(Minghui.org) C’est une occasion extrêmement précieuse – une fois en un million d’années – pour moi d’être devenu un disciple de Dafa de la période de rectification de Fa. Depuis plus de vingt ans, j’ai suivi Maître Li (le fondateur du Falun Dafa) de près et j’ai tenté de mon mieux de bien faire les trois choses que nous devons faire. J’ai été impliqué dans le travail de coordination locale et je me suis grandement élevé dans la cultivation du xinxing.

J’ai maintenant 73 ans. Depuis que j’ai atteint les 70 ans, j’ai obtenu une compréhension encore plus profonde du sérieux de la cultivation et je chéris encore plus l’occasion de cultiver. Je sais que ma vie a été rallongée pour la cultivation, pas pour vivre la vie d’une personne ordinaire. La cultivation est une affaire sérieuse et entretenir tout attachement humain est dangereux parce que cela nous empêchera de retourner à notre vrai soi.

Je voudrais partager certaines compréhensions sur la façon de renforcer notre conscience principale et traiter la cultivation sérieusement. Veuillez s’il vous plaît signaler tout ce qui est inapproprié.

Nous devons atteindre les critères du Fa dans la cultivation

Dans un article sur la cultivation que j’ai lu récemment, il est dit qu’après une vie de cultivation vigoureuse et à endurer d’innombrables tribulations, en plus de la rectification constante de soi, chaque pratiquant devra passer un « test » extrêmement strict avant d’atteindre la plénitude parfaite. Si nous n’arrivons pas à atteindre ne serait-ce qu’une seule exigence, nous ne pourrons atteindre la plénitude parfaite et nous ne pourrons aller au-delà des trois mondes. Le Fa a des critères pour contrôler et équilibrer tout l’univers.

Le Maître a dit :

« C’est pour cela que le Fa est sérieux, chaque disciple de Dafa doit atteindre les critères du règne [jing jie] où il se trouve, c’est une affaire sérieuse. Ce qui doit être éliminé pendant le processus de la cultivation et pratique doit être éliminé, aucune ambiguïté ne saurait être admise. » (« Enseignement du Fa à la Conférence de Fa de la région Midwest des États-Unis »)

Je suis pleinement conscient que si je ne réussis pas à atteindre la plénitude parfaite, ce sera non seulement mon propre regret, mais aussi un échec à remplir ma promesse envers les êtres dans mon monde dimensionnel et une profonde tristesse de ne pas avoir vécu à la hauteur du salut compatissant du Maître. Je devrai aussi supporter les conséquences de mon échec. Comme le Maître l’a dit :

« Tous devront en endosser les conséquences au moment de l’accomplissement de leurs serments. » (« Réveillez-vous”)

Certains compagnons de pratique disent que même s’ils échouent à atteindre la plénitude parfaite, ils peuvent encore aller à un paradis avec du karma. Mais je ne sais pas s’ils ont pensé aux exigences pour cela. Ce n’est pas que nous pouvons aller à un paradis avec du karma, peu importe si nous avons bien fait ou non dans la cultivation. De plus, même si nous pouvons aller à un plus haut niveau avec du karma, nous n’aurons pas l’occasion de vraiment aller à un paradis pour les divinités et bouddhas parce que nous ne sommes pas qualifiés et n’avons pas complètement purifié nos corps dans la cultivation. Les êtres divins pourraient mettre une couverture sur nous pour qu’on ne pollue pas le paradis des divinités et bouddhas alors que nous cultivons à proximité.

On dit que ce qui peut être atteint en quelques jours de cultivation dans le monde humain prendra une très longue période pour ceux qui ont la permission d’aller dans un monde supérieur avec du karma, parce qu’ils s’élèvent très lentement étant donné qu’il n’y a pas de tribulations là-bas. Ils n’auront pas la permission d’entrer dans le paradis des divinités et bouddhas jusqu’à ce qu’ils aient finalement atteint les critères requis.

En particulier, nous pratiquons durant la période de rectification de Fa du Maître, et le Maître amène les êtres vers le nouvel univers, tandis que « aller à un paradis avec du karma » était ce qui se produisait dans l’ancien univers.

Le Maître a dit :

« L’univers est en train d’être rectifié par le Fa, le corps céleste est en train de se recomposer, après la rectification de Fa tout sera le meilleur, ce qui n’est pas au critère ne pourra pas devenir une vie dans un niveau dépassant son critère, là où est son critère, c’est là où il sera. En réalité je vous le dis à tous, dans le passé le monde de la Joie parfaite a connu cette situation, mais c’est bien difficile à dire une fois que la rectification de Fa aura eu lieu. » (« Enseignement du Fa à la conférence d’Australie »)

En tant que pratiquants de Dafa, nous devons bien nous rectifier dans le labyrinthe de cet environnement compliqué de gens ordinaires, et nous élever pas à pas pour atteindre le niveau dans lequel nous devrions nous trouver pour que nous puissions remplir nos vœux et atteindre la plénitude parfaite.

Guider notre cultivation avec les principes du Fa

Dans le passé lorsque j’étudiais le Fa, je n’avais pas beaucoup de compréhensions profondes, mais après une vingtaine d’années de cultivation, je sens vraiment que Dafa est différent de toute autre forme de cultivation dans l’histoire. Cette fois, le Maître est venu en personne dans le monde humain pour nous aider à cultiver vers les hauts niveaux avec le principe de Fa le plus fondamental de l’univers.

Il y a des secrets célestes dans le Fa, et le Maître nous a enseigné tout ce qui peut nous aider à nous élever dans la cultivation. Étudier le Fa peut non seulement nous aider à dissiper la confusion, éliminer les attachements, augmenter notre éveil et purifier nos corps, mais aussi nous donner la sagesse et renforcer notre concentration, notre pensée droite et nos buts. Le Fa nous a guidés et nous a aidés à trouver nos attachements fondamentaux et nos pensées et conceptions humaines.

C’est seulement en étudiant bien le Fa, en comprenant les principes du Fa et en nous assimilant au Fa que nous pourrons nous engager de façon proactive avec notre temps et notre énergie dans la cultivation, à regarder à l’intérieur et bien faire les trois choses, et à cultiver jusqu’à la plénitude parfaite tout au long de ce processus.

Je me rappelle souvent que si nous échouons à saisir cette occasion où le Maître nous offre le salut, nous serons pour toujours dans le cycle de la naissance, la vieillesse, la maladie et la mort du monde humain et nous devrons nous réincarner. Il n’y aura jamais une autre occasion de pouvoir cultiver. C’est une question si sérieuse.

Je continue de me rappeler que peu importe combien je suis occupé, je ne devrais jamais me relâcher dans l’étude du Fa parce que le Fa nous offre toutes les habiletés que le Maître nous a données et peut résoudre tous les problèmes que nous rencontrons dans la cultivation. C’est seulement en étudiant bien le Fa et en nous cultivant selon le principe du Fa que nous pourrons devenir des bouddhas, taos et divinités à différents niveaux. Alors bien étudier le Fa est extrêmement important.

Être de plus en plus diligent dans la cultivation

Dans la cultivation, nous devrions d’abord avoir une ferme croyance dans le Maître et dans Dafa, en plus d’une aspiration déterminée à bien cultiver. Une telle croyance et aspiration nous permettront d’être persévérants dans la cultivation et de continuer d’aller de l’avant face aux difficultés et tribulations.

J’ai entendu certains pratiquants dire récemment qu’ils ne voulaient pas pratiquer les exercices, qu’ils les trouvaient très fatigants, particulièrement le deuxième. Ils voient la pratique des exercices comme un fardeau difficile et se réveillent souvent tard le matin et manquent la période pour pratiquer les exercices. En conséquence, ils finissent par moins les pratiquer ou faire le deuxième exercice seulement une demi-heure. « Pratiquer le Falun debout comme un pieu ». Certains pratiquants âgés ne peuvent se tenir droits pendant une longue période à cause de la douleur dans leurs jambes, alors ils s’assoient pour le faire.

En fait, lorsque nous avons un inconfort physique, nous devrions le voir avec la pensée droite, sachant que notre corps subit un processus de transformation de notre karma et de remboursement de nos dettes. C’est une bonne occasion de nous élever dans la cultivation. Nous devons être diligents dans notre cultivation et raffermir notre volonté et être aussi diligents que lorsque nous avons obtenu le Fa. Nous devons être constants dans notre respect pour le Maître et notre croyance en Dafa. C’est seulement à ce moment-là que nous pourrons être stricts avec nous-mêmes dans la cultivation.

J’ai manqué l’émission de la pensée droite à minuit quelques fois, car je trouvais difficile de me réveiller. Je me sentais très coupable ensuite, pensant que j’avais laissé tomber le Maître et que je n’avais pas bien fait les trois choses. J’ai pris la décision de ne pas laisser cela se reproduire. Chaque soir, avant d’aller au lit, je me rappelle à moi-même de me réveiller pour émettre la pensée droite. En effet, je peux maintenant me réveiller pour émettre la pensée droite à minuit sans problème.

Parce que je suis déterminé à cultiver jusqu’à la plénitude parfaite et à retourner à la maison avec le Maître sans avoir de regrets, je dois pleinement me concentrer sur la cultivation, bien faire les trois choses et être diligent en tout temps.

Rien n’est banal dans la cultivation

Le Maître a dit :

« De hautes aspirations occupent son esprit et son cœur mais il s’astreint aussi aux formalités » (« Le Saint », Points essentiels pour avancer avec diligence)

La cultivation est solennelle. Nous ne devons rien négliger dans ce que nous rencontrons dans la cultivation, que ce soit de petites ou de grandes choses. Sinon, des choses banales s’accumulent et deviennent de gros problèmes, et les forces anciennes les utiliseront pour interférer avec nous. Certains pratiquants commencent à avoir des problèmes de santé, certains ont des problèmes familiaux de façon continue, et d’autres sont sous toutes sortes de pressions.

Les tribulations se produisent lorsque nous avons des attachements. Lorsque nous abandonnerons tous nos attachements, les forces anciennes n’auront pas d’excuses pour nous persécuter. Les pratiquants de Dafa doivent vivre selon les critères du Fa, sinon, nous ne pouvons être considérés comme des pratiquants, mais seulement comme des gens ordinaires.

Chérir notre occasion de cultivation

Je pratique le Falun Dafa depuis 26 ans et je comprends profondément que la cultivation est solennelle et que nous devons marcher sur notre chemin avec droiture. J’ai aussi réalisé que l’argent, le statut et la richesse matérielle dans le monde humain ne nous apportent pas de réels bénéfices et ils ne peuvent fondamentalement libérer les gens des problèmes et de la misère. Même les millionnaires ne peuvent échapper à la naissance, la vieillesse, la maladie et la mort. La richesse dans le monde humain pourrait disparaître en un clin d’œil, tandis que la cultivation dans Dafa peut complètement libérer la souffrance et permettre aux pratiquants de se détacher du niveau des trois mondes et de la réincarnation. Comment pouvons-nous ne pas prendre une question si solennelle et sacrée au sérieux ? ! Nous devons vraiment chérir notre occasion de cultivation.

Notre Maître compatissant attend sérieusement que nous nous élevions, mais les forces anciennes ont aussi un œil sur chaque disciple de Dafa. Alors nous devons porter attention à nos pensées et actions et suivre les conseils du Maître : « Plus on approche de la fin, plus on doit être diligent ». Nous devons étudier le Fa davantage et bien l’étudier, nous nettoyer complètement à travers la cultivation solide et retourner à notre véritable maison avec le Maître.

[Note de la rédaction : Le point de vue exprimé dans cet article représente la compréhension actuelle de son auteur et sert à être partagé parmi les pratiquants afin que nous puissions : « Comparer l’étude, comparer la cultivation. » ((« Cultiver réellement », Hong Yin)]

Tout le contenu publié sur ce site est protégé par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais