux formalités. » (« Le Saint », Points essentiels pour avancer avec diligence)

Une fois, j’étais assis avec un autre pratiquant pour apprendre un processus pour mon projet. Il avait étudié et travaillé au Japon avant de venir aux États-Unis. Il m’a demandé : « Veux-tu un chewing-gum ? » J’ai refusé car je ne mâche pas de chewing-gum habituellement. Après un moment, il me l’a à nouveau demandé, et j’ai refusé une fois de plus. Il a ensuite dit : « Je te l’offre car ton haleine sent mauvais. Au Japon, beaucoup d’employés mâchent du chewing-gum car ils ne veulent pas que leur haleine affecte les autres. » Je l’ai remercié, j’ai accepté le chewing-gum, et je lui ai dit que je serai plus attentif la prochaine fois.

Quelques jours plus tard, j’étais dans les transports en commun avec lui. J’ai répondu au téléphone et j’ai utilisé le haut-parleur. Quand nous sommes descendus, il m’a dit qu’au Japon, mes actions seraient considérées comme impolies, car les gens sont attentifs aux autres lorsqu’ils prennent le bus ou le métro. Et que les autres pratiquants récemment arrivés de Chine continentale doivent y prêter attention.

J’étais embarrassé. C’est une question de bons sens de ne pas déranger les autres en public. Cependant, je n’agissais pas bien pour représenter les pratiquants chinois récemment arrivés de Chine continentale.

J’ai partagé cette expérience avec d’autres pratiquants américains en ligne. Quelqu’un a répondu : « Il est courant qu’un pratiquant qui a récemment quitté la Chine ne prête pas attention aux détails en public. En Occident, les gens prêtent attention à ce qui les entoure. » Alors que je partageais mon expérience, ma femme a dit : « Pourquoi bouges-tu tes jambes pendant que tu partages avec les autres ? Tu dois t’asseoir avec une bonne posture ! » J’ai réalisé qu’il y avait tellement de détails dans la vie auxquels je n’avais jamais prêté attention. Si nous ne rectifions pas cela et que nous laissons nos mauvaises habitudes s’installer, nous finirons par ne plus le remarquer nous-mêmes.

Le Maître a dit :

    « Quelqu’un s’acquitte des décrets du Ciel dans ce monde et au Ciel, il est d’une grande vertu et a bon cœur, de hautes aspirations occupent son esprit et son cœur, mais il s’astreint aussi aux formalités, connaît bien les principes de la Loi et peut dissiper les illusions, en faisant du bien au monde et en sauvant l’homme il enrichit naturellement ses mérites. » (« Le Saint », Points essentiels pour avancer avec diligence)

Ne pas accorder d’attention aux détails est un aspect de la culture du Parti communiste. Cela influencera directement la façon dont les gens perçoivent les pratiquants de Dafa.

Une fois, je suis allé à notre site de pratique en plein air un peu plus tard que d’habitude. Habituellement, la musique des exercices était assez forte, mais la musique était très discrète ce jour-là. Après avoir terminé les exercices, j’ai interrogé le coordinateur à ce sujet. Le pratiquant m’a dit que lorsqu’ils ont allumé la musique, un policier s’est arrêté et a dit que le bruit fort était interdit de 22 heures jusqu’à 7 heures du matin.

Des gens vivaient juste de l’autre côté de la rue. Je me suis souvenu que la musique était vraiment forte et que personne de notre site ne disait quoi que ce soit. Peut-être que le pratiquant augmentait le volume afin que les gens puissent l’entendre et en apprendre davantage sur Dafa. J’ai pris conscience que peu importe si quelqu’un vient de Chine ou non, si nous n’accordons pas d’attention à ces détails, cela peut créer une image négative des pratiquants.

Alors que je rentrais à la maison en voiture, des événements qui s’étaient produits en Chine ont refait surface dans mon esprit. Par exemple, un compagnon de cultivation avait loué un appartement pour l’utiliser pour notre groupe d’étude du Fa. Tout le monde aimait vraiment partager leurs expériences avec le groupe. Quelques mois plus tard, la police est venue et a saccagé l’appartement, emportant tous les documents de Dafa.

Une pratiquante âgée vivait dans l’appartement. Elle était sourde, alors elle mettait la musique des exercices très fort. Elle refusait d’écouter quand nous lui demandions de ne pas mettre la musique si fort. Elle faisait les exercices à 3 heures du matin. Quelqu’un a dû signaler qu’elle dérangeait le voisinage. En voyant les conséquences du saccage de l’appartement, j’ai réalisé que même les petites choses peuvent prendre de l’ampleur si les pratiquants ne font pas attention à leur comportement.

Les États-Unis sont un pays libre, donc les gens peuvent faire les exercices en public, mais nous devons également respecter les règles. Un pratiquant en charge d’un projet ne pouvait pas trouver d’endroit adéquat pour travailler, donc tout le monde allait à cette maison de pratiquant. Beaucoup de voitures étaient garées à l’extérieur de la maison, et parfois il pouvait y avoir deux camions garés dehors. Cela a progressivement éveillé les soupçons d’un voisin. Ce voisin est même venu et a demandé pourquoi tant de voitures étaient garées à l’extérieur. Ceux de la société occidentale respectent la culture et les règles de l’environnement où ils vivent. Tout le monde doit suivre les règles pour que tout le monde puisse s’entendre.

En écrivant cet article, je me souviens d’un article que j’ai lu sur Minghui.org à propos de pratiquants assis à l’extérieur de l’ambassade de chine aux États-Unis. L’article a été publié il y a dix-neuf ans. Il disait : « 3. Ne pas faire de bruit. Excepté en des circonstances spéciales (comme une conférence de presse), les haut-parleurs ne doivent pas être utilisés pour la musique des exercices. De plus, nous devrions accorder de l’attention à ne pas mettre de musique du tout avant 9 heures et après 20 heures (le temps de repos des résidents). En plus, le volume doit être faible quand vous mettez de la musique ou parlez. (« Quelques opinions venant de discussions entre les élèves participant aux sit-in devant les ambassades et les consulats de Chine (avec commentaire du Maître »))

Avons-nous oublié le conseil du pratiquant dans cet article ? Le Maître a commenté cet article sur Minghui :

    « Si les élèves chinois pouvaient tous faire un peu attention dans leur comportement en temps ordinaire, avoir une tenue assez soignée, toujours considérer les autres dans toutes les choses qu’ils font, cela serait alors la manière et l’allure d’un disciple de Dafa. » (« Commentaire », Points essentiels pour un avancement diligent III)

Dans un autre article de Minghui intitulé « Avis supplémentaire sur le fait d’accrocher des affichettes aux portes », le Maître a commenté :

Nous devons prêter attention aux détails afin de pouvoir atteindre ce que le Maître nous a indiqué. Nous devons faire les choses avec un sens de responsabilité vis-à-vis de la société. Les gens pourront ensuite apprécier la différence entre les pratiquants de Falun Dafa et les gens ordinaires, et cela peut conduire à de meilleurs résultats quand nous clarifions la vérité en public. C’est aussi valider le Fa.

Je n’en faisais pas assez à ce sujet dans le passé. J’en ai pris conscience à présent et j’espère pouvoir faire mieux dans le futur. J’ai écrit cela pour partager mon expérience avec les compagnons de cultivation. S’il y a quelque chose d’incorrect, ayez l’amabilité de me l’indiquer.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais