(Minghui.org) J'ai commencé à apprendre le Falun Dafa en 1996. Avant de pratiquer Dafa, j'avais toutes sortes de maladies, dont des problèmes gastriques, des maux de tête neurologiques et des problèmes gynécologiques. Toutes mes maladies ont été guéries deux mois après avoir commencé à pratiquer le Falun Dafa. Ma famille et mes proches étaient stupéfaits de voir comme je m'étais rétablie.

Le 20 juillet 1999, Jiang Zemin a lancé une répression violente contre le Falun Gong. Le secrétaire de mon village m'a crié dessus, donné des coups de poing et des coups de pied. Il a donné l'ordre aux gens de me surveiller. Ainsi, j'ai subi chaque jour des attaques psychologiques et du lavage de cerveau. Je leur ai parlé de la puissance de Dafa et expliqué qu'il enseigne aux gens à être de bonnes personnes et améliore grandement la santé générale des gens. Dafa apporte des bienfaits dans le pays. Le secrétaire du village et ses gens ne m'ont pas écoutée. Bien que mes discussions avec eux n'ont abouti à rien, j'ai continué à nier la persécution perverse, selon ma croyance droite dans le Maître. J'ai refusé de rendre les livres de Dafa et j'ai empêché les gens de mettre ma maison à sac.

Échapper au danger en récitant « Falun Dafa est bon »

En automne 2006, mon mari a eu un contrat pour un travail de construction qui consistait à préparer du béton pour des piliers à structure métallique. Un jour où j'étais sur le chantier, j'ai entendu quelqu'un crier. Je me suis précipitée et j'ai vu un véhicule à trois roues utilisé pour transporter le mélange de béton suspendu à mi-hauteur d'un pilier de près de trois mètres de haut.

Le conducteur du véhicule à trois roues tremblait de peur, il tenait le volant et appuyait fermement sur les freins. La planche de bois sous le véhicule était également sur le point de tomber. J'ai crié très fort : « Vite ! Que chacun crie « Falun Dafa est bon ! Falun Dafa est bon ! »

Je leur avais déjà clarifié les faits sur Dafa ainsi ils savaient tous que Dafa est bon.

Aussitôt que j'ai crié cela, un petit véhicule de chargement est apparu et en un rien de temps, son chauffeur a fait en sorte d'empêcher le véhicule à trois roues de tomber. Les ouvriers ont crié : « Quel miracle ! »

Après un accident, le visage de mon fils a complètement guéri

Mon fils a eu trois accidents importants en 2012, dont une grave brûlure due à de la peinture chaude.

Il était allé nettoyer la maison d'une cousine, qui était en rénovation. Pendant qu'il brûlait des ordures, un seau de peinture a explosé tout à coup avec un fort « Boum ! » Il a été jeté au sol par l'explosion. Ayant entendu le bruit, sa cousine s'est précipitée pour le tirer de là. Elle a crié fort pour qu'il reprenne connaissance et l'a emmené d'urgence à l'hôpital. Le médecin lui a prescrit des médicaments et l'a renvoyé chez lui.

Quand ils sont revenus à la maison, j'ai eu un choc. Son visage était si noir que je ne l'ai pas reconnu. J'ai demandé ce qui s'était passé. La cousine a expliqué que mon fils avait été brûlé par la vapeur de peinture chaude. Elle a voulu me donner 1000 yuans pour les médicaments, mais je lui ai dit : « Nous n'avons pas besoin d'argent. Il ira bien. Il croit que Dafa est bon. Mon Maître l'aidera. »

Mon fils était allongé sur le lit et souffrait beaucoup. Je lui ai demandé ce qu'il pensait. Il a dit : « Maman, je sais que le Falun Dafa est bon. » Je lui ai dit de continuer à réciter « Falun Dafa est bon. » J'ai brûlé de l'encens et j'ai demandé au Maître de protéger mon fils.

Mon fils m'a soutenue dans ma pratique de Dafa. Il accueillait chaleureusement mes compagnons de cultivation quand ils venaient chez nous. J'ai pensé que si cet accident était le résultat de son karma, il en subirait les conséquences. Cependant, j'ai demandé l'aide du Maître pour qu'il ne soit pas défiguré. Sinon, il aurait de la peine à trouver une épouse.

Je l'ai vu le lendemain matin après avoir fini d'émettre la pensée droite. Il m'a dit : « Maman, je n'ai pas de marques de brûlure au visage, seulement sur les bras. » J'ai vu que les ampoules sur ses bras étaient de deux à trois centimètres. J'ai continué à demander l'aide du Maître au nom de mon fils. Il s'est vite complètement remis.

Ma famille soutient la cultivation et la pratique

Mes trois enfants adultes savent que le Falun Dafa est bon. Ils se sont guéris de leurs maladies mineures après que j'ai commencé à pratiquer Dafa. Depuis, ils jouissent d'une bonne santé. Ils ont eu un comportement vertueux quand j'ai été persécutée par le Parti communiste chinois (PCC) pervers. Mes enfants m'ont réconfortée en disant : « Maman, nous n'avons ni peur ni honte. Tu as raison et le PCC a tort. »

Je leur ai donné le livre le plus précieux, le Zhuan Falun. Après l'avoir lu, ils ont présenté la merveilleuse pratique à leurs amis et collègues. Ils citaient leur bonne santé comme exemple pour valider le Fa. Tous mes enfants ont été bénis pour leur bon comportement envers Dafa. Mes deux filles ont des postes de direction et ont acheté des maisons en ville. J'ai gardé leurs enfants jusqu'à ce qu'ils aient cinq ans. Pendant cette période, mes petits-enfants ont étudié le Fa avec moi. Ils avaient une si bonne santé qu'ils n'ont presque jamais attrapé de rhume. Toute ma famille croit dans le Maître et dans Dafa.

Attaquée par une étrangère

Au début de 2016, j'ai emmené mon petit-fils à une activité scolaire où il devait présenter un numéro. Lorsque nous sommes arrivés au théâtre, une dame d'âge mûr était assise à côté de mon siège. Mon petit-fils l'a saluée en disant « Bonjour, grand-mère ! » Elle est restée silencieuse, mais son visage avait l'air amer. J'ai dit à mon petit-fils : « Tu aurais dû l'appeler tantine. » Puis, mon petit-fils est monté sur la scène.

La dame d'âge mûr a commencé à jurer, mais je ne pouvais pas dire qui elle injuriait ou ce qu'elle invectivait. J'ai vu qu'elle me regardait. En tant que pratiquante, je n'étais pas offensée. Soudain, alors qu'elle se levait, j'ai entendu « paf ! » et elle m'a giflé la joue gauche. Je n'ai pas eu mal, mais j'ai eu l'impression que cela s'était passé au ralenti. Je lui ai demandé : « Que faites-vous ? Je ne vous connais pas. Pourquoi m'avez-vous frappée ? » Elle n'a pas dit un mot, mais m'a regardée avec amertume avant de retourner à sa place. Les gens autour de nous n'ont pas dit un mot. En moins de cinq minutes, elle s'est relevée, tout en jurant et a tendu la main pour me frapper encore.

La dernière chose dont je me souviens avant de perdre connaissance est d'avoir essayé de bloquer ses coups de poing. Quand j'ai ouvert les yeux, j'ai vu qu'elle était très fatiguée. Je ne ressentais rien du tout, mais dans mon esprit j'avais envie de rire. Je lui ai demandé : « Êtes-vous folle ? Qui êtes-vous ? Pourquoi me frappez-vous ? Elle n'a rien répondu. Mais pour une raison quelconque, j'ai ri, et elle a ri aussi. Elle est retournée s'asseoir comme si rien ne s'était passé.

Le Maître a dit :

« Dans les milieux de la cultivation et de la pratique, on dit que l'esprit originel ne s'éteint pas. Si l'esprit originel de s'éteint pas, il a pu exercer des activités sociales dans les vies précédentes, donc au cours de celles-ci, il a pu contracter des dettes, maltraiter quelqu'un ou commettre d'autres méfaits, tuer, etc. ; c'est ainsi que ce genre de karma est engendré ».(Quatrième Leçon, Zhuan Falun)

Pendant qu'elle me frappait, je n'ai pas fait attention aux nombreuses personnes qui étaient là, dont une personne de ma communauté. Cependant, je n'ai pas ressenti de honte une fois que j'ai réalisé ce qui s'était passé. J'étais très calme et contente d'avoir éliminé une grande partie de karma. Cependant, en faisant les exercices le lendemain matin, j'ai ressenti des douleurs dans tout le corps, particulièrement au bras gauche. J'ai réalisé que la dame m'avait frappée très fort. Grâce à la protection du Maître, mon visage n'était ni meurtri ni enflé.

Le Maître bienveillant m'a protégée et a beaucoup enduré pour moi. Je ne peux qu'étudier le Fa, clarifier la vérité sur Dafa et bien émettre la pensée droite pour le rembourser !

Traduit de l'anglais