(Minghui.org) Les pratiquants de Falun Dafa ont organisé un rassemblement devant l’ambassade de Chine à Londres le 10 décembre 2022, Journée des droits de l’homme, pour attirer l’attention sur la persécution qui dure depuis vingt-trois ans par le Parti communiste chinois (PCC). Des membres du Parlement et de la Chambre des Lords ont envoyé des lettres et des messages pour soutenir les efforts des pratiquants pour mettre fin à la persécution.

Les pratiquants se sont rassemblés pacifiquement devant l’ambassade de Chine à Londres, le Jour des droits de l’homme.

Les pratiquants ont déployé de grandes banderoles avec des messages tels que « Falun Dafa est bon », « Authenticité-Bienveillance-Tolérance », « Mettez fin à 23 ans de persécution du Falun Gong » et « Traduisez l’ancien dictateur chinois Jiang Zemin en justice pour crimes contre l’humanité ».

Lettres de soutien et messages de (de gauche à droite au premier rang) Ellie Reeves MP, Ian Levy MP et Jonathan Cruddas MP, (de gauche à droite au deuxième rang) Lord Alton of Liverpool, membre de la Chambre des Lords, et Caroline Nokes MP

Le député Jonathan Cruddas a dû quitter Londres avant le 10 décembre, mais il a écrit dans son mail aux pratiquants qu’il était tout à fait d’accord avec le message qu’ils avaient envoyé et qu’il aimerait offrir son soutien à l’événement.

Le député Ian Levy a écrit dans sa lettre : « Le Royaume-Uni reste profondément préoccupé par la persécution en cours des pratiquants de Falun Gong et d’autres groupes en Chine. Les témoignages de leurs expériences sont incroyablement bouleversants. »

La députée Ellie Reeves a déclaré dans sa lettre : « Je reste profondément préoccupée par la persécution de personnes en raison de leur religion ou de leurs convictions en Chine, qu’il s’agisse de musulmans ouïghours du Xinjiang, de chrétiens, de bouddhistes ou de pratiquants de Falun Gong. La liberté de pratiquer, de changer ou de partager sa foi ou sa croyance sans discrimination ni opposition violente est un droit de l’homme dont tout le monde devrait jouir…

« Je continuerai à faire pression sur le gouvernement britannique pour qu’il envoie un message clair indiquant que nous ne resterons pas les bras croisés et que nous ne tolérerons pas de telles violations flagrantes des droits de l’homme. »

La députée Caroline Nokes a souligné que les pratiquants de Falun Gong « devraient continuer à mettre l’accent sur les violations des droits de l’homme en cours en Chine » et qu’elle ferait part de leurs préoccupations au Bureau des affaires étrangères, du Commonwealth et du développement.

Lord Alton a envoyé un enregistrement vidéo au rassemblement. Il a déclaré dans la vidéo : « Ils [les juges du China Tribunal] ont déclaré que ces crimes contre l’humanité pourraient bien être commis également contre les musulmans ouïghours, les bouddhistes tibétains et les chrétiens. Ce sont de graves allégations, c’est pourquoi nous, au Parlement britannique, à la fois aux Communes et aux Lords et au-delà des clivages politiques, nous sommes réunis pour proposer des modifications législatives qui pénalisent sévèrement quiconque se tient aux côtés de [ceux qui] ont collaboré à ces crimes odieux. »

Le président des Amis du Falun Gong en Europe, John Dee, prononce un discours lors du rassemblement.

M. John Dee, président des Amis du Falun Gong en Europe, a souligné lors de son discours que des milliers de pratiquants de Falun Gong ont été torturés à mort depuis juillet 1999 et que des millions ont été touchés par la persécution, comprenant la torture physique et mentale, la violence en interrogatoire, la privation de sommeil et le prélèvement d’organes épouvantables à des fins lucratives. M. Dee a dit que le PCC n’avait pas réussi à dissuader les pratiquants de Falun Gong ou à réduire l’influence positive du Falun Gong dans le monde, et que mettre fin à la persécution n’était qu’une question de temps.

La pratiquante de Falun Gong Mme Liu Hongbo a partagé son expérience personnelle d’être persécutée. Elle a été envoyée dans un camp de travaux forcés pendant trois ans. Elle a été trempée d’eau glaciale dans le froid de l’hiver, forcée de se tenir debout sous le soleil brûlant de l’été, privée de sommeil et torturée par divers moyens pour tenter de la forcer à abandonner sa croyance.

Mme Liu Hongbo a décrit comment elle a été persécutée.

En 2015, Mme Liu et sa famille ont déposé une plainte pénale contre Jiang Zemin, l’ancien dirigeant du PCC responsable du lancement de la persécution. Mme Liu et toute sa famille ont été persécutées. Certains pratiquants qu’elle connaissait ont été tués. Mme Liu a appelé tout le monde à agir pour arrêter la brutale persécution du PCC.

M. Pan Dongkai, qui a grandi à Hong Kong, a participé au rassemblement pour soutenir le Falun Gong. Il a dit que le PCC était l’ennemi commun de l’humanité et qu’il soutenait les efforts pacifiques des pratiquants de Falun Gong pour stopper la persécution.

L’écrivain M. Ma Jian a prononcé un discours lors du rassemblement et a félicité les pratiquants pour leurs efforts pour sauvegarder leur croyance.

L’écrivain M. Ma Jian a dit qu’il a été témoin de la façon dont le PCC a piétiné les droits de l’homme au Tibet et son massacre d’étudiants sur la place Tiananmen pendant le mouvement démocratique. M. Jian a dit que certains de ses amis pratiquants de Falun Gong ont été persécutés à mort. L’un d’eux, Ai Xin, était toujours sur ses contacts de téléphone portable.

« Je n’oublierai jamais une personne et une amie aussi formidable. C’était une artiste talentueuse et une personne incroyable. Je suis resté en contact avec sa famille », a déclaré M. Jian. Il est sûr que le PCC fera face à un destin ignoble, tout comme tous les dictateurs qui ont persécuté le christianisme et le bouddhisme dans l’histoire.

Qu’est-ce que le Falun Dafa et pourquoi le PCC le persécute-t-il ?

Le Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong) a été présenté pour la première fois au public en 1992 par M. Li Hongzhi à Changchun, en Chine. Cette discipline spirituelle est maintenant pratiquée dans plus de 100 pays et régions du monde. Des millions de personnes ont adopté les enseignements basés sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance ainsi que sur cinq exercices doux, et ont constaté une amélioration de leur santé et de leur bien-être.

Jiang Zemin, ancien dirigeant du Parti communiste chinois (PCC), a perçu la popularité croissante de cette discipline spirituelle comme une menace pour l’idéologie athée du PCC et, le 20 juillet 1999, a émis un ordre interdisant cette méthode.

Au cours des vingt-trois dernières années, Minghui.org a confirmé la mort de milliers de pratiquants suite à la persécution. On pense que le nombre réel est beaucoup plus élevé. Beaucoup plus ont été emprisonnés et torturés en raison de leur croyance.

Il existe des preuves concrètes que le PCC organise le prélèvement d’organes sur les pratiquants détenus, qui sont assassinés pour alimenter l’industrie de transplantations d’organes.

Sous la direction personnelle de Jiang, le PCC a créé le Bureau 610, une organisation de sécurité extralégale ayant le pouvoir d’outrepasser les systèmes policier et judiciaire et dont la seule fonction est d’orchestrer la persécution du Falun Dafa.

Tout le contenu publié sur ce site est protégé par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais