(Minghui.org) Depuis avril 2021, des fonctionnaires de la Commission des affaires politiques et juridiques (CAPJ), du bureau 610, des postes de police et des comités résidentiels de la ville de Honghu, dans la province du Hubei, n'ont cessé de harceler les pratiquants locaux de Falun Gong et leur ont ordonné d'écrire des déclarations pour renoncer à leur croyance.

Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline spirituelle dont le principe fondamental est Authenticité-Bienveillance-Tolérance et que le régime communiste chinois persécute depuis 1999.

Lorsque les pratiquants refusaient d'obtempérer, les autorités menaçaient de fermer leur entreprise, d'obliger leur employeur à les licencier ou de suspendre leur pension. Si les pratiquants ont des enfants, les autorités ont également menacé d'impliquer leurs enfants dans leur candidature à l'université ou dans leur recherche d'emploi.

À partir du 20 juillet 2021, la CAPJ et le Bureau 610, deux agences chargées de superviser la persécution du Falun Gong, ont commencé à organiser des séances de lavage de cerveau et ont juré de forcer chaque pratiquant de Honghu à abandonner sa croyance en l'espace de trois ans.

Wang Peng et Zhou Gaotang de la CAPJ, ainsi que Zuo Shihong, directeur adjoint du Bureau de la sécurité intérieure de la ville de Honghu, ont tenu des réunions quotidiennes avec les bureaux de district de la CAPJ, discutant de la manière d'intensifier la persécution envers les pratiquants.

Les séances de lavage de cerveau ont lieu dans un bâtiment à deux étages de la Yusha Road Transportation Escort Company. Le premier étage comporte des bureaux et le deuxième étage trois chambres. Chaque séance de lavage de cerveau vise trois pratiquants, chacun d'entre eux étant surveillé par deux membres du personnel.

Certains des membres du personnel sont des travailleurs migrants, qui sont payés 100-150 yuans par jour. Si le centre de lavage de cerveau ne pouvait pas engager suffisamment de travailleurs migrants, il faisait appel à des fonctionnaires retraités. Les familles de certains pratiquants qui ont signé les déclarations de renoncement en leur nom sont également appelées à la séance de lavage de cerveau et aident à la « transformation » des pratiquants. Certaines personnes ayant pratiqué le Falun Gong auparavant, mais l'ayant abandonné par la suite ont également été engagées pour convertir les pratiquants.

Après que les pratiquants qui ont été forcés d'assister à la première séance de lavage de cerveau ont été libérés, ils sont toujours surveillés et reçoivent des appels téléphoniques quotidiens pour vérifier leur situation. Les autorités leur ont interdit de parler à d'autres pratiquants locaux ou de révéler des informations sur le centre de lavage de cerveau.

Le centre de lavage de cerveau accueille la deuxième session. Les pratiquants arrêtés sont M. Chen Yong, Mme Yu Hongyan et M. Wu Hao.

M. Chen a été arrêté par des agents du poste de police de Xindi. Il a fait une grève de la faim pendant quatre jours dans le centre de lavage de cerveau et a été libéré après avoir été réanimé à l'hôpital. Lorsqu'elles l'ont relâché, les autorités l'ont menacé, disant qu'elles n'en avaient pas fini avec lui.

Mme Yu et M. Wu sont restés dans le centre de lavage de cerveau. Mme Yu a résisté au lavage de cerveau en faisant des exercices de Falun Gong. Elle a également crié « Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon », en guise de protestation. En représailles, les gardes l'ont attachée sur une chaise. Une personne a révélé qu'ils manquaient de personnel et que c'était pour cette raison qu'ils ne ciblaient que trois pratiquants à la fois pour chaque séance de lavage de cerveau.

Informations sur les responsables de la persécution :

Mao Xiliang (毛细亮), chef du Département de police de la ville de Honghu : +86-16608616999

Liang Hong (梁红), chef du Bureau de la sécurité intérieure de la ville de Honghu : +86-15697218572

Zuo Shihong (左世洪), chef adjoint du Bureau de la sécurité intérieure de la ville de Honghu : +86-15697218783

Zhou Gaotang (周高堂), secrétaire adjoint de la Commission des affaires politiques et juridiques de la ville de Honghu : +86-13872266018

(Plus d'informations sur les responsables de la persécution sont disponibles dans l'article original en chinois.)

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Traduit de l'anglais