(Minghui.org) Une habitante de la ville de Dalian, dans la province du Liaoning, a été incarcérée dans une prison locale pour y purger une peine de trois ans et demi pour sa croyance dans le Falun Gong, une discipline méditative et spirituelle ancestrale que le régime communiste chinois persécute depuis 1999.

Le 25 juin 2020, Mme Wang Zhiqing a été arrêtée et son domicile a été saccagé pour avoir parlé aux gens du Falun Gong et avoir distribué de l’information sur la façon d’accéder à Internet non censuré en contournant le pare-feu.

Alors que la police relâchait Mme Wang peu de temps après, ils l’ont trompée pour qu’elle se rende au poste de police le 25 novembre en promettant de lui rendre ses livres de Falun Gong confisqués. Ils l’ont arrêtée dès qu’elle est arrivée.

La police a d’abord dit à son mari qu’elle serait libérée après trois jours au centre de détention de Yaojia. Mais la police ne l’a jamais libérée et a plutôt soumis son cas au parquet, demandant une peine de prison pour elle.

Le tribunal du district de Gaoxinyuan a tenu une audience par vidéoconférence le 3 mai 2021 et n’a pas permis à sa famille d’y assister. Le juge l’a condamnée à trois ans et demi de prison et à une amende de 10 000 yuans en juin. Elle a interjeté appel du verdict, mais il a été rejeté par le tribunal intermédiaire. Elle a été emmenée à la prison de Yaojia.

Comme la famille de Mme Wang a refusé de payer l’amende du tribunal, les autorités ont gelé leur compte bancaire.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais