(Minghui.org) Les pratiquants de Falun Gong ont organisé un rassemblement devant le consulat chinois de Vancouver le 8 décembre 2021 pour marquer la Journée internationale des droits de l’homme, qui se tient le 10 décembre. Le Sommet mondial sur la démocratie a commencé le 8 décembre et le Premier ministre canadien Justin Trudeau y a assisté. Les pratiquants de Vancouver ont exhorté le Premier ministre à défendre les droits de l’homme, à exiger que le Parti communiste chinois (PCC) libère les citoyens canadiens détenus en Chine et à sanctionner les responsables du PCC qui persécutent les droits de l’homme.

Les pratiquants ont organisé un rassemblement devant le consulat chinois à Vancouver le 8 décembre.

Association du Falun Dafa : Le gouvernement canadien ne devrait pas devenir le complice du PCC

Su Zhang, porte-parole de l’Association du Falun Dafa de Vancouver, a lu l’annonce de l’Association du Falun Dafa du Canada lors du rassemblement. L’association a exhorté le gouvernement canadien à exiger que le PCC libère la citoyenne canadienne Qian Sun, qui a été soumise à une violente persécution en Chine à cause de sa croyance dans le Falun Gong. Elle a également demandé que tous les membres des familles des Canadiens persécutés soient libérés.

Mme Sun, une propriétaire d’entreprise canadienne chinoise à Vancouver, a été condamnée par le PCC à une peine de huit ans de prison le 30 juin 2020 pour sa pratique du Falun Gong.

Mme Zhang a déclaré : « À l’heure actuelle, douze membres de familles canadiennes sont illégalement détenus dans des prisons chinoises ou des prisons secrètes dites « noires », dont Yang Jingyan, un citoyen canadien de 94 ans et la fille d’un homme âgé de Vancouver.

Dans son discours, Mme Zhang a souligné que le fait que le PCC persécute, torture, tue et calomnie les pratiquants de Falun Gong simplement à cause de leur croyance est totalement contraire à la moralité.

Elle a appelé le gouvernement canadien à protester contre la persécution : « Plus notre gouvernement restera silencieux sur la persécution du Falun Gong, plus il deviendra complice de la persécution. Plus nous plions devant le PCC, plus le PCC attaquera férocement la démocratie, la morale et les valeurs du Canada, comme nous pouvons le constater maintenant. »

Appels à sanctionner les responsables du PCC impliqués dans la persécution

L’annonce indiquait également que selon la loi Magnitski, 150 fonctionnaires chinois qui ont commis des violations des droits de l’homme devraient être sanctionnés et interdits d’entrée au Canada, et leurs avoirs au Canada devraient être gelés.

Lors de la Journée internationale des droits de l’homme l’année dernière, l’Association du Falun Dafa a soumis une liste de 150 fonctionnaires du PCC au ministre canadien des Affaires étrangères et a fourni la preuve que ces fonctionnaires ont gravement violé les droits des pratiquants de Falun Gong.

Les lois Magnitski portent le nom de l’avocat moscovite Sergueï Magnitski. Il a été arrêté et emprisonné en novembre 2008, après avoir dénoncé une fraude fiscale commise par des fonctionnaires russes. Après avoir été détenu et torturé dans une prison de Moscou pendant un an, il est décédé en novembre 2009. La mort de Magnitski a suscité de vives réactions de la part de la communauté internationale.

Les États-Unis et le Canada ont adopté la Global Magnitsky Accountability Act en 2016 et 2017, respectivement. L’Union européenne de 27 pays a adopté la version européenne de la loi Magnitski en décembre 2020. En mars 2021, l’UE a sanctionné quatre responsables du PCC et une entité, et a imposé des sanctions à ces personnes en appliquant des interdictions de voyager et en gelant leurs avoirs.

Dans son discours, Mme Zhang a déclaré : « Aujourd’hui en Chine, le Falun Gong est toujours l’un des plus grands groupes parmi ceux qui sont persécutés violemment. »

Aidez-moi à sauver ma mère

La citoyenne canadienne Alice Zhang a également pris la parole au rassemblement et a appelé le gouvernement canadien à aider à secourir sa mère, Tang Huafeng.

Mme Tang est enseignante. Après avoir commencé la pratique du Falun Gong, ses nombreuses maladies ont été guéries et elle est devenue une personne plus gentille et plus paisible. Parce qu’elle avait simplement parlé aux autres de son expérience bénéfique, elle a été détenue par les autorités du PCC en juin de cette année. Elle a été emprisonnée pour la même raison de 2014 à 2018. Elle a eu une crise cardiaque et est tombée dans le coma pendant son incarcération.

Sa fille Mme Zhang a dit : « La persécution du Falun Gong par le PCC depuis le 20 juillet 1999 a causé de graves problèmes et a fait beaucoup de mal à d’innombrables pratiquants et à leurs familles.»

Elle a appelé le gouvernement canadien et les députés à faire des efforts pour défendre les valeurs canadiennes de démocratie, de liberté et de respect des droits de la personne.

Qu’est-ce que le Falun Dafa ?

Le Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong) a été présenté pour la première fois au public en 1992 par M. Li Hongzhi à Changchun, en Chine. Cette discipline spirituelle est maintenant pratiquée dans plus de 100 pays et régions du monde. Des millions de personnes ont adopté les enseignements basés sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance ainsi que sur cinq exercices doux, et ont constaté une amélioration de leur santé et de leur bien-être.

Jiang Zemin, ancien dirigeant du Parti communiste chinois (PCC), a perçu la popularité croissante de cette discipline spirituelle comme une menace pour l’idéologie athée du PCC et, le 20 juillet 1999, a émis un ordre interdisant cette méthode.

Au cours des vingt-deux dernières années, Minghui.org a confirmé la mort de milliers de pratiquants suite à la persécution. On pense que le nombre réel est beaucoup plus élevé. Beaucoup plus ont été emprisonnés et torturés en raison de leur croyance.

Il existe des preuves concrètes que le PCC organise le prélèvement d’organes sur les pratiquants détenus, qui sont assassinés pour alimenter l’industrie de transplantations d’organes.

Sous la direction personnelle de Jiang, le PCC a créé le Bureau 610, une organisation de sécurité extralégale ayant le pouvoir d’outrepasser les systèmes policier et judiciaire et dont la seule fonction est d’orchestrer la persécution du Falun Dafa.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais