(Minghui.org) Le 26 décembre 2021, les pratiquants de Falun Dafa ont organisé un défilé pour présenter la discipline spirituelle et dénoncer la persécution par le Parti communiste chinois (PCC). Le défilé a quitté le parc central Higashi-Ikebukuro à 14 heures avec la fanfare Tian Guo en tête et a traversé les rues animées de la ville d’Ikebukuro.

Les habitants de la région ont exprimé leur soutien et espèrent que cela aidera davantage de personnes à s’informer sur le Falun Dafa et la persécution. Certaines personnes ont signé la pétition contre la persécution et ont dit qu’elles espéraient mettre fin au prélèvement d’organes par le PCC, qui constitue un crime contre l’humanité.

Les pratiquants ont pris une photo de groupe avant le défilé et ont souhaité une bonne année à Maître Li, le fondateur du Falun Dafa.

Les pratiquants du Japon souhaitent une Bonne Année à Maître Li.

Les pratiquants ont encouragé les Chinois à démissionner du PCC et de ses organisations affiliées. Ils tenaient des banderoles sur lesquelles on pouvait lire « Falun Dafa est bon », « Falun Dafa se répand dans plus de 100 pays », « Le PCC n’est pas la Chine » et « Plus de 380 millions de Chinois ont démissionné du PCC et de ses organisations affiliées ».

Le 26 décembre 2021, les pratiquants ont organisé un défilé à Tokyo.

Le défilé a attiré l’attention de nombreux passants en traversant les quartiers prospères d’Ikebukuro, dont la plupart comptent une importante population chinoise. Les gens ont accepté les dépliants des pratiquants pour s’informer sur le Falun Dafa et la persécution par le PCC.

M. Ogawa a déclaré qu’il soutenait les efforts des pratiquants de Falun Dafa pour mettre fin à la persécution.

M. Ogawa, qui vit dans le quartier de Bunkyo, à Tokyo, a remarqué le défilé dans le parc central de Higashi-Ikebukuro. Lorsqu’un pratiquant lui a parlé des prélèvements d’organes effectués par le PCC, il a été horrifié et a dit : « Je n’en ai jamais entendu parler. »

Il a fait l’éloge du défilé des pratiquants et a déclaré : « Je pense que c’est une activité importante. J’espère que le message de ce défilé pourra être diffusé et permettra à davantage de personnes de comprendre. Je soutiens vos efforts. »

M. Suzuki signe la pétition

M. Suzuki faisait du tourisme à Ikebukuro et a vu le défilé. Il s’est dirigé vers l’avant pour lire les banderoles et voir de quoi il s’agissait. Lorsqu’un pratiquant lui a parlé des prélèvements d’organes effectués par le PCC, M. Suzuki était bouleversé et a dit : « Je suis très triste. Je voudrais faire quelque chose pour vous. »

Ida (à gauche) et Tianhui (à droite). Ida a dit : « J’espère que la persécution prendra fin le plus tôt possible. »

Une pratiquante vietnamienne Mme Truc (à gauche) et les pratiquantes à droite portent toutes les deux le nom de Hue.

Mme Truc, une pratiquante vietnamienne, a dit : « Il fait très froid aujourd’hui, mais je suis heureuse de pouvoir participer au défilé. Le Falun Dafa est si bon. Je souhaite parler à tout le monde du Falun Dafa et combien il est merveilleux. »

Mme Nguyen Thao Vi et ses enfants

Mme Nguyen Thao Vi, une pratiquante vietnamienne, a dit : « C’est le deuxième défilé auquel je participe. Je suis très reconnaissante envers le Maître. Merci Maître. »

Qu’est-ce que le Falun Dafa ?

Le Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong) a été présenté pour la première fois au public en 1992 par M. Li Hongzhi à Changchun, en Chine. Cette discipline spirituelle est maintenant pratiquée dans plus de 100 pays et régions du monde. Des millions de personnes ont adopté les enseignements basés sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance ainsi que sur cinq exercices doux, et ont constaté une amélioration de leur santé et de leur bien-être.

Jiang Zemin, ancien dirigeant du Parti communiste chinois (PCC), a perçu la popularité croissante de cette discipline spirituelle comme une menace pour l’idéologie athée du PCC et, le 20 juillet 1999, a émis un ordre interdisant cette méthode.

Au cours des vingt-deux dernières années, Minghui.org a confirmé la mort de milliers de pratiquants suite à la persécution. On pense que le nombre réel est beaucoup plus élevé. Beaucoup plus ont été emprisonnés et torturés en raison de leur croyance.

Il existe des preuves concrètes que le PCC organise le prélèvement d’organes sur les pratiquants détenus, qui sont assassinés pour alimenter l’industrie de transplantations d’organes.

Sous la direction personnelle de Jiang, le PCC a créé le Bureau 610, une organisation de sécurité extralégale ayant le pouvoir d’outrepasser les systèmes policier et judiciaire et dont la seule fonction est d’orchestrer la persécution du Falun Dafa.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais