(Minghui.org) Au cours des dernières années, les autorités de Pékin ont suspendu les paiements de pension de plusieurs pratiquants de Falun Gong qui étaient emprisonnés pour leur croyance. Ces pratiquants ont reçu l’ordre de restituer les fonds de pension qui leur ont été délivrés pendant leur peine de prison.

Voici quatre cas sélectionnés dans le district de Pinggu, Pékin.

Mme Zhang Shuxiang

Mme Zhang Shuxiang a été arrêtée le 21 juin 2017 pour avoir parlé aux gens du Falun Gong. Elle a été condamnée à trois années de prison et a reçu une amende de 6000 yuans par le tribunal du district de Pinggu le 26 novembre 2017.

Le 3 avril 2019, après deux années de torture à la prison pour femmes de Pékin, elle a été reconduite chez elle en ambulance et a été clouée au lit. La police et les membres du personnel du Bureau de la justice sont allés régulièrement la harceler. Sa pension a également été suspendue.

Comme ils craignaient la persécution, les membres de la famille de Mme Zhang ne l’ont plus autorisée à cultiver et pratiquer le Falun Gong. Quand les pratiquants de la localité sont allés lui rendre visite, sa famille les a renvoyés.

Bien que la famille ait laissé Mme Zhang recommencer à faire les exercices de Falun Gong en 2020 et que sa santé s’était améliorée un peu, elle a fait une chute, s’est cassé sa hanche et a été clouée au lit à nouveau. Dévastée à ne pas pouvoir pratiquer sa croyance, Mme Zhang est décédée le 30 mars 2021, suite à des complications du diabète. Elle avait 73 ans.

Mme Zhang Aiping et M. Wang Zicheng

Le 29 octobre 2013, Mme Zhang Aiping et son mari M. Wang Zicheng ont été arrêtés pendant qu’ils distribuaient des documents d’information sur le Falun Gong. M. Wang a été condamné à une peine de cinq ans et demi et Mme Zhang à quatre ans et demi de prison en août 2014.

À peine un an après que M. Wang a été remis en liberté, il a de nouveau été arrêté le 8 juin 2020 et a été condamné à une autre peine de cinq ans et demi avec une amende de 10 000 yuans.

Alors qu’il purgeait encore sa peine, les autorités ont continué à harceler Mme Zhang, lui ordonnant de rembourser les 140 000 yuans de pension qu’elle avait reçus entre 2014 et 2018. Les autorités ont également annulé les augmentations de pension pendant ces quatre dernières années, réduisant ainsi la somme du paiement mensuel de 3000 à 2000 yuans.

En 2000, M. Wang a été licencié par l’hôtel où il travaillait et sa famille a vécu dans le dénuement et devait souvent s’appuyer sur leurs proches.

Incapable de rembourser le fonds de pension, mais craignant de nouvelles persécutions, Mme Zhang a emprunté 40 000 yuans de sa famille comme premier paiement à la police. La police n’a fourni aucun reçu, mais lui a donné des dates limites pour finir de payer les fonds en trois autres versements.

Mme Liu Cuifen

Le 20 juillet 2016, Mme Liu Cuifen est apparue devant le tribunal du district de Pinggu. Elle a été condamnée à une peine de deux ans et une amende de 4000 yuans. Elle a fait appel à la cour intermédiaire no 3 de Pékin, qui a maintenu le verdict initial.

Après qu’elle a été remise en liberté, la police de la localité a ordonné de rembourser les 80 000 yuans qu’elle avait reçus pendant sa peine de prison, mais elle n’en avait pas les moyens. Un membre de sa famille qui travaillait au comité du village a remboursé les fonds pour elle, de peur d’être impliqué lui-même dans la persécution. Il a dit qu’il considérait cela comme un prêt d’argent.

Mme Li Xiaofeng

Le 18 novembre 2016, Mme Li Xiaofeng, coiffeuse, a été arrêté après avoir été signalé par un client pour lui avoir parlé du Falun Gong. Une dizaine d’agents de police l’ont arrêtée et ont confisqué ses livres de Falun Gong, ainsi que d’autres biens personnels de son salon.

Le 14 mars 2017, le tribunal du district de Pinggu a organisé en secret une audience sans en informer sa famille. Le juge l’a condamnée à trois ans et demi de prison avec une amende de 7000 yuans le 9 mai 2017. Les autorités ont suspendu sa pension pendant sa peine.

Informations sur les responsables de la persécution :

Ma Liwen (马立文), chef du Bureau de la sécurité sociale du district de Pinggu : +86-13601365277

Dai Liming (戴立明), directeur adjoint du Bureau de la sécurité sociale du district de Pinggu : +86-13911306671

(Plus d’informations sur les responsables de la persécution sont disponibles dans l’article original en chinois.)

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais