(Minghui.org) Le « poumon blanc » est un terme médical désignant une pneumonie modérée ou grave qui apparaît comme une grande zone blanche des poumons sur une radiographie ou un scanner. Le « poumon blanc » se manifeste par une fibrose pulmonaire, qui est un problème médical mondial et qui est irréversible. Le taux de mortalité de cette maladie est plus élevé que celui de certains cancers.

Il n’existe aucun traitement curatif de la fibrose pulmonaire, et les médicaments disponibles ne peuvent que contribuer à ralentir la progression de la maladie. Lorsque la fibrose pulmonaire atteint un certain stade, une insuffisance respiratoire se produit et la vie du patient est en danger.

Lors de la récente vague de cas de COVID en Chine, on a constaté qu’un grand nombre de patients avaient des « poumons blancs ». Les experts médicaux ont expliqué que l’infection du virus dans le poumon provoquait une fibrose et une hypoxémie (niveau d’oxygène dans le sang inférieur à la normale). Les symptômes n’apparaissaient pas seulement chez les patients âgés, mais aussi chez les patients âgés de 30 ou 40 ans. De nombreux patients atteints du « poumon blanc » sont décédés.

Cependant, certains patients atteints de pneumonie sévère (qu’elle ait été induite par la COVID ou non) ont eu la chance de recouvrer la santé après avoir pratiqué le Falun Dafa ou récité sincèrement les phrases « Falun Dafa est bon ; Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon ».

Le Falun Dafa, également connu sous le nom de Falun Gong, est une discipline méditative et spirituelle ancestrale basée sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance.

Vous trouverez ci-dessous plusieurs récits de la guérison de patients atteints de pneumonie.

(Suite de la 1re partie)

Échapper à la mort à cause d’une fibrose pulmonaire bilatérale

J’ai commencé à pratiquer le Falun Dafa en avril 1996, et je suis nonagénaire. En mai 2003, j’ai développé une toux qui a duré plus de deux mois. À la mi-juillet de cette année-là, lorsque ma fille est venue me rendre visite, j’ai soudain eu une forte fièvre de 39 °C. J’ai eu des tremblements généralisés et j’ai perdu connaissance.

On m’a envoyé à l’hôpital local de médecine chinoise. Le lendemain, ma fièvre a grimpé à 40 °C. J’ai été transféré dans un plus grand hôpital. Le scanner a montré que j’avais une fibrose pulmonaire dans les deux poumons. On m’a aussi diagnostiqué une pneumonie lobaire et une défaillance de plusieurs organes.

Les médecins ont déclaré que mes symptômes étaient incurables et on m’a gardé à l’hôpital uniquement pour des soins palliatifs. En tant que pratiquant de Falun Dafa, je n’avais pas peur et je savais que Maître Li (le fondateur du Falun Dafa) me protégerait. Cinq jours plus tard, je me suis réveillé. Les médecins étaient tous abasourdis ! Je savais que c’était le Maître de Dafa qui avait purifié mon corps et m’avait accordé une seconde chance.

Un médecin stupéfait de la guérison d’un jeune enfant atteint d’une pneumonie sévère

Pendant les vacances du Nouvel An 2013, le petit-fils de mon frère cadet, âgé de quatre ans, a développé une forte fièvre de 39 °C. On lui a diagnostiqué une pneumonie sévère, mais malgré le traitement, on n’a pas vu d’amélioration. L’enfant vomissait du sang, il a été envoyé aux soins intensifs et a reçu un avis de maladie grave. J’ai commencé à lui réciter les phrases de bon augure « Falun Dafa est bon ; Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon ». Peu après, il a cessé de vomir du sang.

Le garçon a ensuite été transféré à l’hôpital provincial, qui disposait de ventilateurs pour enfants. Le chirurgien a diagnostiqué une pneumonie grave, avec accumulation de liquide dans les poumons et pneumothorax. Le chirurgien a percé un petit trou dans sa poitrine, inséré un tube pour permettre au liquide de s’écouler, puis utilisé une grande seringue pour pomper l’air. Mais lors du contrôle du soir, son état s’était encore détérioré.

Mon frère m’a informé de l’état de son petit-fils. Je l’ai exhorté à réciter les phrases pour le garçon. Ce soir-là, toute la famille, y compris moi, n’avons cessé de réciter les phrases de bon augure.

Le lendemain, avant que le chirurgien ne procède à l’opération prévue sur l’enfant, il a été surpris de constater à la radiographie que le garçon n’avait plus d’accumulation de liquide ni de pneumothorax. Le chirurgien s’est exclamé qu’un tel cas ne s’était jamais produit auparavant dans sa carrière. Il était totalement stupéfait !

L’enfant est sorti de l’hôpital deux jours plus tard, et tout le monde était profondément reconnaissant à Dafa et au Maître de lui avoir sauvé la vie.

Dafa sauve un patient qui a perdu 50 % de sa fonction pulmonaire

Yinju est une pratiquante de Falun Dafa. Son frère a développé une pneumonie aiguë au printemps 2018. Il était fatigué et a ensuite développé une forte fièvre. Il s’est rendu à l’hôpital du district et il a passé une radiographie, mais le médecin a dit que son film avait l’air correct.

Le lendemain, ses symptômes se sont aggravés. Il était essoufflé et avait l’impression de suffoquer. Lorsqu’il a passé une autre radiographie, celle-ci a révélé que son poumon était à 30 % un « poumon blanc ». Il a été hospitalisé immédiatement, puis transféré à l’hôpital des maladies infectieuses. À ce moment-là, ses poumons étaient devenus à 50 % « blancs ». Le médecin lui a donné de l’oxygène et les résultats de laboratoire ont montré qu’il était infecté par plusieurs souches de bactéries.

Le médecin a dit qu’il avait déjà rencontré deux cas semblables, mais qu’aucun des patients n’avait survécu. Il n’y avait pas de meilleur traitement pour une telle maladie. Mais le traitement de base a rapidement coûté plus de 100 000 yuans au frère de Yinju.

Lorsque Yinju a rendu visite à son frère, celui-ci était très faible, recroquevillé dans son lit comme un bébé. Il était sous oxygène au maximum, mais avait toujours le souffle court.

Yinju a exhorté son frère à apprendre le Falun Dafa. Elle lui a aussi parlé de nombreux cas de personnes qui se sont remises de maladies graves en pratiquant le Falun Dafa. Elle lui a dit de réciter « Falun Dafa est bon ; Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon » quand il le pourrait.

Après avoir reçu des médicaments un soir, le frère de Yinju s’est soudain senti suffoquer. Alors qu’il était sur le point de perdre connaissance, il s’est souvenu des phrases de bon augure et a demandé au Maître de Dafa de le sauver. Il s’est senti tout de suite mieux et détendu. À partir de là, son état s’est progressivement amélioré et il a continué à réciter les phrases. Trois jours plus tard, il est sorti de l’hôpital. Les médecins ont été stupéfiés par un tel revirement de situation.

Après son retour à la maison, le frère de Yinju a craché quotidiennement une grande quantité de crachats épais et foncés. Lors d’un contrôle effectué un mois plus tard, ses poumons étaient normaux. Il a repris le travail quelques mois plus tard. Ses amis et sa famille ont été témoins du pouvoir surnaturel du Falun Dafa.

Béni pour son soutien à Dafa

Je suis une pratiquante de Falun Dafa. Mon mari ne pratique pas, mais il me soutient. Il est à la retraite et a 68 ans. Il distribue souvent des documents informatifs sur Dafa avec moi.

À l’automne 2018, mon mari a développé de la fièvre et de la toux. Le médecin lui a diagnostiqué une pneumonie grave et une insuffisance respiratoire.

Il a été hospitalisé à l’hôpital provincial, mais après plusieurs jours, ses symptômes se sont aggravés, avec un essoufflement sévère. Le chef du département de chirurgie thoracique a examiné mon mari tous les jours et a adapté ses médicaments en fonction des besoins. Après vingt-deux jours, le chef a déclaré qu’il avait essayé tous les médicaments possibles sur mon mari et qu’il ne pouvait pas faire grand-chose pour améliorer la situation. Il a suggéré que mon mari sorte de l’hôpital et se rétablisse à la maison.

À ce moment-là, mon mari était incapable de manger. Il ne pouvait boire qu’une ou deux gorgées de soupe de riz et était toujours aussi essoufflé. Après réflexion, nous avons décidé de le ramener à l’hôpital local. Il a alors commencé à avoir des douleurs au ventre et il s’est avéré que c’était un calcul rénal. Il était trop faible pour recevoir un traitement et il a été renvoyé de l’hôpital pour des soins palliatifs.

De retour à la maison, mon mari perdait conscience par intermittence. Je lui ai dit qu’il n’y avait plus de traitement médical disponible pour l’aider. « Demandons au Maître de Dafa de te sauver. Veux-tu écouter la série de conférences de Fa du Maître ? » Il a accepté.

Lorsqu’il a écouté les conférences de Fa, mon mari s’est assoupi par intermittence. Mais trois jours plus tard, il n’avait plus de douleur, et son calcul rénal avait disparu ! Il a aussi retrouvé l’appétit et voulait de la soupe de riz. Deux semaines plus tard, il était capable de s’asseoir et de respirer tout seul. Il n’avait plus besoin d’oxygène. Encore quelques jours plus tard, il était capable d’aller aux toilettes tout seul. Et un mois plus tard, il était capable d’aller marcher dehors !

Toute ma famille et mes amis ont été témoins des merveilles de Dafa. Mon mari ne cesse de dire aux autres que c’est le Maître de Dafa qui l’a sauvé. Nous sommes tous profondément reconnaissants de la grâce salvatrice du Maître !

(Fin)

Tout le contenu publié sur ce site est protégé par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais