(Minghui.org) Avant de commencer la pratique du Falun Dafa en 1998, j’ai eu une grave maladie d’estomac. Afin de payer le traitement, mon mari travaillait de l’aube au crépuscule pour joindre les deux bouts. Pourtant, nous avions encore beaucoup de dettes. Ma famille était enveloppée dans un nuage de misère. Pour aggraver les choses, j’étais épuisée par un grief de longue date contre mon beau-père.

Je voulais lui emprunter de l’argent, mais je n’osais pas le lui demander. Il était têtu et avait mauvais caractère. Et j’avais l’esprit de compétition. Mon beau-père ne m’a jamais aidée à m’occuper de notre enfant. Bien que je me sois sentie lésée, j’ai fait de mon mieux pour être respectueuse. Je l’ai souvent aidé à faire le travail de la ferme, la lessive et la cuisine. Malgré cela, il me critiquait souvent, disant que je n’étais bonne à rien.

En 1996, je suis allée à l’hôpital pour un curetage utérin et j’ai récupéré à la maison. Lorsque j’ai emmené notre fils en bas âge avec moi pour jouer aux cartes avec les voisins, mon beau-père est rentré et a commencé à me critiquer devant eux. Il m’a demandé sévèrement pourquoi je ne travaillais pas dans les champs. Mon mari est également venu pour semer le trouble, comme s’il ajoutait de l’huile sur le feu. J’ai patiemment expliqué que j’étais en convalescence et que je ne pouvais pas faire un travail manuel.

Je me suis sentie triste et j’ai versé des larmes de chagrin. Mes parents vivaient loin, et personne n’écoutait mes plaintes.

Mon beau-père avait aussi un mauvais caractère et nous a battus une fois, mon mari et moi. Après tous ces incidents, mes griefs contre lui se sont aggravés.

Me sentir joyeuse après avoir trouvé Dafa

Au cours de l’hiver 1998, j’ai eu la chance de découvrir le Falun Dafa. Je me souviens que lorsque je lisais le Zhuan Falun, je tenais le livre précieux dans mes mains, je regardais la photo de Maître Li Hongzhi (le fondateur de Dafa) et je disais sincèrement : « Maître, je veux être votre vrai disciple. »

En rentrant chez moi, j’ai continué à étudier le Fa pendant une demi-heure. Je me suis alors sentie somnolente et je suis allée me coucher. Lorsque je me suis réveillée le lendemain, je me suis sentie rafraîchie, énergique et extrêmement bien. Je n’avais jamais connu ce genre de sentiment auparavant. Depuis lors, l’insomnie qui me tourmentait depuis de nombreuses années a complètement disparu.

À partir de ce moment-là, je me suis rendue au domicile d’une pratiquante pour participer à l’étude collective du Fa et faire les exercices. À midi, la pratiquante faisait cuire du riz et du chou sauté. Comme j’avais un problème d’estomac et que je ne pouvais pas manger de nourriture sèche, je lui ai fait part de mon inquiétude. Elle m’a encouragée et m’a dit : « Ce n’est pas grave. Le Maître a dit : “Le bien ou le mal ne surgit que d’une seule pensée.” (Quatrième Leçon, Zhuan Falun) Tu peux en manger. Fais confiance au Maître ! »

Après avoir entendu cela, j’ai mangé la nourriture avec confiance, et rien ne s’est vraiment passé. J’étais complètement convaincue par les paroles du Maître. En rentrant chez moi, j’ai sorti tous mes médicaments et les ai jetés.

Je me conformais strictement aux principes de Dafa, Authenticité-Bienveillance-Tolérance, dans tout ce que je faisais. J’étudiais le Fa tous les jours et pratiquais les cinq exercices. C’est Maître qui a purifié mon corps, et j’ai une nouvelle perspective de la vie. Dafa m’a insufflé une nouvelle vitalité et une nouvelle joie. À partir de ce moment-là, j’ai fait le vœu de suivre le Maître sur la voie dorée du retour à mon « vrai moi ».

Résoudre les conflits et les griefs

Sous la guidance de Dafa, tout s’est bien passé dans ma famille. En travaillant dur, nous avons rapidement remboursé nos dettes.

Mon beau-père et ma belle-sœur aînée me respectaient parce qu’ils avaient été témoins de la nature miraculeuse et extraordinaire du Falun Dafa. Mon beau-père m’a félicitée pour mes capacités, puis lui et ma belle-sœur aînée ont commencé à cultiver Dafa.

Mais les bons moments n’ont pas duré longtemps. En quelques mois, le Parti communiste chinois (PCC) a lancé la cruelle persécution du Falun Dafa. Mon beau-père et ma belle-sœur aînée ont pris peur et ont abandonné la cultivation.

En étudiant le Fa, j’ai appris le vrai sens de la vie et j’ai réalisé que mon beau-père me traitait de cette façon à cause de mes dettes karmiques. Les conflits étaient destinés à me permettre de les rembourser.

Le Maître a dit :

« Au cours de la cultivation et de la pratique, quand vous êtes face à des conflits bien réels ou que les autres vous traitent mal, cela peut correspondre à deux situations. La première, c’est que vous avez peut-être maltraité les autres dans une existence antérieure ; au fond de vous-même vous vous sentez indigné : “Comment peut-il me faire ça ?” Mais vous, pourquoi lui avez-vous fait la même chose autrefois ? Vous direz qu’à ce moment-là vous ne saviez pas et que dans cette vie on ne va pas s’occuper de ce qui s’est passé dans une autre vie. Mais ça ne marche pas comme cela ! » (Quatrième Leçon, Zhuan Falun)

Au fil des ans, mon beau-père a vécu avec mon beau-frère, mais en vieillissant, sa santé s’est détériorée. Son tabagisme était très nocif pour sa santé.

À la fin de mai 2020, il a dû être hospitalisé. Mon mari et moi étions occupés à gérer un petit restaurant, mais il devait trouver le temps de rendre visite à son père à l’hôpital. Ressentant de la sympathie pour mon mari, j’ai préparé des repas et les ai apportés à l’hôpital pour mon beau-père.

Les autres patients et les membres de leur famille à l’hôpital pensaient que j’étais sa propre fille. Lorsqu’ils ont appris que j’étais sa belle-fille, ils l’ont envié d’avoir une belle-fille comme moi. Bien que mon beau-père soit malade, chaque fois que je venais le voir, son humeur s’améliorait immédiatement.

Bien qu’il soit sorti de l’hôpital une semaine plus tard, j’ai continué à remplir mes obligations filiales et à lui apporter, tous les deux jours, la nourriture qu’il aimait. Je lavais également ses vêtements et nettoyais son pot à urine. Dans le passé, je ne supportais pas cette odeur. Maintenant, ça ne me dérangeait plus et je ne sentais plus vraiment rien. Peut-être que c’est parce que le Maître a bloqué mon sens de l’odorat.

Après avoir terminé mon travail, j’étudiais le Zhuan Falun avec mon beau-père. Il savait que Dafa est bon et que le Maître est bon. Cependant, il ne voulait plus pratiquer la cultivation. À la fin, sa santé s’est détériorée. En moins d’un mois, il est décédé paisiblement.

Lâcher prise sur la perte et le gain

Mon beau-père avait dit qu’il avait économisé plus de 36 000 yuans pour ses propres frais d’obsèques. Mais, après son décès, mon beau-frère l’a nié. Mon mari et moi avons donc pris l’initiative de payer pour les dépenses.

Cependant, mon mari est resté rancunier. Il a trouvé quelques cartes bancaires en faisant le tri dans les affaires de son père, et nous les avons montrées à ma belle-sœur. Mon mari et mon beau-frère se sont alors disputés à ce sujet. J’ai fait de mon mieux pour calmer mon mari. Finalement, la belle-sœur aînée a pris les devants pour dire la vérité. Ma belle-famille a compris que j’étais gentille avec les personnes âgées. Bien que tout le monde se soit assis ensemble pour un repas, il y avait encore des tensions entre les frères et sœurs.

Le jour du premier anniversaire du décès de mon beau-père, j’ai voulu profiter de cette journée spéciale pour éliminer le fossé entre les frères et sœurs. J’ai utilisé les principes que j’ai appris dans Dafa pour persuader mon mari de laisser tomber ses rancunes. Pendant notre réunion, tout le monde était de bonne humeur. Ils se sont respectés et se sont réconciliés.

Si je n’avais pas pratiqué le Falun Dafa, je n’aurais pas pu conserver un cœur aimable et calme dans ce monde où l’argent est de grande importance et où les désirs matériels abondent. Je n’aurais jamais été aussi gentille avec les gens ni aussi tolérante dans les situations que j’ai rencontrées. C’est le Maître et Dafa qui ont résolu les nombreuses années de griefs de notre famille.

Je remercie sincèrement le Maître et Dafa d’avoir sauvé notre famille !

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais