(Minghui.org) La propriétaire d’une entreprise de bateaux pneumatiques à Weihai, une ville côtière dans la province du Shandong, a été condamnée à huit ans de prison pour sa croyance dans le Falun Gong. Alors qu’on a refusé d’accepter Mme Sun Jing au centre de détention local en raison de son hypertension, la police a menacé de réévaluer son état de santé en février 2022 afin de déterminer si elle serait incarcérée.

Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline spirituelle que le régime communiste chinois persécute depuis 1999.

Mme Sun a commencé à pratiquer le Falun Gong en juillet 2015. Elle dirige une entreprise de bateaux pneumatiques et plus de 30 employés. La police a fait irruption dans son domicile et dans son entreprise le matin du 6 janvier 2021 et a fouillé ces deux endroits. Ses livres du Falun Gong, la photo du fondateur, un ordinateur et une imprimante ont été confisqués. Tous ses employés ont été contraints de donner leur téléphone portable à la police et n’ont pas été autorisés à appeler personne ni à recevoir d’appels. La police les a suivis lorsqu’ils allaient aux toilettes ou déjeunaient. Ils n’ont pas été autorisés à partir avant le soir.

La sœur de Mme Sun, qui ne pratique pas le Falun Gong, et trois de ses employés ont été emmenés au poste de police pour un interrogatoire. Les domiciles de sa sœur et des trois employés ont également été saccagés. Mme Sun et sa sœur ont plus tard été emmenées au centre de détention de la ville de Rongcheng.

Avant d’être admise, une infirmière a mesuré la pression sanguine de Mme Sun à trois reprises et a trouvé qu’elle était dangereusement élevée. Afin de la détenir, la police a changé sa pression systolique de plus de 200 mmHg à 190 mmHg.

Deux mois plus tard, Mme Sun a été transférée au centre de détention du district de Wendeng. En raison des piètres conditions de vie et de la détresse psychologique à la suite de la persécution, elle est devenue dépressive et sa pression artérielle est restée très élevée. Elle a été libérée sous caution le 21 mars 2021 après 76 jours de détention.

L’avocat de Mme Sun s’est rendu à son domicile le 3 décembre 2021, s’est connecté à une vidéoconférence avec le tribunal de la ville de Rongcheng et a procédé à une audience de son affaire. La police est revenue le 17 décembre et a emmené Mme Sun pour un examen médical. Alors que le centre de détention continuait de refuser son admission en raison de son hypertension, la police l’a ramenée à son domicile.

Le 21 décembre, lorsque la police a emmené Mme Sun au tribunal pour une audience déterminant la durée de la sentence, elle avait trop de vertiges pour sortir de la voiture. Le juge est alors venu à la voiture et a annoncé qu’elle était condamnée à une peine de huit ans.

Mme Sun a été ensuite ramenée chez elle. La police a déclaré qu’ils allaient l’emmener pour d’autres examens médicaux en février 2022.

Ce n’est pas clair si sa sœur est toujours détenue ou si elle fait face à des poursuites.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais