(Minghui.org) Je pratique le Falun Dafa depuis plus de vingt ans. Quand le Parti communiste chinois (PCC) a commencé à persécuter le Falun Dafa le 20 juillet 1999, la situation en Chine est devenue grave et des millions de personnes ont été empoisonnées par la propagande du PCC. Je savais que je devais clarifier la vérité afin d’annuler les calomnies du Parti contre Dafa.

Répandre la vérité avec rationalité et maturité

Influencée par la culture du Parti communiste et mon attachement à la compétitivité, j’ai tendance à parler directement et sans compassion. Certains amis et parents croyaient encore les calomnies du PCC et n’approuvaient pas le Falun Dafa. Certains se sont plaints à mon mari, disant que j’étais « obsédée » et ils ont suggéré qu’il intervienne.

D’autres ont attisé les flammes en disant : « Ne laisse plus ta femme parler du Falun Dafa – un jour, cela pourrait affecter l’avenir de tes proches. » Mon mari est facilement influençable, alors il m’a réprimandée et m’a beaucoup frappée pour cela.

Après le début des trois démissions (du Parti communiste, de la Ligue de la jeunesse communiste et des Jeunes Pionniers communistes), la rectification du Fa est entrée dans une nouvelle phase. L’effet de la clarification de la vérité est étroitement lié à l’élévation du xinxing et au niveau d’élimination de la culture du Parti.

De nombreux pratiquants ont réalisé l’importance des Neuf commentaires sur le Parti communiste. Ils l’ont lu à plusieurs reprises et ont même mémorisé certains passages pour mieux exposer le PCC et briser la carapace qui empêchait les gens d’être sauvés.

Mais je m’en tenais à parler de ce que j’avais vécu avant de commencer à pratiquer le Falun Dafa. Je pensais que j’étais douée pour communiquer avec les gens et que mes affaires marchaient bien grâce à mon « intelligence ».

Par exemple, lorsque je demandais à quelqu’un de faire quelque chose pour moi, je lui disais des choses qu’il aimait entendre et je l’attirais près de moi, afin d’obtenir ce que je voulais. J’ai fait cela à maintes reprises et cela n’a jamais échoué. J’ai également développé sans le savoir de mauvaises habitudes et conceptions telles que la ruse, la tricherie et la peur de souffrir.

Je n’ai écouté les Neuf Commentaires sur le Parti communiste qu’une seule fois, je me suis souvenue de quelques mots-clés, puis je suis allée clarifier la vérité à ma façon.

Cela fonctionnait sur certaines personnes, mais pas sur les intellectuels ou les responsables du Parti. Lorsque je parlais des campagnes successives du PCC, ils me lançaient de nombreuses questions, telles que : « Dans quelle dynastie personne n’a-t-il été tué ? » ou « Quelle est la source des choses que vous dites ? »

Ces questions étaient abordées en détail dans les Neuf commentaires sur le Parti communiste, mais j’étais paresseuse et je n’avais fait que le survoler. Je n’avais aucun souvenir de l’année, de l’événement ou de l’objectif ultime du PCC pour le lancement des campagnes, et je ne pouvais donc pas répondre à leurs questions.

Quand je n’arrivais pas à répondre, non seulement ils refusaient de faire les trois démissions, mais ils disaient : « Quand vous parlez de la persécution du Falun Dafa, je compatis tout à fait, mais maintenant vous demandez aux gens de démissionner du Parti. À l’avenir, ne parlez pas de ce que vous ne connaissez pas. »

Ma clarification de la vérité était perturbée et j’étais affligée. J’ai rencontré de nombreux membres du Parti par le biais de mon entreprise, et je savais que ce n’était qu’une question de temps avant que je leur clarifie la vérité.

J’ai cherché des occasions pour envoyer à ces personnes un exemplaire des Neuf commentaires sur le Parti communiste ou une édition spéciale de documents de clarification de la vérité, afin de compenser mes lacunes passées. J’ai également appris des expériences d’autres pratiquants et les ai combinées avec les miennes pour élaborer une approche de clarification de la vérité qui me convenait.

Lorsque j’ai à nouveau été en contact avec ces intellectuels ou ces responsables du Parti, je n’étais plus nerveuse. J’ai observé et résumé leurs réactions en trois groupes.

Le premier groupe est celui des travailleurs acharnés. Certaines de ces personnes ont gravi les échelons grâce à leur propre force ; d’autres ont été attirées dans le système du Parti en raison de leurs capacités et compétences exceptionnelles.

Ces personnes apprécient les faits et apprécient les personnes bien informées. Au début, elles débattent sérieusement avec vous et se rangent du côté du Parti parce qu’elles ne connaissent pas la vérité. Dès qu’on leur expose les faits énumérés dans les Neuf commentaires sur le Parti communiste, leur état d’esprit change et elles se retirent sincèrement des organisations du PCC qu’elles ont rejointes.

Le deuxième groupe est doué pour les relations interpersonnelles et prend plaisir à s’assurer un gain personnel. Tout en écoutant la vérité, ils se comportent comme des personnes agréables qui n’offenseraient jamais personne. Ils ne sont ni d’accord ni en désaccord avec vous. Mais lorsque vous leur demandez s’ils veulent se retirer, ils continuent à sourire, mais ne donnent aucune réponse.

Le troisième groupe appartient à ceux qui ont des intérêts directs dans le système du PCC. Ils ont remporté des contrats de projets rentables en corrompant les autorités, ou perçoivent des revenus illicites du système. Ils sont conscients de la corruption du Parti, mais ils adoptent la mentalité de « défendre celui qui me nourrit ». Dès qu’ils entendent la vérité, ils vous évitent.

L’un des camarades de classe de mon mari est un hybride du deuxième et du troisième groupe. Il est le commandant adjoint de la Commission des affaires politiques et juridiques. C’est une personne rusée et séductrice, surnommée « le mauvais garçon ».

Lorsque j’ai appris qu’il était directement responsable de la persécution du Falun Dafa, j’ai voulu lui clarifier la vérité et l’empêcher de commettre des crimes. Peut-être que ma pensée a touché les mauvais esprits des autres dimensions qui le manipulaient. À partir de ce moment-là, chaque fois qu’il me voyait, il m’évitait.

Plus tard, je l’ai appelé directement et l’ai rencontré sous prétexte de lui demander de faire quelque chose pour moi. Pendant ma clarification de la vérité, il est resté silencieux.

Voyant qu’il ne prenait pas position, je lui ai donné des exemples de personnes de la région qui avaient persécuté des pratiquants de Falun Dafa et avaient eu de mauvaises expériences par la suite. Je lui ai parlé des principes célestes selon lesquels le bien et le mal recevaient leur juste récompense, et je l’ai exhorté à protéger les pratiquants au lieu de participer à la persécution.

Il est resté silencieux. Il a seulement dit qu’il avait entendu des choses similaires lors d’un appel téléphonique depuis l’étranger.

J’ai appris plus tard qu’il venait dans ma ville pour une intervention chirurgicale. Les trois jours précédents son arrivée, j’ai émis la pensée droite, puis je suis allée lui rendre visite avec mon mari. Je savais qu’il avait peur du Parti et je comprenais son inquiétude pour sa position. J’ai demandé à tout le monde dans la salle de partir pour que nous puissions parler en privé.

Je lui ai à nouveau clarifié la vérité. Cette fois, il a été profondément touché et son attitude a changé. Il m’a dit : « Je sais que vous êtes sincère et que vous faites cela pour mon bien. En fait, quand vous m’avez dit que le bien et le mal recevaient leur juste récompense la dernière fois, j’ai été très frappé. »

« Après notre conversation, j’ai reçu l’ordre de mes supérieurs d’appliquer des mesures de persécution contre les pratiquants de Falun Dafa, mais j’ai empêché leur mise à exécution. Dans ma région, il y a un vieil homme qui distribue des documents. Je ne l’ai jamais touché. Un jour, mes subordonnés l’ont surpris en train de distribuer des documents et l’ont arrêté. Ils m’ont demandé ce que je devais faire de lui, j’ai dit : “Il a plus de 80 ans, laissez-le rentrer chez lui.” »

Cette fois, il a sincèrement accepté de faire les trois démissions.

En étant témoin de sa transformation, une gratitude envers le Maître et une joie sincère ont jailli dans mon cœur. J’ai réalisé que lorsque nous clarifions la vérité et essayons de sauver des personnes qui travaillent pour le Parti, nous ne devrions jamais nous décourager simplement parce qu’elles ne déclarent pas immédiatement leur position. En fait, nos paroles les ont déjà ébranlés.

S’ils n’ont pas fait de déclaration face à face, c’est peut-être parce qu’ils se demandent si nous pouvons garder leur retrait secret et si le fait d’être en contact avec nous pourrait les impliquer.

Lire la « plainte contre Jiang » aux gens

En 2015, les pratiquants en Chine ont commencé à déposer des plaintes contre Jiang Zemin, l’ancien dirigeant du PCC, auprès de la Cour suprême et du parquet pour avoir lancé la persécution du Falun Dafa.

Après avoir reçu la confirmation que ma plainte avait été reçue par les deux entités judiciaires, j’en ai discuté avec ma fille : nous devrions faire connaître aux gens les plaintes des pratiquants contre Jiang Zemin et leur lire nos plaintes.

Cela permettrait non seulement d’exposer le mal et de rétablir la vérité, mais aussi d’encourager les gens à croire ce que les pratiquants leur disent. Ils pourraient être sauvés en choisissant de faire les trois démissions.

Après avoir pris notre décision, ma fille et moi avons emporté une copie de notre plainte contre Jiang Zemin chaque fois que nous sommes allées rendre visite à des amis et des parents. Nous avons dit à tout le monde que nous avions déposé une plainte contre Jiang Zemin pour la persécution du Falun Dafa, et que la Cour suprême et le parquet l’avaient reçue.

La plupart des gens étaient bouleversés et disaient que le groupe de Jiang était à bout de souffle. Ils comprenaient que le Falun Dafa subissait une grande injustice.

Puis j’ouvrais la plainte et la lisais à haute voix. En entendant notre témoignage de sang et de larmes, les gens avaient des réactions diverses : ceux qui connaissaient déjà la vérité nous admiraient ; ceux qui ne connaissaient pas la vérité avaient l’air d’être frappés par la foudre et se taisaient ; certains avaient tellement peur qu’ils quittaient la pièce ; d’autres tremblaient comme s’ils étaient eux-mêmes accusés.

Après cette série de clarification de la vérité, la famille et les amis de mon mari ont beaucoup changé d’attitude à notre égard. Beaucoup d’entre eux ont activement exprimé leur soutien à ma pratique du Falun Dafa. Lorsqu’ils ont appris que mon mari avait eu recours à la violence pour m’empêcher de pratiquer, craignant que je ne sois à nouveau persécutée, ils ont trouvé cela incroyable et ont compati avec moi.

À partir de ce moment-là, lorsqu’ils ont entendu mon mari se plaindre de ma pratique, ils n’ont plus renchéri avec lui, mais lui ont fait entendre raison. Ils l’ont félicité d’avoir une femme honnête et lui ont dit de bien traiter sa famille.

Avec plus de dix ans d’expérience, ma clarification de la vérité est devenue de plus en plus riche, fluide et large.

À chaque occasion de ma vie quotidienne et lors d’événements tels que des mariages et des funérailles, je clarifie la vérité à chaque personne et j’essaye de ne pas en manquer une seule. Une fois qu’elles acceptent de faire les trois démissions, je leur donne une brochure de clarification de la vérité et une amulette. Si le temps est trop court pour clarifier les choses en détail, je leur explique comment briser le blocus Internet afin qu’elles puissent consulter les sites web étrangers de clarification de la vérité.

Je me suis rendu compte que le processus de clarification de la vérité par les pratiquants de Falun Dafa est en fait une bataille entre le bien et le mal dans une autre dimension. J’ai compris que tant que j’ai le cœur pur et que j’ai la pensée droite de sauver les autres avec compassion, le Maître m’ouvrira un large chemin.

Les membres de ma famille commencent à pratiquer

Comme l’avancement de la rectification de Fa du Maître s’est accéléré ces dernières années, les membres de ma famille sont entrés dans la pratique du Falun Dafa de diverses manières sous l’arrangement compatissant du Maître. Ceux qui avaient arrêté de pratiquer après le « 20 juillet » sont également revenus.

Ma belle-sœur aînée pratiquait le Falun Dafa depuis moins de deux mois quand la persécution du PCC contre Dafa a commencé. Sans environnement de groupe, elle a progressivement cessé de pratiquer.

En 2017, on lui a diagnostiqué une tumeur maligne au niveau du pied droit, avec des hémangiomes sur tout le pied. Le médecin a dit qu’il faudrait trois interventions chirurgicales pour la soigner et que cela ne réussirait pas forcément. Le médecin a recommandé l’amputation. Ma sœur aînée (une compagne de cultivation) et moi lui avons conseillé de réciter en silence « Falun Dafa est bon ». Elle a suivi notre conseil et a récité ces mots tous les jours.

Elle a continué à réciter silencieusement sur la table d’opération. Après l’opération, toutes les autres personnes amputées dans la même salle criaient de douleur, mais elle était silencieuse. Son mari lui a demandé avec curiosité pourquoi elle était si calme, contrairement aux autres. Elle a répondu que c’était parce qu’elle chantait « Falun Dafa est bon » dans son cœur et qu’elle ne ressentait aucune douleur.

Après sa sortie de l’hôpital, elle a suivi nos conseils et n’a pas reçu de chimiothérapie ni de radiothérapie, mais a étudié le Fa et fait les exercices tous les jours. En conséquence, elle était pleine d’énergie et rayonnante.

Lorsque des proches sont allés lui rendre visite, mon frère a dit avec joie : « Le Falun Dafa est incroyable ! J’ai froid par ce temps d’hiver, mais elle va très bien en portant simplement des manches courtes. Elle explosait avant, chaque fois que je la critiquais, maintenant elle s’est beaucoup améliorée. » Mon frère a été témoin du pouvoir extraordinaire du Falun Dafa. Cela lui a donné une bonne base pour obtenir Dafa plus tard.

Quelques mois plus tard, j’ai conduit une cinquantaine de kilomètres pour aller chez mon frère voir ma belle-sœur et l’aider à corriger ses mouvements quand elle faisait les exercices. Alors que je faisais « Le singe d’or sépare son corps » (« Chapitre V, Les instructions et les explications des exercices », FALUN GONG, La Grande Voie de l’Accomplissement) dans l’exercice un, mon frère est passé par là et le bout de mes doigts l’a accidentellement touché à la poitrine.

Il a dit qu’il avait ressenti une énergie puissante, et je lui ai suggéré de pratiquer le Falun Dafa. Il a immédiatement accepté et a appris les cinq exercices.

Mon frère a pris trois jours de congé pour regarder les conférences du Maître à Guangzhou du début à la fin. Pendant ces trois jours, à l’exception d’une pause à midi et trois repas, il a regardé les conférences. Il a été touché par les paroles du Maître et a fait l’éloge du Falun Dafa.

Un an plus tard, mon frère a pris sa retraite et s’est installé en ville. Par la suite, ma cinquième jeune sœur a également commencé à pratiquer. Nous avons établi un site familial d’étude du Fa pour lire les enseignements et échanger nos expériences.

Un jour, mon cousin m’a appelée et m’a invité à lui rendre visite. Lui et sa femme ont dit qu’ils voulaient apprendre le Falun Dafa. Sa femme pratiquait le Falun Dafa avant la persécution.

J’ai discuté avec ma sœur aînée, et nous avons décidé de demander si d’autres membres de la famille voulaient pratiquer, et si oui, nous lirions le Zhuan Falun avec eux. Nous avons demandé autour de nous et certains des plus jeunes membres de la famille ont dit qu’ils étaient trop occupés pour se joindre à nous. Nous leur avons donné un lecteur audio pour qu’ils puissent écouter les conférences du Maître.

Pour les parents qui avaient décidé d’étudier le Fa, ma sœur et moi avons fait tout notre possible pour étudier avec eux. Les parents étaient dispersés ; certains étaient en ville et d’autres vivaient à la campagne à une centaine de kilomètres. Nous avons dû surmonter quelques difficultés dans le processus.

Le travail de ma sœur aînée l’obligeait à faire le ménage le matin et à préparer trois repas par jour pour son employeur. Pour gagner du temps, nous devions prendre le bus après le déjeuner, et après l’étude collective du Fa, reprendre le bus à temps pour que ma sœur puisse préparer le dîner pour son employeur.

Qu’il pleuve ou qu’il vente, nous faisions cette routine tous les jours. Nos proches nous ont exprimé leur sincère gratitude : « Il fait si chaud dehors, et pourtant vous n’avez pas pris de pause déjeuner. Maintenant vous êtes trempées de sueur à force de courir, je suis vraiment impressionné(e) ! » Tout en étudiant le Fa, ils ont prêté une attention particulière au respect du Maître et du Fa, et ont chéri l’occasion.

Lors d’une fête d’anniversaire il y a quelques jours, ma deuxième cousine aînée a dit qu’elle voulait écouter les conférences du Maître et le programme radio « Se souvenir de la bienveillance du Maître ». Je me suis souvenue que j’avais prêté un lecteur audio à ma cousine par alliance un an plus tôt, et elle était assise juste à côté de moi, alors je lui ai demandé de le prêter à ma deuxième cousine aînée.

À ma grande surprise, ma cousine par alliance a immédiatement répondu : « Non, j’utilise le lecteur tous les jours ! » J’ai été agréablement surprise, car je pensais qu’elle n’était pas sérieuse dans sa pratique, d’autant plus qu’elle était occupée à rénover la maison de son fils. J’étais heureuse qu’elle ne puisse plus vivre sans Dafa maintenant !

Depuis que j’ai obtenu le Fa en 1997, dix personnes de notre famille ont commencé à pratiquer le Falun Dafa. À l’exception de mon plus jeune frère, les sept sœurs et ma mère ont lu le Zhuan Falun. Certains membres de la famille n’ont pas commencé à pratiquer, mais lorsqu’ils sont venus à notre étude du Fa, ils nous ont rappelé où nous avions des lacunes en utilisant les critères du Falun Dafa.

Nous avons plus de quarante personnes dans la famille, et nous savons, pour la plupart d’entre nous, que nous devons être de bonnes personnes et nous conduire selon les principes du Falun Dafa. Deux miracles médicaux se sont produits dans notre famille. Du plus profond de mon cœur : la lumière infinie du Fa brille sur trois générations, la grâce de Bouddha renouvelle et éveille tous les êtres !

Amélioration de mon caractère pendant l’installation de NTDTV

Avant, mon mari se mettait en colère et s’opposait à ma pratique. Il me frappait même parce qu’il croyait aux mensonges du PCC. En regardant la télévision New Tang Dynasty (NTD TV), il a compris la vérité. Maintenant, non seulement il soutient ma pratique, mais il m’aide aussi à clarifier la vérité et à parler aux gens des crimes du PCC.

J’ai parlé à d’autres pratiquants du changement survenu chez mon mari après avoir regardé la télévision NTD. Ils m’ont suggéré de promouvoir NTDTV auprès d’un plus grand nombre de familles, car si une famille peut comprendre la vérité, ses proches auront de bonnes chances d’être sauvés, car les vraies informations provenant de l’étranger se répandront parmi eux.

Avec cette idée, j’ai décidé d’installer gratuitement des récepteurs NTDTV à mes proches. J’ai commencé par mes parents proches, puis j’ai ajouté les parents éloignés et les amis d’enfance à la liste.

Mes cousins ont entre 60 et 70 ans, et certains membres de ma famille sont déjà décédés. J’ai demandé leurs adresses et je leur ai rendu visite en leur offrant des cadeaux. Pour les parents décédés, j’ai trouvé leurs enfants et petits-enfants.

J’en ai profité pour clarifier la vérité et leur remettre des brochures et des amulettes de Falun Dafa. Je leur ai dit que je voulais leur installer gratuitement NTDTV, car je voulais qu’ils voient le vrai monde en dehors de la Chine.

Après le début de la pandémie, j’ai dit aux gens que NTDTV les aiderait à comprendre la situation réelle et à apprendre la meilleure façon de survivre à la catastrophe.

Les parents, simples et au grand cœur, ont accepté avec joie l’installation, et ont proposé de payer. Bien sûr, j’ai refusé. Certains proches avaient des inquiétudes quant à la sécurité, mais avec ma patiente persévérance, ils ont appris les avantages de regarder NTDTV et ont finalement accepté de l’installer. Certains parents ont refusé, mais grâce à la force miséricordieuse du Maître, certains d’entre eux ont fini par l’installer.

Pour moi, peu importe leurs attitudes, tant qu’ils commencent à regarder, ils vont se réveiller et finir par comprendre la vérité du Falun Dafa, tout comme mon mari. Je crois qu’ils retourneront à la culture traditionnelle et auront un bon avenir.

J’ai également éliminé beaucoup de pensées humaines au cours du processus. Mon beau-frère aîné, comme mon mari dans le passé, croyait aux mensonges du Parti. Il savait que ma sœur aînée bénéficiait physiquement et mentalement du Falun Dafa, mais il continuait à l’insulter et à la frapper.

Cela a provoqué des interférences dans mon esprit : « L’installation de NTD pourrait apporter des problèmes à leur famille, et que se passerait-il s’il frappait et grondait à nouveau ma sœur à cause de cela ? »

Je n’arrivais pas à rejeter ou éliminer ces pensées et j’ai été bouleversée toute la matinée. J’ai remarqué que le pratiquant-technicien ne captait aucun signal, qu’il avait froid et qu’il était fatigué. Je me suis dit : « Comment se fait-il que l’installation d’une parabole prenne autant de temps ? »

Je me suis inquiétée et j’ai dit : « Il n’y a pas de signal et vous avez travaillé si dur. Arrêtons là pour aujourd’hui. » Il voulait dire quelque chose, mais s’est tu, peut-être à cause de mon attitude énergique ou par politesse.

Le lendemain, il a essayé pendant plus de deux heures, et n’a toujours pas obtenu de signal. Je me suis à nouveau impatientée et j’ai dit : « Et si on laissait tomber cette maison et qu’on passait à la suivante ? »

Il s’est tourné vers nous et a dit : « Nous installons NTDTV pour sauver les gens. C’est une bataille entre le bien et le mal dans une autre dimension. Toutes les personnes impliquées doivent émettre la pensée droite pour éliminer les êtres et les facteurs maléfiques qui empêchent les gens d’être sauvés. Nous devrions laisser tomber nos pensées humaines et arrêter de bavarder, et soutenir ce projet avec la pensée droite. »

Mon côté conscient savait qu’il avait raison. Il installait NTDTV depuis plus de dix ans et devait avoir vécu des expériences similaires.

Le vent au 15e étage était fort et le visage du pratiquant était rouge à cause du vent froid. Il était resté assis sur le rebord de la fenêtre pendant plus de deux heures sans abandonner, et moi, assise à l’intérieur, je me plaignais. Je me suis sentie si honteuse. J’ai immédiatement commencé à émettre la pensée droite pour éliminer toute interférence interne ou externe.

Après avoir corrigé mon état d’esprit, on a rapidement trouvé le signal. Le pratiquant a dit qu’il était attaché à sauver la face, et j’ai dit que mon impatience et ma peur étaient exposées.

Grâce à cette expérience, j’ai vraiment compris que, pour faire du bon travail en sauvant les gens, non seulement chacun doit avoir la pensée droite, mais aussi le xinxing de chacun doit répondre aux exigences et former un seul corps.

NTDTV a été installée dans la maison de ma sœur aînée, et en moins de six mois, elle est progressivement devenue un élément indispensable de la vie de mon beau-frère. Un jour, des vents violents ont fait basculer la parabole et le signal a été perdu. Mon beau-frère m’a exhorté à la faire réparer et m’a dit qu’il paierait.

Lorsque nous sommes arrivés, mon neveu, qui jouait à un jeu vidéo sur son téléphone, a dit : « S’il vous plaît, réparez-la pour que je ne joue pas avec mon téléphone toute la journée. Regarder des nouvelles plus authentiques est mieux pour moi. »

Quelques épisodes se sont produits pendant le projet NTDTV en raison d’interférences ou d’un manque de xinxing. Par exemple, mon mari nous conduisait pour installer la parabole, mais il a été arrêté et contrôlé positif pour conduite en état d’ivresse, alors qu’il n’avait pas bu d’alcool. J’ai calmé mon esprit et émis la pensée droite. Il a passé un autre test et on nous a laissé partir.

Une autre fois, alors que j’installais le récepteur NTD pour un parent, leur fils qui venait d’obtenir son diplôme universitaire est sorti de sa chambre et m’a dit des mots provocateurs, et j’ai commencé à me disputer. Les pratiquants sont intervenus et m’ont aidé à réaliser que j’avais des pensées humaines et que je ne parvenais pas à maintenir mon xinxing. Après avoir regardé à l’intérieur, j’ai réalisé que j’avais des préjugés contre cette famille. Je n’avais pas corrigé mes pensées à temps, ce qui avait provoqué l’incident.

Après cela, chaque fois que j’ai travaillé avec des pratiquants pour installer NTDTV, je me suis dit de surveiller chacune de mes pensées, d’étudier le Fa, de faire les exercices et d’émettre la pensée droite consciencieusement, sans me relâcher le moins du monde.

Pendant ces jours de diligence, j’ai fait un rêve. J’étais assise dans un siège de type baquet devant une moto, et l’un des pratiquants-techniciens la conduisait. La route était extrêmement raide et presque verticale. J’avais tellement peur que la moto se renverse en arrière que j’utilisais mes ongles pour m’agripper à la route tandis que la moto avançait.

Cependant, je sentais que l’esprit du conducteur était vide, sans la moindre trace de peur, comme si cette route était tout à fait normale pour lui.

Je me suis réveillée et j’ai réalisé que le Maître utilisait ce rêve pour m’éclairer. Dans le projet NTDTV, les pratiquants-techniciens ont non seulement fait le travail le plus dur, mais aussi fait le plus de sacrifices, et en plus ils ont également dû s’accommoder avec mes diverses peurs et conceptions. Notre état de cultivation individuel se reflétait dans d’autres dimensions, et à mesure que le projet progressait, j’ai également élevé mon xinxing avec l’aide des autres pratiquants.

Tout dans le rêve se reflétait dans la réalité. L’un des deux pratiquants-techniciens travaillait dans deux équipes. Parfois, dès qu’il avait terminé son travail de nuit, il devait se précipiter pour installer NTD pendant la journée, sans aucun repos.

L’autre pratiquant-technicien s’est précipité une nuit dans une région située à plus de 100 kilomètres pour distribuer des brochures de clarification de la vérité et est rentré à 3 heures du matin. Il n’a pas beaucoup dormi avant de se lever pour se préparer à l’installation de jour.

Pour trouver du temps pour l’étude du Fa, ils récitent souvent Hong Yin ou écoutent les conférences du Maître dans la voiture en chemin vers l’installation suivante.

En promouvant et en installant NTDTV, j’ai vraiment compris que NTDTV est un instrument du Fa que le Maître a donné aux pratiquants pour sauver les êtres. Les programmes sont riches et diversifiés, les commentaires des animateurs et des invités sont raisonnables et clairs, et les plages horaires correspondent à l’emploi du temps des gens. Elle comble les manquements dans notre clarification de la vérité.

Je crois que tant que les gens continueront à regarder NTDTV, leurs fausses conceptions sur le Falun Dafa seront dissipées et ils verront la vraie nature du Parti.

Je veux avancer diligemment dans cette dernière période de la rectification de Fa du Maître, afin que le Maître puisse moins s’inquiéter pour moi. Je veux aider les êtres à entendre davantage la vérité afin qu’ils puissent être sauvés par le Falun Dafa.

Ceci conclut le partage de mon expérience. Veuillez me signaler tout ce qui n’est pas correct.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais