(Minghui.org) Je suis un pratiquant de Falun Dafa de 64 ans qui n’est jamais allé à l’école. Cependant, je peux lire le Zhuan Falun et d’autres livres de Dafa. Plus de 20 membres de famille et proches ont commencé à cultiver le Falun Dafa l’un après l’autre, et nous avons vécu de nombreux miracles. Aujourd’hui, je partage mon expérience de mémorisation du Fa avec les autres pratiquants.

Se débarrasser de la peur et des sentiments d’infériorité

J’ai voulu mémoriser le Fa il y a longtemps. J’ai essayé, mais probablement parce que je pensais que la mémorisation du Fa serait très difficile pour une personne âgée sans éducation, je n’ai pas pu continuer. Plus tard, j’ai réalisé que ma peur de la difficulté et mon manque de confiance en moi avaient interféré avec moi. J’ai fini par comprendre que tant que nous sommes vraiment dévoués dans nos efforts pour lire et mémoriser le Fa, le Maître nous aidera, quels que soient notre âge et notre niveau d’éducation.

Un jour, j’ai trouvé un lecteur MP3 à la maison, je l’ai allumé et j’ai écouté. Des pratiquants de Falun Dafa partageaient leurs expériences concernant la mémorisation du Fa. Certains partages provenaient de pratiquants âgés de 70 ou 80 ans qui avaient déjà réussi à réciter le livre Zhuan Falun de mémoire des dizaines de fois. Ce que j’ai entendu m’a profondément touché, et je me suis senti reconnaissant au site web Minghui d’avoir publié ces histoires. J’ai pris la décision de mémoriser le Fa !

J’ai commencé à mémoriser le Fa le 12 novembre 2020. Au début, c’était très difficile, et j’avais l’impression que quelque chose bloquait ma mémoire ; cela avait été un test sérieux pour mon esprit. Pour mémoriser un paragraphe, j’ai d’abord essayé de mémoriser caractère par caractère dans une phrase ; puis j’ai relié les caractères et j’ai essayé de mémoriser la phrase. J’ai utilisé un stylo pour mettre des marques sur un papier, une marque pour chaque caractère et j’ai mis autant de marques sur le papier que le nombre de caractères dans la ligne que je mémorisais. Il m’a fallu beaucoup de temps pour mémoriser quelques phrases. J’ai persisté de cette façon pendant cinq jours, et parfois j’ai passé jusqu’à quatre heures pour mémoriser juste un court paragraphe.

J’ai alors supplié le Maître de m’aider : « Maître, je veux mémoriser le Fa, je veux vraiment mémoriser le Fa ! » Le sixième jour, j’ai été capable de mémoriser une page du Fa en une heure ! À partir du septième jour, j’ai pu mémoriser six pages du Fa en quatre heures. Il m’a fallu quarante jours pour mémoriser la première leçon et ensuite j’ai pu mémoriser une leçon en vingt jours. Les jours suivants, j’ai mémorisé le Fa de plus en plus vite, et finalement j’ai pu mémoriser une leçon en dix jours environ. Je persistais à mémoriser le Fa chaque jour, et plus je mémorisais, plus j’aimais mémoriser le Fa.

Mon xinxing s’est élevé rapidement. En cinq mois, j’ai mémorisé entièrement le livre Zhuan Falun pour la première fois. J’étais étonné et j’ai su que le Maître m’avait aidé ; le Maître a retiré quelque chose de moi et a ouvert ma sagesse. Je n’aurais jamais été capable de le faire sans l’aide du Maître ! Merci, Maître !

Abandonner le désir de se faire valoir et l’exaltation

J’ai senti qu’en mémorisant le Fa, je pouvais ancrer chaque phrase dans mon esprit. Les paragraphes que je comprenais dans mes lectures habituelles, je pouvais les mémoriser sans grande difficulté. Cependant, il y avait des paragraphes qui me semblaient difficiles à mémoriser. J’ai réfléchi à la raison et j’ai réalisé que je n’avais pas intériorisé ces paragraphes du Fa dans ma lecture normale, pensant que ces paragraphes ne semblaient pas avoir beaucoup de rapport avec la cultivation de mon xinxing à ce moment-là. J’ai réalisé qu’il s’agissait d’un grave problème de manque de respect envers le Maître et le Fa. Je me suis dit : « Maître, peu importe combien c’est difficile, je vais continuer à mémoriser le Fa ! »

Mémoriser le Fa m’a aidé à trouver mes lacunes, à me corriger et à élever mon xinxing. Depuis lors, lorsque je lis des paragraphes que je ne comprends pas, je les lis encore et encore jusqu’à ce que je parvienne à comprendre. Un jour, pendant mon processus de mémorisation, j’ai lu :

« Ceux qui cultivent vraiment la Grande Loi, ceux qui s’imposent des exigences très strictes pour élever leur xinxing obtiendront les mêmes effets en lisant ce livre. » (Deuxième Leçon, Zhuan Falun)

J’ai fait le vide dans mon esprit et j’ai regardé à l’intérieur. J’avais lu le Fa pendant vingt-six ans. Je pensais que j’étais diligent et que j’avais continué à faire les trois choses ; je pensais que je n’avais pas pris de retard dans tous les aspects. Cependant, j’ai découvert que j’étais loin des exigences du Fa ; j’ai découvert que j’étais encore attaché à de nombreuses conceptions humaines, y compris le désir de se faire valoir, l’exaltation, la jalousie et la validation de soi, et j’étais impatient. J’ai soupiré, car j’avais changé superficiellement sans changer mon intérieur, et j’avais encore beaucoup de conceptions humaines même après avoir cultivé pendant si longtemps. J’étais embarrassé par ma pensée complaisante selon laquelle je m’étais si bien cultivé. Mémoriser le Fa m’a aidé à trouver constamment mes insuffisances.

Ma maison accueillait un groupe d’étude du Fa. Un jour, alors que nous lisions le Fa, quelqu’un a soudain frappé à ma porte ; le coup semblait urgent. J’ai regardé par la fenêtre et j’ai vu trois policiers. J’ai éteint les lumières et nous sommes tous restés silencieux en émettant la pensée droite pendant environ une heure. Nous avons entendu la police se déplacer et frapper à d’autres portes. Tout le monde est parti après que nous ayons fini d’émettre la pensée droite.

Nous n’avons pas été gênés par cette expérience et avons continué à nous réunir pour étudier comme nous le faisions habituellement. Trois jours plus tard, j’ai rencontré deux personnes de la même communauté qui avaient appris la vérité sur le Falun Dafa. Elles m’ont dit : « Tu devrais faire attention à ta sécurité. Des gens du poste de police sont venus et ont demandé s’il y avait des pratiquants de Falun Dafa dans cette communauté. Nous leur avons répondu que nous ne savions pas et que nous n’avions vu personne. »

J’ai alors regardé à l’intérieur pour déterminer si j’avais des attachements qui auraient pu attirer cette interférence. J’ai découvert que de nombreux pratiquants étaient venus chez moi pour obtenir des documents clarifiant la vérité pendant cette période. J’ai réalisé que nous n’avions pas fait suffisamment attention à notre sécurité. Le Maître a dit :

« Le désir de se faire valoir peut se manifester en toute situation, il se manifeste même quand on fait quelque chose de bien. Dans la vie de tous les jours, quand on obtient un petit avantage en rapport avec sa position et ses intérêts, on le crie sur les toits, on l’affiche ouvertement : “Je suis doué, je suis très fort.” » (Sixième Leçon, Zhuan Falun)

J’ai découvert que j’avais le désir de me mettre en avant et de me faire valoir. J’aimais entendre les compliments des autres pratiquants qui me disaient que j’avais bien cultivé. Mon attachement à l’exaltation et au désir de me faire valoir a grandi et le mal en a profité. Heureusement, j’ai été capable de trouver ces attachements en mémorisant le Fa. Je me suis corrigé et j’ai désintégré le mal. L’interférence ne s’est plus reproduite.

Découvrir une jalousie profondément cachée

Le Maître me montrait constamment les significations supérieures du Fa pendant que je mémorisais le contenu. Je m’élevais chaque jour. Chaque fois que je parvenais à une meilleure compréhension du Fa, j’étais ému aux larmes. Je regrettais de ne pas avoir commencé à mémoriser le Fa plus tôt et d’avoir perdu du temps au cours de mes dernières années de cultivation. Si j’avais pu mémoriser le Fa dans mes premières années de cultivation, mon xinxing se serait probablement élevé beaucoup plus vite.

J’avais l’impression que j’avais bien travaillé avec mes compagnons de cultivation au cours des vingt dernières années. Cependant, lorsque j’avais des désaccords avec une pratiquante en particulier, je sentais toujours dans mon esprit que j’avais raison. Je pensais qu’elle était une coordinatrice et qu’elle devait être capable de bien faire dans tous les domaines. Je lui trouvais souvent des erreurs, je regardais ses défauts, et parfois je me sentais même lésé. J’ai réalisé que cela provenait de ma jalousie.

Par exemple, cette pratiquante a mentionné un jour que pendant que nous secourions un compagnon de cultivation détenu illégalement, j’ai dit quelque chose de mal, ce qui a empêché tout le monde d’émettre la pensée droite. J’ai immédiatement eu une pensée : « Suis-je blâmé pour quelque chose qui s’est produit de façon inattendue ? » Mon esprit était perturbé. Un matin, lorsque je me suis levé pour mémoriser le Fa, ce sentiment est réapparu, et il n’a cessé d’empirer. J’ai continué à penser à la façon dont elle était peu aimable avec moi et m’avait souvent blessé au cours des dix dernières années.

J’ai immédiatement réalisé que mon karma des pensées interférait avec moi et voulait créer un conflit entre nous. J’ai continué à lui résister : « Qu’est-ce que tu es ? Je ne te reconnais pas et ne te suivrai pas. Je ne tomberai pas entre tes mains, et je ne fais que suivre les enseignements de mon Maître. » J’ai regardé à l’intérieur de moi et j’ai réalisé que ma jalousie était la cause du problème. J’ai émis la pensée droite pendant un moment pour l’éliminer. Je me suis immédiatement senti soulagé.

Cependant, la jalousie a refait surface deux jours plus tard. J’ai réalisé que cette mentalité était très tenace et difficile à éliminer. J’ai alors partagé mes compréhensions avec la coordinatrice des pratiquants et j’ai confessé ma jalousie profondément cachée envers elle. Plus tard, mon xinxing s’est élevé et cette jalousie n’est plus jamais réapparue.

Je n’ai plus jamais eu de pensées négatives à l’égard de cette pratiquante. J’ai réalisé que mes conceptions humaines faisaient que je me sentais perturbé. Ce n’est qu’en rejetant l’égoïsme et les autres conceptions humaines que je peux m’élever. Maintenant, nous coopérons tous les deux beaucoup mieux. La mémorisation du Fa m’a aidé à obtenir une telle élévation !

Mémoriser le Fa me donne l’esprit clair lorsque je fais les exercices

Je trouve que la mémorisation du Fa est complètement différente de la simple lecture du Fa. Mon esprit est complètement concentré sur le Fa lorsque je le mémorise ; je peux intégrer chaque phrase du Fa dans mon esprit et acquérir de nouvelles connaissances chaque jour. Mémoriser le Fa m’a également permis d’avoir l’esprit clair lorsque je faisais les exercices. J’ai souvent ressenti un champ d’énergie très fort autour de moi en faisant la position debout du Falun et la méditation assise. Je ressentais des choses merveilleuses comme le Maître l’a décrit :

« Il y a encore un autre état : en restant assis longtemps, on ne sent plus ses jambes, on ne sait plus où elles sont passées, votre corps n’est plus là, vos bras ne sont plus là, vos mains non plus, il ne reste plus que la tête. En poursuivant encore la pratique, on découvre que la tête n’est plus là non plus, il ne reste que votre propre conscience de soi, une pensée ténue qui sait que vous êtes là en train de pratiquer le gong. » (Huitième Leçon, Zhuan Falun)

Merci, Maître, pour votre salut compatissant ! Je vais chérir cette opportunité sans précédent, persister à mémoriser le Fa, et bien faire diligemment les trois choses ; je vais faire de mon mieux pour être digne du salut du Maître.

S’il vous plaît, veuillez me signaler toutes mes lacunes !

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais