(Minghui.org) Six habitantes de la ville de Yingkou, province du Liaoning, ont été arrêtées en 2018 pour avoir distribué des documents d’information exposant la véritable histoire du Parti communiste chinois (PCC). Quelque temps après, cinq d’entre elles ont été condamnées à des peines de prison. Alors que la sixième pratiquante avait été relâchée à cause de sa mauvaise santé, les autorités ont quand même ordonné son arrestation et son procès trois ans plus tard.

Le 13 janvier 2018, c’est en compagnie de Mmes Han Xuesong, Han Meiling, Xu Xiaoyan et Liu Aimin que Mmes Zhang Yuxia et Jin Cuixiang sont allées dans la ville voisine de Dalian, à environ 240 km, pour distribuer les Neufs commentaires sur le Parti communiste, un livre qui expose les massacres, la tyrannie, et le lavage de cerveau du peuple chinois par le PCC.

Les six femmes sont pratiquantes de Falun Gong. Compte tenu de la persécution qui sévit actuellement et de l’écrasante propagande du PCC qui attaque leur croyance depuis 1999, elles ont dit qu’il était impératif que le peuple chinois sache comment le PCC trompe et assassine les Chinois depuis toujours.

Alors que les femmes roulaient en voiture dans une rue, un véhicule de police les a soudain arrêtées et un policier a crié que des fugitives étaient dans la voiture. Dès que les pratiquantes se sont arrêtées, un groupe de policiers a encerclé leur voiture. Deux paquets des Neufs commentaires sur le Parti communiste ont été retrouvés dans leur véhicule et saisis.

Les six pratiquantes ont été emmenées au poste de police de la ville de Liguan. Mme Zhang n’a pas satisfait à l’examen médical et a été relâchée après avoir payé 5000 yuans à la police. Les cinq autres pratiquantes ont été emmenées le lendemain au centre de détention de Dalian.

Les cinq pratiquantes ont assisté à leur procès au tribunal du district de Wafangdian à Dalian le 5 novembre 2018. Mme Jin a été condamnée à quatre ans de prison et à une amende de 8000 yuans. Mme Han Xuesong a été condamnée à trois ans et demi de prison et à une amende de 8000 yuans. Mme Han Meiling a été condamnée à deux ans de prison et à une amende de 5000 yuans. Mme Liu et Mme Xu ont été condamnées à un an de prison et à une amende de 3000 yuans.

Mme Liu et Mme Xue ont purgé leurs peines au centre de détention et ont été relâchées le 12 janvier 2019. Les trois autres pratiquantes ont été transférées à la prison pour femmes de la province du Liaoning le 26 février 2019. Mme Han Meiling a été relâchée le 12 janvier 2020 et Mme Xuesong le 12 juillet 2021. La libération de Mme Jin est prévue pour le 12 janvier 2022.

La police a de nouveau arrêté Mme Zhang le 1er avril 2021. Un diabète de forme grave lui a été diagnostiqué et son admission au centre de détention de Dalian a été refusée.

Pourtant, la police l’a arrêtée une fois de plus le 7 septembre. Cette fois, elle a été admise au centre de détention et a été jugée sept jours plus tard, le 14 septembre, par un tribunal différent, le tribunal du district de Pulandian.

(Un article connexe est disponible dans la version anglaise.)

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais