(Minghui.org) Deux habitants du district rural de Shangshui, dans la province du Henan, ont été incarcérés pour leur croyance dans le Falun Gong, une discipline méditative et spirituelle que le régime communiste chinois persécute depuis 1999.

Mme Yang Chunmei, 57 ans, une enseignante de collège, a été arrêtée en 2020 pour avoir raconté à ses élèves comment le régime communiste a couvert la pandémie de coronavirus et comment le Falun Gong permet d’améliorer la santé.

Un des parents d’un étudiant l’a signalée à la police. Mme Yang a alors été arrêtée et détenue au centre de détention de la ville de Zhoukou. Elle a ensuite été condamnée à six ans de prison et a été conduite à la prison pour femmes de Xinxiang.

Ce n’est pas la première fois que Mme Yang est visée en raison de sa croyance. Elle a déjà été arrêtée au travail le 12 novembre 2015 et incarcérée au centre de détention de la ville de Zhoukou.

Un autre pratiquant, M. Deng Guoxing, âgé de 60 ans, a été arrêté en août 2019, après avoir été signalé pour avoir parlé du Falun Gong à des personnes tout en achetant des brioches à la vapeur. Il a été détenu pendant quinze jours au centre de détention provisoire de Shangshui, puis transféré au centre de détention de Shangshui. Lorsqu’il a fait une grève de la faim pour protester contre la persécution, les gardiens l’ont gavé.

Fin 2020, M. Deng a été condamné à une peine de cinq ans et a été conduit à la prison de Xinmi, dans la ville de Zhengzhou.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais