(Minghui.org) Alors que 2021 touchait à sa fin, un stand d’information du Falun Dafa, situé à l’extérieur du bâtiment du Parlement norvégien près de la porte Karl Johans dans le centre d’Oslo, a continué de susciter l’intérêt. À l’exception d’une courte période en raison des restrictions pandémiques en 2020, les pratiquants de Falun Dafa de Norvège ont tenu cet événement chaque samedi pendant de nombreuses années. Leur objectif est d’exposer la persécution en cours de la pratique raffinant le corps et l’esprit par le Parti communiste en Chine.

Pendant la saison de Noël, la table d’information se trouvait à deux pas de la rue Christmas d’Oslo, et de nombreux passants ont entendu parler du Falun Dafa et de la façon dont le PCC persécute la discipline spirituelle.

La réaction de ceux qui s’arrêtaient était unanime : ils ont trouvé la répression du PCC terrifiante, et beaucoup ont signé la pétition appelant le gouvernement norvégien à aider à mettre fin à la persécution. Ils ont également exprimé l’espoir que cette terrible violation des droits de l’homme prenne bientôt fin.

Les passants signent la pétition appelant à la fin de la persécution du Falun Dafa en Chine.

Dès qu’elle a vu le stand d’information, Wendy India s’est arrêtée et s’est exclamée : « Falun Dafa ! Laissez-moi signer ça. » Elle a expliqué : « Je sais ce qu’est le Falun Dafa. Je l’ai découvert par hasard il y a quelques années et j’ai même appris les exercices. J’aime le Falun Dafa ! »

Svahni Brith est une artiste. Elle a signé la pétition après avoir appris comment les pratiquants sont brutalement réprimés en Chine pour leur croyance. Elle a dit : « Je sais à quel point le PCC est pervers ! » Elle pense que le pillage d’organes par le régime sur des pratiquants détenus est un mépris flagrant des vies humaines. Elle a cité la dissimulation du PCC, qui a conduit à la propagation mondiale du virus COVID, comme exemple du manque de respect du PCC pour la vie. « S’il avait rendu publique la vérité en premier lieu après avoir découvert le virus, le monde aurait pu prendre des mesures et peut-être que la catastrophe mondiale aurait pu être évitée », a-t-elle déclaré.

Svahni Brith a signé la pétition et a dit espérer que la persécution des pratiquants de Falun Dafa en Chine prendra bientôt fin.

Lisa et Rebecca ne connaissaient pas Synne et Minda Høy, mais les quatre femmes faisaient leurs achats de Noël le même week-end. Elles se sont arrêtées devant la table d’information et avaient la même opinion concernant les terribles violations des droits de l’homme par le PCC : « La persécution est insensée », « Nous ne pouvons pas laisser de telles choses se produire » et « Signer la pétition pour nous y opposer est ce que nous devons faire. »

Lisa (à gauche) et Rebecca ont signé la pétition pour démontrer leur soutien aux pratiquants de Falun Gong.

Synne (à gauche) et Minda Høy ont signé la pétition pour soutenir les pratiquants de Falun Dafa.

Helene, Immy et leurs amis étudient la biologie à l’université d’Oslo. Ils ont discuté avec les pratiquants un long moment et ont appris certaines des façons dont le PCC torture les pratiquants de Falun Dafa. Immy a dit : « Cette persécution est terrible et nous n’en avions jamais entendu parler. Maintenant, nous voulons apporter notre soutien pour y mettre fin. C’est une question importante. »

Immy (deuxième à gauche), Hélène (troisième à gauche) et une amie (première droite) ont signé la pétition après avoir appris la persécution.

Solvieg, 80 ans, est originaire de l’ouest de la Norvège. Elle est venue à Oslo avec sa fille Svanhild pour faire leurs achats et goûter à l’atmosphère de Noël de la ville. La table d’information du Falun Gong a attiré leur attention. Solvieg a expliqué qu’elle était allée en Chine et qu’elle et sa fille savaient toutes deux que le régime persécute nombre de ses citoyens. « Le monde occidental ne doit pas rester silencieux à ce sujet. Ils doivent s’unir pour s’opposer à cette persécution », a dit Solvieg après avoir signé la pétition.

Qu’est-ce que le Falun Dafa ?

Le Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong) a été présenté pour la première fois au public en 1992 par M. Li Hongzhi à Changchun, en Chine. Cette discipline spirituelle est maintenant pratiquée dans plus de 100 pays et régions du monde. Des millions de gens ont adopté les enseignements basés sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance ainsi que sur cinq exercices doux, et ont constaté une amélioration de leur santé et de leur bien-être.

Jiang Zemin, ancien dirigeant du Parti communiste chinois (PCC), a perçu la popularité croissante de cette discipline spirituelle comme une menace pour l’idéologie athée du PCC et, le 20 juillet 1999, a émis un ordre interdisant cette méthode.

Au cours des vingt-deux dernières années, Minghui.org a confirmé la mort de milliers de pratiquants suite à la persécution. On pense que le nombre réel est beaucoup plus élevé. Beaucoup plus ont été emprisonnés et torturés en raison de leur croyance.

Il existe des preuves concrètes que le PCC organise le prélèvement d’organes sur les pratiquants détenus, qui sont assassinés pour alimenter l’industrie de transplantations d’organes.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais