(Minghui.org) Une habitante de la ville de Weifangy, province du Shandong, a été condamnée récemment à une peine de trois ans de détention pour sa croyance dans le Falun Gong, une discipline spirituelle que le régime communiste chinois persécute depuis 1999.

Le 28 février 2021, la police a arrêté Mme Sun Yongqin pour avoir distribué des documents sur le Falun Gong. Elle l’a emmenée au centre de détention de Changyi puis libérée cinq jours plus tard, quand elle a payé une amende de 10 000 yuans.

En septembre 2020, Liu Chang’en, du Bureau de la sécurité intérieure de Changyi, a harcelé Mme Sun à son domicile. Elle a refusé d’ouvrir la porte, craignant que son beau-père, âgé de près de 90 ans et souffrant d’une grave dépression, ne s’enfuie.

Le 31 mai 2021, les policiers ont arrêté Mme Sun au domicile de son fils et, après lui avoir fait subir un examen médical, ils l’ont emmenée au centre de détention de Changyi en fin d’après-midi. Les 5 et 16 juin, lorsque des membres de sa famille sont allés lui rendre visite pour lui apporter des vêtements, les gardes les ont empêchés d’entrer les deux fois. On l’a transférée au centre de détention de Weifang le 20 juin.

Le 13 juillet, Mme Sun a demandé qu’un avocat la représente. L’agent de police Liu n’a informé son fils que le lendemain. Sa famille a engagé un avocat qui a eu un entretien vidéo avec elle le 17 juillet. Lorsque l’avocat a essayé de la persuader d’abandonner le Falun Gong en échange d’une peine plus légère à la demande de sa famille, Mme Sun lui a dit qu’après avoir pratiqué le Falun Gong, beaucoup de ses maladies s’étaient résorbées et qu’elle ne voulait en aucun cas y renoncer.

La police a envoyé le dossier de Mme Sun au parquet de la ville de Gaomi le 6 septembre. Le 27 octobre, le tribunal de la ville de Gaomi l’a jugée par vidéoconférence. Sa famille a reçu sa condamnation à trois ans de détention le 12 décembre. Au moment de la rédaction de cet article, elle est toujours détenue au centre de détention de Weifang.

Selon les informations recueillies par Minghui.org, en 2020, plus de 2000 pratiquants de Falun Gong ont été persécutés de différentes manières dans le Shandong. Quatre pratiquants ont été persécutés jusqu’à la mort, 76 ont été condamnés, 785 arrêtés, 985 harcelés, 21 ont été forcés de vivre loin de chez eux pour se cacher de la police, 165 ont été emmenés au centre de lavage de cerveau, et 12 ont vu leur pension suspendue.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais