(Minghui.org) Avant le Nouvel An chinois de 2020, sœur Wang a eu un accident vasculaire cérébral qui a entraîné la paralysie d’un côté de son corps, une insuffisance cardiaque et une hypertension artérielle. Les médecins ont conseillé à la famille de la ramener chez elle et de préparer ses obsèques. Je lui ai rendu visite et j’ai dit à la famille que seul, le Falun Dafa pouvait la sauver. La famille lui a chuchoté à l’oreille « Falun Dafa est bon » et « Authenticité-Compassion-Tolérance est bon ». Depuis, sœur Wang s’est remise de son AVC et est capable de prendre soin d’elle.

Sœur Wang et son mari M. Gong m’ont beaucoup aidée dans les années 1970 à l’époque où, lycéenne et citadine, j’ai été contrainte à faire des travaux dans un village reculé lors d’une campagne politique lancée par le Parti communiste chinois (PCC) dirigé alors par Mao Zedong. Une décennie plus tard, après la mort de Mao et la fin de la campagne politique, je suis retournée chez moi. Nous sommes restés amis et je suis allée les voir de temps en temps.

J’ai commencé à pratiquer le Falun Dafa (également appelé Falun Gong) en 1998, après avoir constaté comment ma belle-mère en avait grandement bénéficié. Après le début de la persécution en 1999, j’ai rendu visite au couple et leur ai expliqué le principe du Falun Gong, ses bienfaits pour la santé, comment il s’était propagé à travers le monde et combien j’avais personnellement bénéficié de la pratique. Je leur ai aussi dit comment le PCC avait inventé des histoires pour piéger le Falun Gong, y compris la mise en scène des auto-immolations place Tiananmen.

Ils m’ont cru, mais plus tard, ils ont eu peur que quelqu’un informe les autorités sur le fait que certains pratiquants et moi-même avions parlé du Falun Dafa aux villageois. Comme leur attitude avait changé, ils n’ont plus été protégés par Dafa. Au cours des années qui ont suivi, leur fille, les parents de leur gendre et sœur Wang ont souffert de graves maladies, qui leur ont coûté des centaines de milliers de yuans.

Les gens ordinaires voient les choses du point de vue humain

Je leur ai rendu visite en juin 2019, lorsque sœur Wang était très malade. En janvier 2020, sœur Wang a eu un accident vasculaire cérébral qui a paralysé la moitié de son corps et entraîné une insuffisance cardiaque ainsi que de l’hypertension artérielle. Après que la famille a dépensé plus de 200 000 yuans pour les frais d’hôpital, les médecins ont dit à sa famille de la ramener chez elle et de se préparer pour les obsèques. J’ai décidé de lui rendre visite quand j’ai entendu cela.

Avant de partir, j’ai pensé à ce qui était arrivé à leur famille et à ce que je devais comprendre de cette situation. À mon sens, je ne faisais toujours pas un bon travail de clarification de la vérité sur Dafa. Avant, lorsque je parlais aux villageois, je ne le faisais pas en considérant le point de vue des autres, je ne me demandais pas si cela allait porter préjudice ou influencer quelqu’un à tort. Toutes ces personnes sont des gens ordinaires, et il est normal qu’ils aient peur. En tant que pratiquant, je dois considérer l’impact de mes actions sur les autres. Peu importe le conflit, je dois d’abord regarder à l’intérieur.

En me remémorant le jour où je suis allée dans le village, je me suis souvenu que je n’avais pas clarifié clairement la vérité à la famille Gong. Peut-être que j’avais parlé de choses trop élevées ou mystérieuses, ou que je n’avais pas réussi à nettoyer et à désintégrer les conceptions sur l’athéisme et sur l’évolution, et les concepts modernes déviés. Plusieurs fois, j’avais mentionné la vérité et les faits dans une conversation légère, par conséquent, ils ne m’avaient pas prise au sérieux et avaient pris cela pour des contes de fées. Ils n’avaient pas vraiment cru au pouvoir de Dafa.

Adopter une attitude droite

Je ne voulais pas qu’ils subissent cette tribulation, et je voulais leur donner l’occasion d’adopter une attitude droite envers Dafa. Peut-être que le Maître me donnait une opportunité de rectifier la situation.

J’ai apporté avec moi de nombreux dépliants, y compris des histoires concernant les bienfaits de Dafa sur la santé et celles concernant des personnes qui avaient été protégées d’un danger après avoir récité les deux phrases. Nous étions au pic de la pandémie de coronavirus, donc j’avais également des histoires de gens et de travailleurs de la santé à Wuhan qui avaient échappé à la mort en récitant les deux phrases.

Sur le chemin, j’ai demandé de l’aide au Maître dans mon cœur : « S’il vous plaît, aidez sœur Wang ! S’il vous plaît, donnez à votre disciple et à sœur Wang une chance de rattraper leurs erreurs. »

Quand je suis arrivée chez la famille Gong, j’ai été surprise de voir un cercueil noir dans le salon. J’ai émis la pensée droite et en même temps j’ai dit à la famille d’éloigner le cercueil parce qu’il y avait encore de l’espoir pour sœur Wang.

J’ai donné des dépliants aux membres de la famille de sœur Wang et leur ai demandé de la soutenir en récitant les deux phrases : « Falun Dafa est bon » et « Authenticité-Compassion-Tolérance est bon ». Ils ont été émus par ma visite et ma sincérité et ont accepté de le faire.

Dans la chambre, M. Gong lui humidifiait les lèvres avec un coton-tige. Chaque fois qu’il se tournait vers elle après avoir trempé le coton-tige dans le bol d’eau, il récitait les deux phrases dans son oreille.

J’ai été émue par cette scène. J’ai pressé mes mains devant ma poitrine et j’ai remercié le Maître pour sa compassion.

Rester en contact

Dans les mois qui ont suivi, la famille m’a fait part de ses progrès. « Sœur Wang peut manger maintenant », m’ont-ils dit. « Elle peut sortir de son lit et se lever toute seule. » Plus tard, ils m’ont dit : « Elle peut à nouveau parler ! » et enfin « Elle a beaucoup apprécié ce voyage de vacances ! »

J’étais heureuse que la famille Gong retrouve une vie harmonieuse. Le Falun Dafa a sauvé sœur Wang sans qu’elle fasse aucune dépense. C’est un témoignage de la puissance du Falun Dafa.

En pensant à l’histoire de sœur Wang, j’ai compris que tout avait été fait par le Maître, tandis que le disciple avait juste une pensée pour la sauver. J’ai appris que dans la cultivation, le disciple doit s’élever avant que les êtres ne puissent bénéficier de ses efforts. Dans le passé, je regardais souvent à l’extérieur et je pensais toujours que les autres avaient tort. Cette fois, j’ai regardé à l’intérieur, j’ai trouvé le problème en moi et j’ai voulu le corriger. Ce n’est qu’alors que le pouvoir du Falun Dafa s’est manifesté.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais