(Minghui.org) Quand j’étais jeune, mon père m’aimait beaucoup et il était très gentil avec moi.

J’ai commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1997. J’ai compris que le Zhuan Falun est un livre divin qui sauve les gens et recrée l’univers. La joie d’obtenir le Fa était au-delà des mots et je pensais être la personne la plus heureuse et la plus chanceuse du monde. À cette époque, l’environnement de cultivation était très bon.

La plupart de mes collègues de travail ont lu le Zhuan Falun. Un diplômé de l’université aimait la fleur de lotus sur la quatrième de couverture du Zhuan Falun. Un autre collègue a lu l’article « La cultivation authentique » dans le Zhuan Falun II et m’a demandé : « Est-ce que tu te cultives vraiment ? » Pour vous dire la vérité, je ne savais pas vraiment comment cultiver à cette époque. Cependant, je savais dans mon cœur que c’était ce que je recherchais.

En continuant à étudier le Fa, j’ai progressivement compris de nombreux principes du Fa. Je me sentais si fière et chanceuse, comme tout pratiquant de Dafa.

Trompé par les mensonges du PCC

Cependant, tout a changé après le lancement de la persécution du Falun Dafa le 20 juillet 1999. Mon père a été trompé par les mensonges du Parti communiste chinois (PCC) au sujet du Falun Dafa.

Il m’a battue avec une ceinture et a coupé mes longs cheveux comme un hérisson pour me forcer à abandonner la pratique du Falun Dafa. Il m’a menacée de me renier comme sa fille si je n’abandonnais pas. Il a averti mes frères et sœurs de ne pas communiquer avec moi. J’ai été bouleversée quand j’ai vu que mon père était contrôlé par la perversité et trompé par les mensonges du PCC. J’étais si triste que je ne pouvais pas croire qu’il était mon père.

J’ai fermement dit à mon père d’arrêter pour ne pas aller en enfer. Mais mon père ne m’a pas écoutée.

Ensuite, j’ai été détenue illégalement dans un camp de travaux forcés pendant trois ans. Mon père m’a rendu visite au camp une fois. Il avait l’air très fatigué. J’ai ressenti de la compassion pour lui. Mon père a choisi de se ranger du côté du parti pervers. Je me suis dit que je devais être déterminée dans Dafa et que rien ne pouvait ébranler ma vraie croyance.

Mon père croit dans le Falun Dafa

Pendant les dix années suivantes, je suis rarement retournée à la maison. Plus tard, ma mère m’a dit qu’ils avaient reçu des brochures de clarification de la vérité sur Dafa et que mon père croyait qu’elles avaient été distribuées par moi. Il était donc encore plus hostile à mon égard.

J’étais vraiment inquiète de savoir si mon père pouvait être sauvé ou non. À la fin de l’année 2016, mon père a été hospitalisé en raison d’un accident vasculaire cérébral. Je me suis précipitée à l’hôpital et je pensais que mon père n’avait pas encore compris la vérité et qu’il ne serait pas sauvé s’il décédait.

Le Maître a dit : « Je vous le dis toutes les personnes dans ce monde dans le monde entier ont été mes proches » (Enseignement du Fa au moment de la Fête de la lanterne de l’an 2003)

Je savais que je devais sauver mon père, car il était autrefois un parent de Maître Li (le fondateur du Falun Dafa). Il était dans la position la plus dangereuse, qui avait été arrangée par les forces anciennes.

Quand je suis arrivée à l’hôpital, mon père était inconscient. Son visage était pâle et mes frères et belles-sœurs étaient là. J’ai tenu sa main froide, et je pouvais sentir sa main froide saisir ma main fermement comme si le mourant s’accrochait à une paille. Mon cœur était ému et j’ai immédiatement dit à la conscience principale (Zhuyuanshen) de mon père de réciter « Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon » et alors le Maître le sauverait.

La vie de mon père a été sauvée, mais il était gravement malade. Il ne pouvait pas s’occuper de lui-même après être rentré de l’hôpital. Nous nous sommes relayés, mes frères, mes sœurs et moi, pour prendre soin de lui. Lorsque ce fut mon tour de m’occuper de lui, je lui ai appris à réciter « Falun Dafa est bon. »

Mon père l’a récité sans aucune hésitation. Je n’en croyais pas mes oreilles et lui ai dit : « Tu disais que le Falun Dafa n’était pas bon avant. » Mon père a répondu calmement : « Euh, je ne le savais pas à l’époque, mais je sais que c’est bon maintenant. »

J’ai dit : « Tu n’aurais pas eu cette maladie si tu avais récité Dafa est bon plus tôt. » De manière inattendue, mon père était un peu en colère et a dit : « Il n’est pas trop tard pour le dire maintenant. » Et il a élevé la voix et a continué à réciter : « Falun Dafa est bon, Falun Dafa est bon et Falun Dafa est vraiment bon ! »

Sa voix était si forte que tout le monde pouvait l’entendre. J’avais un certain attachement à la peur et j’avais peur que mes voisins entendent, alors je lui ai demandé de baisser le ton.

Pendant la persécution du Falun Dafa et des êtres, mon père a été trompé par les mensonges et la situation extérieure, et a créé beaucoup de karma pour lui-même. Il ne croyait pas à la rétribution karmique. Cependant, lorsque le désastre l’a frappé, tant qu’il avait un peu de pensée droite et un peu d’humanité et de conscience, il a pu ressentir la compassion illimitée de Dafa et pouvait être sauvé par Dafa.

Pendant la pandémie, mon père de 80 ans a eu une forte fièvre. C’était au tour de mon jeune frère de s’occuper de mon père, mais mes frères ont refusé de venir l’aider, car ils avaient peur d’être infectés. J’ai donc pris soin de mon père, car il n’était en sécurité que lorsque j’étais avec lui. Je lui ai demandé de réciter « Falun Dafa est bon », et il a approuvé d’un hochement de tête.

J’ai également récité « Falun Dafa est bon » dans son oreille. La température de mon père atteignait 38,4 °C (100,4 °F) et il était difficile de faire baisser sa température avec quelques pilules de médicament anti-fièvre.

Le sixième jour, mon jeune frère a appelé la ligne d’urgence. Cependant, l’ambulance a refusé de prendre tout patient ayant de la fièvre. Que pouvions-nous faire ? Les lotissements ont été également confinés.

J’ai récité le Fa exactement selon la Sixième Leçon du Zhuan Falun : « Quoi qu’il arrive, vous devez maîtriser votre xinxing, c’est seulement en suivant la Grande Loi que vous pourrez agir vraiment correctement. » (Sixième Leçon, Zhuan Falun)

J’ai dit à mon frère : « Laisse-le au Maître ! » Alors, j’ai émis la pensée droite et je me suis rappelé de ne pas développer d’attachement à l’émotion vis-à-vis de mon père.

Aussi, je croyais fermement que le Maître s’occuperait de mon père, je ne reconnaissais pas l’interférence des forces anciennes. En conséquence, la température de mon père est restée à 38,4 °C.

Après deux jours, sa température a progressivement baissé jusqu’à revenir à la normale. Le Maître a de nouveau sauvé mon père, et tout le monde a été témoin du pouvoir extraordinaire et illimité de Dafa.

Ma mère est une témoin et plus tard elle m’a dit la vérité : « Je sais que Dafa est bon, mais j’ai peur de le dire à voix haute. » Pendant les vingt ans et plus de persécution du Falun Dafa, les membres de notre famille qui ne cultivent pas Dafa se sont inquiétés pour nous et ont beaucoup enduré sous la pression du parti pervers.

Les êtres s’éveillent

En 2010, à l’approche de la fête de la Mi-Automne, sur le chemin pour me rendre chez ma tante, je me suis arrêtée au marché pour acheter des fruits. Alors que je venais d’arriver à l’étalage, une femme d’âge moyen est venue me saluer et elle m’a en fait arrêtée.

Elle a dit : « Grande sœur, viens voir, mon stand a tout et tu n’as pas besoin d’aller voir les autres vendeurs. »

Elle n’était pas grande, avait le visage basané et la peau rugueuse, tout son visage affichait un grand sourire. Au début, j’ai pensé que les gens d’aujourd’hui doivent travailler dur pour gagner de l’argent, et qu’ils doivent parfois mettre leur ego de côté. Puis j’ai pensé : « Peut-être est-elle la personne que le Maître m’a envoyée et que je peux l’aider à démissionner du PCC. »

Je lui ai acheté des fruits et lui ai dit : « Falun Dafa est bon ! Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon ! Démissionner du PCC peut vous sauver la vie. Avez-vous déjà démissionné du PCC ? »

Elle a dit : « Pas encore. S’il vous plaît, aidez-moi à me retirer de la Ligue de la jeunesse. Mon nom est Li Wei. » Elle a ajouté : « Enchantée de vous rencontrer. »

Je ne savais pas si elle était sincère ou si elle jouait la comédie, car beaucoup de gens d’affaires sont insaisissables et acceptent tout tant que les gens achètent leurs choses. Je lui ai donné une amulette et une brochure de clarification de la vérité, et elle les a acceptées avec plaisir.

Quand j’ai quitté le stand de Li Wei, elle m’a demandé de m’arrêter. J’ai vu trois agents de gestion urbaine à son stand à ce moment-là.

J’ai eu peur, car je pensais qu’elle essayait de me piéger. J’ai commencé à émettre la pensée droite et à m’enfuir.

Li Wei a vu que je ne m’arrêtais pas, alors elle s’est précipitée de son stand et m’a attrapée à bout de souffle : « J’ai juste oublié une chose. Je dois aussi démissionner des Jeunes Pionniers. »

J’ai pris une profonde inspiration et j’ai calmé mon cœur. J’étais agréablement surprise et j’ai pensé : « Les êtres s’éveillent vraiment ! »

Un après-midi d’hiver, le pratiquant Liu et moi sommes allés visiter son village natal. Alors que nous venions d’entrer dans le village, nous avons vu un homme âgé assis près du mur, se prélassant au soleil, les yeux légèrement fermés.

Liu s’est avancé et a dit : « Comment allez-vous, grand-père ! Nous sommes ici pour vous envoyer de la bonne fortune. S’il vous plaît, rappelez-vous “Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon” et vous serez béni. »

Le vieil homme a ouvert les yeux et nous a demandé de le répéter. Liu a répété ce qu’il avait dit. À notre grande surprise, des larmes ont coulé sur les joues de l’homme et il a dit : « Je suis ici juste pour attendre cette phrase de votre part. »

L’année 2020 était sans précédent, même les gens ordinaires ressentaient la même chose. À la fin du mois de mai, dans le parc, j’ai rencontré M. Zhang, de mon lieu de travail. Il m’a raconté comment la pandémie s’était déclarée, pourquoi elle était partie de Wuhan et comment le parti pervers l’a dissimulée.

Il a dit que tout a son affinité prédestinée. Il croit que les personnes qui commettent de mauvaises actions et un gouvernement qui n’est pas gentil avec son peuple suivraient le principe céleste selon lequel « le bien est récompensé par le bien et le mal par le mal ».

J’ai dit : « Tu es incroyable ! Tu as la pensée droite pour avoir un tel niveau de sagesse ! »

« Le 13 mai 2021, pour commémorer l’anniversaire de Maître Li et la Journée mondiale du Falun Dafa, deux drapeaux nationaux ont été hissés au Capitole des États-Unis pour rendre hommage à Maître Li Hongzhi. »

Il n’arrêtait pas de dire : « Maître Li est grandiose, Maître Li est vraiment grandiose ! »

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais