(Minghui.org) M. Liu Jizhi âgé de 51 ans est un habitant de la ville de Dalian dans la province du Liaoning. Il a appris le Falun Gong en 1997, deux ans avant que le Parti communiste chinois (PCC) commence à persécuter la pratique. Comme il est resté ferme dans sa croyance face à la persécution, il a écopé de deux peines de camps de travaux forcés et de nombreuses détentions.

M. Liu a été arrêté devant le gouvernement municipal de Dalian le 20 juillet 1999, le jour où le PCC a officiellement lancé la persécution. Il a été libéré après un jour de détention.

Le 26 janvier 2001, alors qu’il distribuait des documents d’information sur le Falun Gong, la police l’a retrouvé et l’a trompé pour qu’il vienne au poste de police de Yingchengzi, où il a été interrogé sous la torture pendant une journée afin de lui soutirer le nom d’autres pratiquants.

La police l’a menotté derrière le dos pendant l’interrogatoire. Les menottes étaient tellement serrées qu’elles lui ont entaillé la chair, ce qui lui a fait gonfler les deux mains. La police lui a brisé des bouteilles de bière sur les cuisses, lui a frappé la poitrine et lui a soufflé de la fumée de cigarette dessus. Après cela, il a été emmené au centre de détention de Nanguanling, où il a été détenu pendant plus de trente jours.

Le 1er mars 2001, M. Liu a été emmené au camp de travaux forcés de Dalian pour y purger un an. Le directeur du camp, Zhang Baolin, les gardiens Jing Dianke et Zhu Fengshan, l’ont battu à tour de rôle. En conséquence, il a perdu l’ouïe de son oreille droite. Il a été libéré le 28 février 2002.

Trois mois plus tard, le 26 mai 2002, M. Liu a été signalé aux autorités alors qu’il distribuait des documents sur le Falun Gong. Il a été arrêté peu après et a été emmené au centre de détention de Lushun où il a été détenu pendant trente jours. Il a été de nouveau emmené au camp de travaux forcés de Dalian, le 25 juin 2002, cette fois pour y purger une peine de deux ans. Il a été libéré, le 12 octobre 2003.

Pendant sa deuxième peine de travaux forcés, le chef du village Liu Wanhong et Yi Quanhong, le représentant du Congrès national du peuple, ont occupé une parcelle de sa terre et y ont construit une usine de transformation alimentaire. Son autre terrain a également été saisi pour y construire une grande piscine. M. Liu n’a reçu aucune compensation.

Zhou Yongkang, alors ministre de la Sécurité publique, est venu à Dalian en 2004 et a orchestré une arrestation massive de pratiquants de Falun Gong. M. Liu a réussi à s’échapper, mais il a été contraint de vivre une vie d’errance et de difficultés.

En surveillant le téléphone portable de M. Liu, la police l’a suivi et a procédé à son arrestation, le 13 juillet 2008. Ils l’ont emmené au poste de police de Changlingzi où les agents du Bureau 610 local, Cao Shansong, Jiao Jian, Mou Liang et d’autres l’ont torturé. Ils ont enroulé des magazines pour le frapper au visage, lui ont enduit le visage d’huile de moutarde, lui ont administré des décharges électriques à haute tension jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de batterie et lui ont soufflé du gaz poivré sur le visage. Les policiers Jiao Jian et Cao Shan Song ont dit à M. Liu pendant la torture : « Te tuer, c’est juste comme tuer une fourmi. »

Plus tard, les responsables, Shi Xiaoji et Zhu Bin, ont emmené M. Liu au centre de détention de Nanguanling, où il a été détenu pendant trente jours avant d’être transféré à la classe de lavage de cerveau de Fushun. Il n’a été libéré qu’après vingt-huit jours.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais