(Minghui.org) Une habitante du district de Cao, dans la province du Shandong, a récemment été condamnée à une peine de quatre ans de prison en raison de sa croyance dans le Falun Gong, une discipline méditative et spirituelle ancestrale que le régime communiste chinois persécute depuis 1999.

Mme Gao Menghua, une septuagénaire, a été arrêtée le 30 juillet 2021, alors qu’elle s’occupait de sa mère centenaire hospitalisée et de son mari septuagénaire handicapé. Des agents du poste de police de Qinghe et du poste de police du faubourg Caocheng l’ont d’abord emmenée à l’hôpital et lui ont prélevé un échantillon de sang. Elle a été emmenée au centre de détention du district de Juancheng, qui a refusé de l’admettre en raison de son âge avancé. Elle a ensuite été libérée sous caution.

Mme Gao a ensuite été accusée d’avoir parlé aux gens du Falun Gong. Elle a été jugée en août et condamnée à une peine de quatre ans de prison. Des recherches sont en cours pour obtenir plus de détails sur sa condamnation.

Depuis début juin 2021, les autorités du district de Cao ont commencé à harceler les pratiquants locaux, sous prétexte de maintenir la stabilité pendant le centième anniversaire du Parti communiste chinois (PCC). Presque tous les pratiquants persécutés depuis 1999 ont été visés par cette nouvelle vague de harcèlement. La plupart d’entre eux ont reçu l’ordre de parler à la police en personne, de se faire filmer prétendant célébrer le centième anniversaire du PCC et d’écrire des déclarations pour renoncer au Falun Gong.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais