(Minghui.org) Bien que le titre de mon article s’intitule « Bien faire chaque jour de tout mon cœur », je pense toujours que ma cultivation pourrait être meilleure et mon intention est de travailler plus fermement.

J’ai soixante-cinq ans. Je m’occupe tous les jours de mon petit-fils et de ma petite-fille. Je fais aussi les courses, je dépose et récupère mon petit-fils à l’école et j’emmène ma petite-fille jouer dehors. Lorsque je l’emmène dehors, je distribue généralement des brochures et je clarifie la vérité aux gens.

Je me réveille à 3 h 10 du matin, je pratique les cinq séries d’exercices du Falun Dafa et je me couche à 22 h après avoir émis la pensée droite. Je fais aussi des tâches ménagères la nuit avant d’aller me coucher. Je lis une ou deux conférences du Zhuan Falun. Au lieu de faire des siestes, je lis les autres conférences du Maître et les articles de partage d’expérience sur Minghui.org.

Aider une pratiquante à revenir à la cultivation

L’hiver dernier, après avoir discuté par téléphone avec une autre pratiquante, Ying, j’ai été surprise d’apprendre qu’elle marchait avec des béquilles. Elle était assidue dans la cultivation et faisait les trois choses. Une fois, elle a même marché dans une tempête de neige avec un sac de documents de clarification de la vérité. Elle est grande, en pleine forme. Que s’était-il passé ?

Ying m’a dit qu’elle n’a pas pu résister à la tentation et qu’elle a participé à un défilé de mode senior. Les répétitions avaient lieu plusieurs fois par semaine et elle devait assister à des défilés de mode dans de nombreuses villes. Elle a également participé à des représentations pendant les vacances. Comme elle est très extravertie et amicale, beaucoup de ses amies de l’équipe du défilé de mode sont venues chez elle et ont eu de longues conversations. Par conséquent, elle n’avait pas beaucoup de temps pour étudier le Fa, pratiquer les exercices, émettre la pensée droite ou sortir pour clarifier la vérité. Elle a commencé à prendre du retard dans la cultivation.

De nombreuses pratiquantes se sont inquiétées pour elle. Elles ont essayé de l’aider, mais elle était têtue. Ying pensait que sa posture s’était améliorée et qu’elle était capable de se tenir plus droite en participant aux défilés de mode. Elle s’est blessée aux genoux sur le sol en béton l’automne dernier. On lui a mis des vis dans les genoux et elle a dû marcher avec des béquilles. Elle se sentait troublée et savait qu’il y avait une faille dans sa cultivation. Participer au défilé de mode était un attachement pour Ying. Plus elle le voulait, plus on l’en empêchait. Je l’ai rassurée et lui ai dit que j’allais lui rendre visite.

J’ai appelé ma sœur qui est également pratiquante et lui ai parlé de Ying. Ma sœur a réussi à trouver une pratiquante près de Ying qui a accepté de lui rendre visite. D’autres pratiquantes se sont rendues chez Ying et se sont jointes à elle pour étudier le Fa et émettre la pensée droite. Son état de cultivation s’est élevé et elle était même capable de croiser les jambes et de faire la position du lotus avec une jambe en l’air.

Un jour, Ying m’a rappelée et m’a dit qu’elle clarifiait la vérité sur WeChat. Je n’ai pas dit grand-chose au téléphone, je lui ai seulement dit que ce n’était pas un moyen sûr.

Mon fils avait des affaires à régler près de chez Ying. J’ai demandé à mon fils si je pouvais l’accompagner. Elle était très surprise de me voir. Je lui ai dit que j’avais décidé de lui parler en personne des dangers de clarifier la vérité sur WeChat. Minghui.org a publié de nombreuses fois des informations sur les dangers de la clarification de la vérité sur WeChat. Elle a immédiatement supprimé son application WeChat.

J’ai appris récemment qu’elle fait très bien dans la cultivation. Elle est très reconnaissante envers le Maître de ne pas l’avoir abandonnée et également reconnaissante envers les pratiquants de l’avoir aidée.

Les actes de bonté attirent les personnes prédestinées

Lorsque j’emmène mon petit-fils à l’école, nous traversons un bosquet d’arbres. De nombreux parents utilisent ce raccourci pratique. Bien que le sentier soit plus court, il devient boueux et glissant dès qu’il pleut ou qu’il neige.

Un matin il pleuvait lorsque j’ai amené mon petit-fils à l’école. J’ai trouvé des blocs de béton et je les ai placés sur le sentier pour que ce soit plus facile pour les enfants. Alors que je plaçais les blocs sur le chemin boueux, une autre dame âgée, Mei, est passée avec son petit-fils et a dit : « Vous êtes très gentille. Nous devrions tous vous être reconnaissants. »

Plus tard, j’ai trouvé un tas de blocs de béton abandonné. J’ai placé deux blocs sur mon vélo et je les ai emmenés jusqu’au bosquet d’arbres – j’ai pris environ vingt blocs et j’ai pavé la route raide et boueuse. Les enfants ont pu se déplacer librement en allant et revenant de l’école.

Ce simple acte de bonté a touché le cœur de Mei. Nous sommes devenues amies et elle m’a dit : « J’aime beaucoup discuter avec vous. Il n’y a que vous pour faire une chose telle que paver la route pour nous. Vous êtes une bonne personne et les bonnes personnes sont rares de nos jours. »

Elle m’a invitée chez elle l’hiver dernier. J’ai pris un petit porte-clés en bois en forme de gourde sur lequel étaient gravés les mots « Falun Dafa est bon. Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon. » J’ai dit : « Laisse-moi te donner quelque chose d’inestimable. » Je lui ai raconté des histoires sur la façon dont les gens recevaient des bénédictions après avoir récité les neuf mots. Elle l’a accepté avec joie. L’école étant fermée pour les vacances d’hiver, nous ne nous sommes pas revues.

Lorsque j’ai revu Mei le 1er mars de cette année, le premier jour de l’année scolaire, elle était heureuse et m’a dit : « Laisse-moi te raconter quelque chose de merveilleux. Je me promenais avec mon petit-fils avant le Nouvel An chinois quand j’ai accidentellement trébuché. Je suis tombée très fort, mon petit-fils a eu peur et a commencé à pleurer. J’ai immédiatement commencé à réciter : “Falun Dafa est bon. Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon.” C’était un miracle qu’une dame de 70 ans puisse aller si bien après une telle chute. »

Mei a sorti le porte-clés que je lui ai donné et a dit : « Chaque fois que je touche ce porte-clés, je dis : “Falun Dafa est bon. Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon”. » Quand j’ai regardé le porte-clés, la gourde en bois avait été frottée tellement de fois qu’elle était très lisse et brillante.

Un jour, au supermarché, j’ai vu Mei qui portait un sac de tomates. Elle semblait essoufflée, alors je l’ai aidée et j’ai porté le sac jusqu’à sa maison. Mei m’a dit : « Regarde-toi ! Tu es en si bonne santé ! Nous avons le même âge et pourtant tu marches tellement plus vite que moi. » Je lui ai dit que c’était parce que j’étais une pratiquante de Falun Dafa. J’ai expliqué qu’avant, j’étais très malade.

Mei m’a demandé de lui enseigner les exercices. Je lui ai montré les cinq exercices de Falun Dafa. Elle a ensuite demandé s’il existait un livre sur le sujet et je lui ai parlé du Zhuan Falun. Je l’ai invitée à venir chez moi l’après-midi même pour lire le livre. Elle m’a dit qu’elle viendrait.

Après avoir déposé les enfants à l’école, Mei est rapidement arrivée chez moi. Après avoir regardé les démonstrations vidéo des exercices de Maître Li (le fondateur du Falun Dafa), elle a pris un exemplaire du Zhuan Falun et de La Grande Voie de l’Accomplissement et est partie avec joie.

Nous nous sommes souvent vues à l’école de nos petits-enfants, et nous avons commencé à partager nos expériences de cultivation. Je suis allée chez elle, j’ai corrigé ses mouvements des exercices et je lui ai donné également une copie de la vidéo d’instruction des exercices du Maître.

Toutes les maladies et tous les maux de Mei ont disparu en quelques mois. Elle était très heureuse et est devenue très assidue dans l’étude du Fa et la pratique des exercices. Elle étudiait le Fa ou écoutait les conférences audio de Maître dès qu’elle revenait après avoir emmené son petit-fils à l’école. Elle pratiquait les exercices debout trois fois par jour. Elle a prolongé le deuxième exercice de 30 minutes à une heure.

Elle est très reconnaissante envers le Maître de lui avoir permis d’être une pratiquante de Falun Dafa. Sa qualité d’éveil est également très bonne. Cette année, en mai, elle construisait une maison, mais le bulletin météorologique prévoyait un très fort coup de vent. Elle a posé le Zhuan Falun sur la table et a demandé l’aide du Maître : « Maître, je suis une nouvelle pratiquante. Je pose un toit sur mon nouveau bâtiment demain. Le bulletin météo a prédit qu’il y aurait un très fort coup de vent. S’il vous plaît, aidez-moi. Merci Maître. » Lorsque son mari est revenu après avoir posé le toit sur leur nouvelle maison, il a dit : « La journée s’est déroulée sans problème. Il n’y avait pas de vent du tout et beaucoup de gens sont venus m’aider. »

La famille du mari de Mei a été persécutée par le Parti communiste chinois (PCC) pendant la campagne politique du PCC. Son père a été injustement emprisonné pendant neuf ans. Il déteste le PCC et a dit à Mei : « Pour que quelqu’un t’enseigne une si bonne pratique en des temps incertains comme ceux-ci, chéris cette pratique et protège-la du PCC. »

J’ai donné au mari de Mei un magnétophone avec de nombreuses histoires de cultivation, notamment, les Neuf commentaires sur le Parti communiste et Comment le spectre du communisme dirige le monde. Mei a dit que son mari aimait écouter les enregistrements audio et qu’il ne regardait plus son téléphone portable.

Mei disait à son mari de réciter : « Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon », pour rester en sécurité. Un jour, son mari a découvert une petite verrue noire qui poussait sur sa jambe. Mei a dit à son mari de dire : « Falun Dafa est bon. Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon. » Mei m’a dit : « Sais-tu ce qui s’est passé ? Après avoir récité ces mots spéciaux, la verrue est tombée ! C’était un miracle ! »

Mei a deux fils et tous deux sont respectueux. Cependant, lorsque son plus jeune fils a appris que Mei pratiquait le Falun Dafa, il a exigé qu’elle arrête. Mei est restée impassible et lui a dit : « Je n’abandonne pas la cultivation. Dafa m’a accordé de nombreuses bénédictions. Regardez-moi maintenant, tous mes maux ont disparu. Si tu as peur que je te cause des problèmes au travail, nous pouvons rompre notre relation. Tu peux même dire à tes responsables que je ne suis plus ta mère. » Il est parti, les larmes aux yeux.

Son fils cadet a appelé le fils aîné de Mei, pensant qu’ils pourraient persuader Mei d’abandonner la cultivation. À la surprise de Mei, le fils aîné a dit : « C’est une bonne chose d’avoir une croyance spirituelle. Tant que maman est en bonne santé, tu devrais la laisser pratiquer. »

Le fils cadet de Mei a changé d’attitude vis-à-vis de Dafa. Il a dit : « Maman, s’il te plaît, fait attention quand tu pratiques le Falun Dafa, car il est toujours persécuté en Chine. »

Lorsque Mei m’a raconté ce qui s’était passé, elle avait les larmes aux yeux : « Ma responsabilité de mère a déjà été remplie, maintenant que mes deux fils sont grands. Je devrais avoir le droit de prendre une décision pour moi-même. » Je lui ai dit qu’elle avait passé un test pour voir à quel point elle était déterminée à cultiver le Falun Dafa. Mei a compris et a dit qu’elle ne cesserait pas de pratiquer.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais