(Minghui.org) Quand j’ai lu l’article de Maître Li Hongzhi (le fondateur du Falun Dafa), « Sévère rappel à l’ordre », j’étais bouleversée.

« Le moment où les disciples de Dafa vont réaliser ou non leur mission historique n’est plus très loin, quel chemin voulez-vous prendre, choisissez bien en connaissance de cause ! Pour un disciple de Dafa, le but de vivre dans ce monde, c’est de bien se cultiver et pratiquer, bien remplir la mission historique d’aider le Maître à sauver les gens ; si la société humaine actuelle existe encore, c’est pour que les disciples de Dafa puissent sauver les gens, alors n’est-on toujours pas lucide là-dessus ?! » (« Sévère rappel à lordre »)

J’ai regardé à l’intérieur et je me suis mesurée par rapport aux mots du Maître.

Mon mari est décédé depuis plus d’un an. Je cachais mes larmes à mes enfants quand je voyais sa place vide à la table. Pendant le Nouvel An chinois et d’autres festivités, il me manquait encore plus. Je pensais à lui pendant les jours pluvieux, quand nous faisions les exercices et étudions le Fa ensemble. Ces souvenirs me rendaient triste. J’ai pensé me rendre sur sa tombe le jour de l’anniversaire de sa mort, mais j’ai préféré ne pas le faire après avoir compris un principe du Fa.

Je me fabriquais des excuses basées sur un principe de personne ordinaire : « C’est difficile de tourner la page après avoir été mari et femme pendant plus de cinquante ans. Prends ton temps. » J’avais du mal à faire les exercices et à étudier le Fa, sans parler de clarifier la vérité. J’étais profondément submergée par ce sentiment de « notre amour est aussi profond que l’océan ». J’avais oublié que j’étais une pratiquante de Dafa.

Le Maître nous a prévenus :

« S’attacher au sentiment parental, on en sera certainement importuné, ligoté et tourmenté, ceux qui s’y attachent auront toute leur vie troublée par cette affection, l’âge passant, il sera trop tard pour regretter. » (« Abstinences pour les pratiquants », Points essentiels pour avancer avec diligence)

J’étais ligotée par la sentimentalité et j’ai manqué d’accomplir mon vœu. J’ai utilisé une conception de personne ordinaire pour couvrir mon attachement. Cela a porté atteinte à ma cultivation et était une perte de temps que j’aurais dû utiliser pour parler aux autres de Dafa. Comment puis-je retourner chez moi avec le Maître si je continue comme cela ?

J’ai mémorisé « Un sévère rappel à l’ordre » le même jour. Je dois toujours garder cet article en tête, couper mes liens affectifs, être une véritable disciple de Dafa, bien faire les trois choses et rentrer à la maison avec le Maître.

J’ai écrit un poème sur mon expérience.

Après avoir été une disciple de Dafa pendant vingt-six ans

Je suis restée droite malgré la pression de la persécution

Pourtant je me suis effondrée quand mon mari est décédé

Et mon chemin de cultivation est souvent bloqué par le démon de la sentimentalité

Le « Sévère rappel à l’ordre » de Maître a réveillé la disciple

J’ai coupé mes liens affectifs et mon vrai moi a été révélé

Le temps ne va pas m’attendre dans ma mission pour assister le Maître

Garder le cœur de cultiver que j’avais auparavant et continuer sur mon chemin

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais