(Minghui.org) M. Gao Guoyuan, un pratiquant de Falun Gong de la ville de Zunyi, province du Guizhou, a été arrêté en juin 2021 et est détenu au secret depuis. C’est la deuxième fois cette année qu’il est arrêté.

Après que M. Gao, 49 ans, a commencé à pratiquer le Falun Gong, il a suivi le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance afin d’être une meilleure personne, il en a grandement bénéficié physiquement et mentalement. Après que le Parti communiste chinois (PCC) a commencé à persécuter le Falun Gong le 20 juillet 1999, M. Gao a été arrêté, détenu et persécuté dans des camps de travaux forcés, des centres de détention et des centres de lavage de cerveau à plusieurs reprises pour avoir maintenu sa croyance.

Forcé de manger des excréments et de boire de l’urine pendant trois ans au camp de travail

M. Gao a été arrêté en 2001, et emmené au camp de travail de Zhongba dans la province du Guizhou pour y purger une peine de trois ans.

Mi-mai 2004, les gardiens Zhen Wei et Yun Changchun ont incité les toxicomanes Guo Lin et Ren Hongjiang à battre M. Gao. Après qu’il se soit évanoui, ils ont versé de l’eau froide sur lui pour le réveiller. Le corps entier de M. Gao était meurtri. Il n’a pas pu marcher pendant plusieurs mois, et il a également souffert d’une dépression. Les trafiquants de drogue l’ont forcé à manger des excréments et à boire de l’urine.

Reconstitution de torture : Battre

Deuxième peine dans un camp de travail

Après sa libération, M. Gao et sa femme ont déménagé dans la province du Guangdong pour gagner leur vie. Il a été de nouveau arrêté dans la ville de Dongguan le 30 août 2007, et détenu au centre de Dongguan. Sa femme a dû laisser leur enfant de 7 ans à la maison lorsqu’elle s’est rendue au poste de police et au centre de détention, tout en portant son nouveau-né âgé d’un mois, pour demander sa libération.

Après un mois d’efforts sans relâche, elle a finalement été autorisée à voir son mari le 30 septembre. M. Gao avait beaucoup maigri. Il était menotté, ses mains étaient blessées et entourées de bandages, il avait le teint pâle. Il a dit à sa femme qu’il était forcé de travailler sans être rémunéré pendant plus de dix heures par jour et qu’il n’était pas autorisé à manger un repas régulier, il était obligé de manger les restes des autres détenus.

Illustration : Travaux forcés en prison

M. Gao a été condamné à une deuxième peine de dix-huit mois dans un camp de travaux forcés et a été emmené dans l’équipe de « gestion spéciale » du camp de travail de Sanshui dans la province du Guangdong, le 16 novembre 2007. Il a été battu, enchaîné et a reçu des décharges électriques. Les gardiens l’ont également privé de sommeil. Il a été libéré le 24 janvier 2009.

Illustration de torture : Enchaîner mains et pieds ensemble

Alors que M. Gao purgeait sa peine, sa sœur, Mme Gao Qiying, qui avait un handicap et a commencé à pratiquer le Falun Gong en 2000, a été arrêtée le 12 juin 2008. Elle a ensuite été condamnée à une peine de trois ans à purger dans la prison de Yanai à Guizhou. Elle est morte des suites de la torture le 11 février 2010. Elle avait 40 ans.

Persécuté au centre de lavage de cerveau de Lannigou à Guiyang

L’épouse de M. Gao est ensuite retournée dans la ville de Longkeng dans la province du Guizhou avec leurs enfants. Lorsque M. Gao est rentré chez lui pour leur rendre visite en octobre 2010, il a été trompé par le comité de quartier local qui lui a demandé de se rendre à leur bureau, sous prétexte de devoir remplir des papiers concernant une allocation de faible revenu pour l’enfant de sa sœur défunte. Dès son arrivée, il a été arrêté au comité de quartier, puis emmené au centre de lavage de cerveau Lannigou à Guiyang, où il a été détenu pendant trois mois.

Le 13 janvier 2011, après que M. Gao a été libéré des sessions de lavage de cerveau, il a reçu l’ordre d’appeler régulièrement le poste de police de Longkeng et le directeur de la communauté pour signaler où il se trouvait.

Persécuté au centre de détention de Niushan dans la ville de Dongguan

L’épouse de M. Gao possédait un petit studio photo dans la ville de Longkeng pour joindre les deux bouts. Le poste de police local et le comité de quartier l’ont harcelée et surveillée fréquemment, ils lui ont de plus souvent demandé des comptes sur la situation de M. Gao.

En novembre 2011, soudainement, des dizaines de policiers en civil, armés, sont entrés par effraction dans le studio de photo et l’ont saccagé. Ils ont emporté trois ordinateurs appartenant à l’entreprise. L’épouse s’est rendue au poste de police et a demandé la restitution des ordinateurs. La police a déclaré qu’ils n’étaient pas là et a refusé de les rendre. La police l’a également attachée étroitement à un instrument de torture nommé le banc du tigre, jusqu’à minuit. Ce jour-là, son père est mort de chagrin et de colère à son domicile.

M. Gao a été de nouveau arrêté à Dongguan le 4 juin 2012. Il a été emmené au centre de détention de Niushan le lendemain. Il est devenu émacié après plus d’un mois de torture.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais