(Minghui.org) Les pratiquants de Dafa ont souhaité à Maître Li Hongzhi, le fondateur du Falun Dafa, un bon Nouvel An chinois au Fairview Library Theater à Toronto, au Canada, le 13 janvier 2023. Ils ont exprimé leur infinie gratitude au Maître et ont dit qu’aucun mot ne peut décrire à quel point ils se sentent reconnaissants de pratiquer le Falun Dafa. Les pratiquants ont dit : « Nous faisons le vœu de cultiver sincèrement et de bien faire les trois choses pour repayer le Maître ! »

Les pratiquants de Falun Dafa à Toronto souhaitent à Maître Li un bon Nouvel An chinois !

De jeunes pratiquants ont souhaité à Maître Li un bon Nouvel An chinois.

Rencontrer le Falun Dafa tout en cherchant le but de la vie

Kacey et sa famille sont reconnaissants envers Maître Li d’avoir introduit le Falun Dafa.

Kacey a grandi à Toronto. Son objectif était de trouver un emploi bien rémunéré et de gagner beaucoup d’argent. Il a raconté : « Je vivais avec le but de rechercher des choses matérielles, comme acheter des vêtements de marque, des voitures de luxe et partir en vacances. »

« J’ai un ami qui s’appelle Mike. Lui et moi explorions souvent et parlions de différentes philosophies et du mode de vie. Nous avons commencé à nous intéresser à des méthodes de cultivation, comme le bouddhisme, le taoïsme et les religions égyptiennes. Nous discutions souvent de nos lectures. »

« Je me suis rendu compte un jour que Mike avait arrêté de fumer. Il m’a dit qu’il avait découvert le Falun Dafa et qu’il voulait devenir un pratiquant de Falun Dafa. J’ai commencé à me pencher sur le Falun Dafa et les conférences de Maître Li. Cependant, le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance était un critère très élevé pour moi à cette époque. Je n’osais pas m’appeler un pratiquant, mais j’écoutais quand même les conférences audio de Maître Li tous les jours. J’ai soudainement pris conscience du fait que je ne rencontrerais peut-être pas une aussi bonne méthode de cultivation après ma mort ou ma réincarnation. J’ai commencé à prendre la cultivation au sérieux. »

Kacey a commencé à pratiquer le Falun Dafa en 2010. « J’avais toujours été intègre et facile à vivre avant de cultiver Dafa. Je n’aimais pas voir les gens se faire malmener, mais j’étais une personne égoïste. Je faisais passer mon gain personnel et mon profit avant tout le reste et je ne me souciais pas de ce que les autres ressentaient. Après avoir commencé à pratiquer le Falun Dafa, j’ai cessé de me concentrer sur les gains matériels. Cela ne signifie pas pour autant que je veux vivre comme une personne pauvre. C’est juste que je n’ai plus de désir profond de gagner de l’argent ou de poursuivre des choses profanes. Dafa m’a également appris à être désintéressé et altruiste. Je suis devenu moins égoïste ».

Deux ans plus tard, Kacey a rencontré sa femme Judith, qui est également une pratiquante de Falun Dafa. Après leur mariage, Kacey et Judith ont eu beaucoup de conflits en raison de leurs personnalités différentes. « J’avais l’habitude de me disputer et d’avoir de la rancune envers ma femme chaque fois que nous nous disputions. Cependant, je savais qu’en tant que pratiquant de Falun Dafa, je devais respecter le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance.

« Nous avions des opinions différentes sur l’éducation des enfants, mais le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance nous a beaucoup aidés. Dans le passé, les choses devaient toujours aller dans mon sens. J’ai appris à me réconcilier et à ne pas me battre. Nous ne sommes plus aussi égoïstes qu’avant et nous pensons plus souvent à l’autre. Nous sommes devenus plus prévenants l’un envers l’autre lorsque nous sommes en conflit. Le bien que nous avons fait l’un pour l’autre a également porté ses fruits. Nous avons maintenant une famille heureuse et harmonieuse. »

« Nous avons deux filles, Ellie, qui a six ans, et Berlyn, qui a trois ans. Nous en avons beaucoup profité en tant que famille puisque nous sommes tous des pratiquants de Falun Dafa. Mes filles apprennent à respecter le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance pour devenir de meilleures personnes. Ma fille aînée, Ellie, fait preuve de beaucoup d’autodiscipline et elle est très responsable. Berlyn suit également les traces de sa grande sœur et apprend à être une enfant obéissante. »

Ellie a appris à pratiquer les cinq exercices de Falun Dafa avec Kacey depuis qu’elle a un an. Berlyn demande souvent à Ellie si elles peuvent pratiquer l’exercice ensemble avant de se coucher. Toutes deux étudient également le Fa avec Kacey. Ellie a appris qu’une pratiquante doit regarder vers l’intérieur, trouver ses propres insuffisances et les rectifier. Lorsque Judith s’est mise en colère la semaine dernière, Ellie a couru vers sa mère et lui a dit : « Maman, tu dois regarder vers l’intérieur. »

Kacey a déclaré : « Ma famille est extrêmement reconnaissante envers Maître Li Hongzhi d’avoir introduit le Falun Dafa dans le monde. Nous souhaitons au Maître un bon Nouvel An chinois. »

Surmonter la souffrance et les épreuves

Elham est reconnaissante envers le Maître de l’avoir conduite sur le droit chemin et de lui avoir donné une nouvelle vie.

Elham est originaire du Moyen-Orient. Sa vie a été difficile et remplie d’épreuves depuis qu’elle est née. Elle était contrariée et pessimiste et se demandait toujours : « Pourquoi ma vie est-elle si dure ? Pourquoi est-ce que je souffre autant ? » Quand elle était enfant, ses aînés parlaient de l’existence d’êtres supérieurs. Elle a lu et cherché différents livres sur la religion dans les librairies, espérant trouver le divin et le véritable but de la vie.

Elham a déclaré : « J’ai tenté de me suicider à plusieurs reprises lorsque je n’étais pas en mesure de supporter la souffrance dans ma vie. Chaque fois, je me réveillais après ces tentatives de suicide et mon corps se remettait complètement. Une fois, je suis tombée dans un foyer et ma peau a été brûlée. J’ai eu un grave accident de voiture alors que j’étais enceinte. J’ai survécu chaque fois. J’avais l’impression que le divin veillait sur moi et ne voulait pas que je meure, mais je ne savais pas pourquoi.

« On m’a diagnostiqué une tumeur au cerveau alors que j’avais une trentaine d’années. J’étais si heureuse, car j’avais toujours voulu mettre fin à mes jours. Je pouvais enfin quitter ce monde. Cependant, je me sentais toujours triste au fond de moi, car je n’avais pas encore trouvé le divin et le but de la vie. J’avais l’impression que c’était injuste de mourir comme ça. »

Elham a prié sincèrement le divin : « Si tu existes, peux-tu te révéler ? J’ai passé toute ma vie à te chercher. S’il te plaît, révèle-toi à moi avant que je ne meure. »

Un peu plus tôt, elle avait téléchargé une version en langue persane du Zhuan Falun lorsqu’elle cherchait le vrai sens de la vie. Elham s’est soudainement souvenue de Zhuan Falun et a décidé de lire le livre. Lorsqu’elle a commencé à lire, elle a réalisé : « J’ai enfin trouvé les réponses à mes questions. Je me suis mise à pleurer. J’ai compris le sens de la vie après avoir lu le livre. En l’espace de trois mois, j’ai été capable de faire des tâches ménagères et de mener une vie normale. »

« J’étais si heureuse après avoir lu le Zhuan Falun et je ne voulais plus mourir. Je savais combien la vie et le fait d’avoir un corps humain sont précieux. Je chérissais l’occasion de me cultiver. Je suis donc allée dans le meilleur hôpital pour recevoir des traitements pour ma tumeur au cerveau. Quand j’ai demandé au médecin : « Combien de temps vais-je encore pouvoir vivre ? ». Le médecin m’a dit que j’étais en bonne santé et que la tumeur avait disparu. »

Elle s’est également souvenue de son cancer de la thyroïde. Lorsqu’elle a touché son cou, elle a réalisé que la masse avait disparu. Elle s’est soudainement souvenue d’un passage des conférences du Maître.

Le Maître avait dit :

« Je ne parlerai pas ici du traitement des maladies; d’ailleurs nous ne traitons pas les maladies. Cependant, pour quelqu’un qui cultive et pratique véritablement, si vous avez un corps malade, vous ne parviendrez pas à cultiver et pratiquer. Je dois purifier votre corps. » (Première Leçon, Zhuan Falun)

Elle a compris que le Maître lui a donné une nouvelle vie pour cultiver Dafa. Elle a choisi de pardonner à ceux qui l’ont blessée dans le passé et de bien vivre à partir de maintenant.

« Je veux remercier le Maître d’avoir répondu à mes prières, d’avoir révélé le principe de la vie, de m’avoir conduite sur un chemin droit et de m’avoir accordé une nouvelle vie. Je veux être une pratiquante diligente et me rectifier. »

Elham s’est exclamé : « Maître, bon Nouvel An chinois ! »

Prendre la renommée et le gain avec légèreté et obtenir sans rechercher

Prashant est reconnaissant envers le Maître et lui souhaite un bon Nouvel An chinois.

Prashant a commencé à pratiquer le Falun Dafa avec sa mère il y a dix-huit ans. Il a étudié le Fa, pratiqué les exercices et clarifié la vérité avec sa mère depuis qu’il est enfant. Il se souvient : « Ma mère est devenue plus patiente et tolérante envers mon père après avoir commencé à pratiquer le Falun Dafa. Notre famille était harmonieuse et heureuse. » Ces changements positifs ont favorisé l’épanouissement de Prashant. Après avoir obtenu son diplôme universitaire, il a étudié pour son doctorat au Canada.

Il savait qu’un pratiquant devait éliminer le désir de rechercher quelque chose et prendre la renommée et le profit avec légèreté. Par conséquent, Prashant a été capable de tout affronter avec un cœur calme et de suivre le cours naturel des choses. Il croit que le Maître a arrangé le chemin de chaque pratiquant.

« J’ai pu affronter calmement les trois heures de questions posées par six professeurs lors de ma soutenance de thèse de doctorat. J’ai répondu à chaque question de manière claire et concise. Mes camarades de classe ont admiré ma capacité à rester calme et à répondre aux questions difficiles de mes professeurs. En vérité, je suis un pratiquant et j’ai pu prendre avec légèreté les résultats de ma défense orale. »

« J’ai obtenu mon doctorat sans problème et j’ai été embauché immédiatement après l’obtention de mon diplôme. C’est le Maître qui me l’a accordé. »

Depuis le début, Prashant a toujours prêté attention à l’étude du Fa. Au début, il a étudié le Fa en anglais. Après avoir appris le sens des conférences du Maître, il a commencé à lire le Zhuan Falun en chinois. Prashant a également commencé à lire les autres écrits du Maître tels que Hong Yin, et Points essentiels pour avancer avec diligence en chinois.

Prashant était également gentil avec ses camarades de classe. Bien que beaucoup de ses amis chinois ne comprennent pas pourquoi Prashant pratique le Falun Dafa, il s’est lié d’amitié avec eux et ils étudient le Fa ensemble. Ses camarades de classe chinois ont progressivement ouvert leur cœur à Prashant et lui ont posé des questions sur le Falun Dafa.

Prashant a dit : « Le Maître m’a guidé à chaque étape de mon parcours. Je crois fermement que je peux surmonter tous les obstacles. À l’approche du Nouvel An chinois, je voudrais souhaiter à Maître un bon Nouvel An chinois ! Merci, Maître, pour votre salut compatissant. »

Copyright © 1999-2022 Minghui.org. Le contenu de cette page peut être reproduit avec mention de la source.

Traduit de l’anglais