(Minghui.org) Le 27 octobre 2021, un forum intitulé « Chine – Prélèvements forcés d’organes et Parti communiste chinois » a eu lieu au Press Club Brussels Europe. Dans le cadre des activités de la journée, les pratiquants de Falun Dafa ont été invités à présenter les exercices dans un parc local avant le début du forum.

Des pratiquants présentent les exercices de Falun Dafa.

Le forum était organisé par Gary Cartwright, rédacteur en chef du média EU Today basé à Londres, et Andy Vermaut, membre de l’Alliance internationale pour la défense des droits et des libertés et défenseur des droits de l’homme.

Sept orateurs ont pris la parole, dont Edward McMillan-Scott, ancien vice-président du Parlement européen ; Hamid Sabi, conseiller du China Tribunal et avocat des droits de l’homme ; David Matas, avocat canadien spécialisé dans les droits de l’homme internationaux ; Harold King, responsable pour la France de Doctors Against Forced Organ Harvesting DAFOH (Médecins contre les prélèvements forcés d’organes) ; Andy Vermaut ; Kayan Wang, porte-parole du Falun Gong en Hollande ; et Manel Msalmi, président de l’Association européenne pour la défense des minorités.

Annick Ponthier, membre du Parlement fédéral belge, était présente et a écouté les discours.

Andy Vermaut, membre de l’Alliance internationale pour la défense des droits et des libertés, fait les exercices avec le groupe. Il a ensuite suggéré que tout le monde crie : « Falun Dafa est bon ! »

Les pratiquants font les exercices chaque semaine au parc du Cinquantenaire ou au Jubelpark. Ce matin-là, Andy Vermaut est venu apprendre les exercices et il a pratiqué pendant une heure et demie. À la fin, il a suggéré que tout le monde s’écrie : « Falun Dafa est bon ! » Il pense que ceux qui pratiquent le Falun Dafa ont un état d’esprit pacifique et que le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance peut améliorer les normes morales de la société.

Susanne Guenther a déclaré que les prélèvements forcés d’organes organisés par le PCC sur les pratiquants de Falun Gong est un crime grave.

Susanne Guenther travaille au Parlement européen. Elle passait par le parc et s’est arrêtée pour regarder les pratiquants faire les exercices. Elle avait entendu parler pour la première fois en 2010 de la persécution de cette discipline méditative et spirituelle alors qu’elle enseignait à Shanghai, et a déclaré : « J’ai beaucoup lu sur Internet au sujet de la persécution du Falun Dafa. Comme j’ai vécu en Chine pendant neuf ans, je sais ce qu’ils ont fait aux pratiquants. C’est très triste. » Au sujet des prélèvements d’organes, elle a déclaré : « C’est un crime. De toute évidence, c’est une énorme offense et cette persécution est absolument sans fondements. »

Mme Guenther pense que la principale raison pour laquelle les pays occidentaux ne parlent jamais de ce qui arrive aux pratiquants en Chine est due aux intérêts économiques. Elle a déclaré que c’était inacceptable et que les pratiquants de Falun Dafa n’avaient rien fait de mal. Elle a déclaré : « Ces prélèvements d’organes sont totalement inacceptables. » Lorsqu’elle a appris qu’il y avait ce jour-là au Press Club un forum sur les prélèvements d’organes, elle a dit que cela aiderait plus de gens à se renseigner sur le Falun Dafa. Elle a laissé ses coordonnées et a dit qu’elle aimerait être informée de ce qui se disait au forum car elle est préoccupée par cette question.

Un passant s’arrête pour parler à un pratiquant et pour s’informer davantage sur le Falun Dafa.

La musique apaisante des exercices a attiré les passants qui se sont arrêtés pour regarder et qui désiraient s’informer davantage sur le Falun Dafa. Plusieurs ont dit qu’ils espéraient revenir et apprendre les exercices.

Historique : Qu’est-ce que le Falun Dafa ?

Le Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong) a été présenté pour la première fois au public en 1992 par M. Li Hongzhi à Changchun, en Chine. Cette discipline spirituelle est maintenant pratiquée dans plus de 100 pays et régions du monde. Des millions de personnes ont adopté les enseignements basés sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance ainsi que sur cinq exercices doux, et ont constaté une amélioration de leur santé et de leur bien-être.

Jiang Zemin, ancien dirigeant du Parti communiste chinois (PCC), a perçu la popularité croissante de cette discipline spirituelle comme une menace pour l’idéologie athée du PCC et, le 20 juillet 1999, a émis un ordre interdisant cette méthode.

Au cours des vingt-deux dernières années, Minghui.org a confirmé la mort de milliers de pratiquants suite à la persécution. On pense que le nombre réel est beaucoup plus élevé. Beaucoup plus ont été emprisonnés et torturés en raison de leur croyance.

Il existe des preuves concrètes que le PCC organise le prélèvement d’organes sur les pratiquants détenus, qui sont assassinés pour alimenter l’industrie de transplantations d’organes.

Sous la direction personnelle de Jiang, le PCC a créé le Bureau 610, une organisation de sécurité extralégale ayant le pouvoir d’outrepasser les systèmes policier et judiciaire et dont la seule fonction est d’orchestrer la persécution du Falun Dafa.

Voir aussi :

Le Press Club Brussels Europe : Un forum en ligne préconise un mécanisme mondial pour mettre fin aux prélèvements forcés dorganes par le PCC

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais