(Minghui.org) J’ai commencé à mémoriser le Fa un été après avoir terminé l’école primaire. Comme je commençais à me relâcher dans ma cultivation, ma mère m’a suggéré de mémoriser le Fa et j’ai accepté. Ma mère ne m’a pas établi d’objectif particulier et j’ai mémorisé dix pages par jour. J’ai fini de mémoriser le Zhuan Falun en environ un mois.

Quand je suis entré au collège, j’avais plus de devoirs et je passais moins de temps à étudier le Fa. Après avoir commencé ma troisième année de collège, le temps est devenu très limité et j’en avais très peu pour étudier le Fa. Ma mère et moi étions inquiets. Alors, juste après avoir terminé mon examen final lors de ma dernière année de collège, j’ai commencé à mémoriser le Fa pour la seconde fois.

Après mon expérience de la première fois, je pensais que mémoriser le Fa serait facile et sans problème. Pourtant les choses ne se sont pas passées comme je l’imaginais. J’ai commencé à éternuer et à avoir le nez qui coule. J’avais du mal à me concentrer et j’ai commencé à être inquiet. Ma mère et moi avons rapidement compris que les forces anciennes interféraient avec moi. J’ai émis la pensée droite avec ma mère pour éliminer les interférences dans les autres dimensions. Au bout d’un moment, j’ai commencé à me sentir mieux.

J’ai continué à mémoriser le Fa et j’ai pu mémoriser dix pages par jour, mais c’était plus difficile pour moi cette fois-ci.

Au troisième jour de mémorisation du Zhuan Falun, j’étais occupé par d’autres choses le matin et je n’ai commencé à mémoriser le Fa que quand je suis rentré à la maison. Je n’étais pas très productif quand j’ai commencé et je ne pouvais pas très bien le mémoriser. Je n’avais mémorisé que quatre pages ce matin-là et je pensais rattraper le reste l’après-midi.

Cependant, j’ai seulement pu mémoriser quatre autres pages pendant l’après-midi. Tout à coup, les mots « élève-toi » sont apparus dans mon esprit. Je me suis éveillé au fait que le Maître me disait qu’il était temps d’élever mon xinxing. Peut-être que je me relâchais trop à cause de mes devoirs et je devais faire mieux immédiatement !

Dès que j’ai compris cela, je me suis calmé et je me suis concentré sur la qualité plutôt que sur le nombre de pages que je mémorisais. Je mémorisais le Fa avec mon cœur. J’ai réalisé que je me concentrais sur le fait de mémoriser dix pages par jour et que j’en étais content. N’était-ce pas un attachement à l’exaltation ?

En plus, quand je mémorisais le Fa, j’avais l’état d’esprit de finir les choses afin que je puisse me détendre. N’était-ce pas un attachement au confort ? Je manquais aussi de respect envers Dafa. J’ai compris que mémoriser le Fa est très sérieux. J’ai émis la pensée droite pour éliminer l’interférence et je me suis excusé auprès du Maître et lui ai demandé de l’aide.

Mon corps est devenu tout à coup très confortable et mon esprit libre de pensées errantes. Alors que je mémorisais, le principe du Fa m’a été révélé. Je me suis rendu compte que les passages que j’avais du mal à mémoriser abordaient exactement ce que je devais travailler dans ma cultivation ! J’ai récité ce passage sans arrêt jusqu’à ce que je le connaisse bien. En faisant cela, j’ai véritablement fait l’expérience des merveilles de la mémorisation du Fa !

En mémorisant les enseignements, je suis capable de me rappeler ce que le Maître a dit et de facilement faire face aux épreuves dans mon travail à l’école et dans ma vie.

Le Maître a dit :

« Prendre la souffrance comme de la joie. »

(« Faire souffrir le cœur et la volonté », Hong Yin)

Quand j’ai changé mon point de vue, mon état de cultivation s’est amélioré et je me suis senti épanoui.

Être immergé dans le Fa est vraiment merveilleux !

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais