(Minghui.org)

Nom chinois : Liu Shuqin (刘淑琴)

Sexe : Féminin

Âge : 70 ans

Ville : Fuyu

Province :Province du Jilin

Profession : Inconnue

Date du décès : 6 mai 2021

Date de la dernière arrestation : 3 août 2019

Dernier lieu de détention : Poste de police de Xiaojia

Après que le régime communiste chinois a ordonné l’éradication du Falun Gong, une discipline méditative et spirituelle traditionnelle, en Chine en juillet 1999, Mme Liu Shuqin, une habitante de la ville de Fuyu, dans la province du Jilin, a été arrêtée, harcelée et détenue à plusieurs reprises. Elle a été condamnée à deux peines de camps de travail et a été constamment battue et maltraitée. La détresse mentale a eu des répercussions sur sa santé. Elle a été victime d’une hémorragie cérébrale et est décédée le 6 mai 2021. Elle était âgée de 70 ans.

Quand elle avait une vingtaine d’années, Mme Liu a développé un ulcère duodénal et ne pouvait pas manger beaucoup. Elle était toujours affamée et avait un mauvais caractère à cause de son inconfort physique. À l’âge de 47 ans, elle a eu une hernie discale lombaire et ne pouvait plus travailler. Peu après avoir commencé le Falun Gong en 1996, elle s’est complètement rétablie et était pleine d’énergie.

Sa vie heureuse n’a cependant pas duré longtemps, car le régime communiste a lancé la persécution brutale trois ans plus tard.

En avril 2002, Mme Liu a été arrêtée et détenue au centre de détention de la ville de Fuyu. Elle a eu une attaque cérébrale et était incapable de parler. Ne voulant pas assumer la responsabilité de son état, le gardien du centre de détention chargé de la surveiller a quitté discrètement l’hôpital. Mme Liu a été ramenée chez elle par sa famille. Elle a recommencé à pratiquer le Falun Gong et s’est rapidement rétablie.

Mme Liu a été signalée à la police pour avoir parlé du Falun Gong à un membre de sa famille et a été à nouveau arrêtée en août 2002. Elle a été condamnée à passer un an dans le camp de travaux forcés de Heizuizi. Comme elle a refusé d’écrire une déclaration de renoncement au Falun Gong, elle a été battue. Elle s’est évanouie, mais les gardes ont continué à la battre même après qu’elle a repris connaissance. Son corps était couvert d’ecchymoses. Sept jours après avoir été battue, elle a reçu l’ordre de commencer les travaux forcés.

Pendant son séjour d’un an dans un camp de travail, en plus des travaux forcés intensifs, Mme Liu a été soumise à des passages à tabac constants, à de longues heures de station debout et à des décharges électriques.

En octobre 2003, deux mois seulement après sa libération, elle a été arrêtée une fois de plus et emmenée au centre de lavage de cerveau de Changchun. Les gardes l’ont battue et lui ont donné des coups de pied. Ils lui ont attrapé les cheveux et lui ont frappé la tête contre le mur. Ses mains ont enflé après que les gardes l’ont frappée avec leurs chaussures. Après avoir blessé ses jambes à des coups de pied, les gardiens l’ont forcée à s’asseoir les jambes croisées. Ces tortures ont duré presque tous les jours, de 6 heures du matin à 11 heures du soir, pendant le mois où elle a été détenue.

Mme Liu a été une nouvelle fois prise pour cible lors d’une opération d’arrestation de masse de la police en juillet 2008. Elle a été condamnée à une nouvelle peine de durée inconnue à purger au camp de travaux forcés de Heizuizi.

Dans la soirée du 13 septembre 2018, la police a escaladé la clôture et s’est introduite dans le domicile de Mme Liu. Elle n’était pas chez elle et a échappé à l’arrestation.

Sa dernière arrestation a eu lieu le 3 août 2019, alors qu’elle était dans un bus. Le chef de la police Zhang Xiao et l’agent Yao Chuntao du poste de police de Xiaojia l’ont fait descendre du bus et l’ont emmenée au poste de police. Ils l’ont fouillée au corps et ont inspecté son domicile, mais n’ont pas trouvé de documents liés au Falun Gong. Elle a été relâchée dans l’après-midi.

La pression mentale exercée par la persécution en cours a eu des répercussions sur la santé de Mme Liu. Elle a été victime d’une hémorragie cérébrale et est décédée le 6 mai 2021.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais