(Minghui.org) Récemment, ma femme (une compagne de cultivation) a vécu des tribulations dans sa cultivation à cause de son attachement à notre fils.

Elle aime beaucoup notre fils et prend soin de lui de toutes les manières possibles. Le laisser souffrir même un tout petit peu est inacceptable pour elle ; son souhait est qu’il grandisse heureux, sans aucune difficulté, comme une fleur dans une serre.

À cette fin, elle a planifié elle-même le chemin futur de notre fils et travaille dur pour l’éduquer afin qu’il réussisse.

Cependant, tous ses efforts l’ont amenée à trop gâter notre enfant.

Gâter ses enfants n’est pas une relation parent-enfant normale.

J’ai toujours pensé qu’il était normal pour une mère de gâter ses enfants. Mais j’ai compris maintenant que cette sorte de relation n’est pas normale. Il s’agit en fait d’un phénomène déviant qui prend racine dans l’athéisme.

Dans la culture traditionnelle, lorsqu’une mère élève ses enfants, elle comprend que la vie de l’enfant est arrangée par le divin et elle guide ses enfants avec cette compréhension à l’esprit.

Elle élève ses enfants avec rationalité et bonté. Elle ne va pas aux extrêmes en les contraignant ou en les dorlotant. Elle sait que les enfants, dès le plus jeune âge, doivent subir certaines épreuves pour apprendre à persévérer et à surmonter les difficultés.

Dans l’histoire, il y a de nombreux exemples de relations saines parent-enfant, telles que la façon dont l’empereur Kangxi a éduqué ses enfants, comment la mère du général Yue Fei lui a enseigné à « servir la patrie avec une loyauté sans faille » et lui a tatoué cette phrase sur le dos et comment Hua Mulan s’est engagée dans l’armée à la place de son père.

Cependant, de nos jours, en raison de l’influence de l’athéisme, les gens ne croient pas dans l’existence des divinités ni des bouddhas et encore moins que la vie de leurs enfants est arrangée par le divin. Ils n’arrivent pas à comprendre que les difficultés que leurs enfants connaissent sont une façon de payer les dettes karmiques de leurs méfaits passés.

En conséquence, les parents modernes essaient de planifier chaque détail de la vie de leurs enfants en se basant sur leur propre état d’esprit limité et cherchent à protéger leurs enfants de toute difficulté. Ils veulent que la vie de leurs enfants soit facile et réussie – mais avec toutes les complications des relations et des dettes karmiques, comment cela pourrait-il être possible ?

Et lorsque ces parents n’arrivent pas à atteindre leur but, ils vont aux extrêmes. Soit ils pourrissent leurs enfants gâtés, soit ils utilisent des mesures déraisonnablement strictes pour forcer leurs enfants à faire ce qu’ils veulent. Ce type d’amour parental a corrompu la relation normale parent-enfant.

En tant que pratiquants et particulièrement les disciples de Dafa, si nous voulons nous débarrasser de cet attachement humain, nous devons nettoyer les toxines de l’athéisme et éradiquer complètement la racine qui cause cette sentimentalité. Alors seulement nous pourrons abandonner vraiment cette sorte d’amour erroné envers nos enfants, qui leur fait plus de mal que de bien.

En fait, j’ai remarqué que l’athéisme, inculqué par le Parti communiste chinois (PCC), n’a pas seulement déformé la relation mère-enfant, mais aussi la relation entre toutes sortes de gens en Chine, y compris l’amour entre mari et femme, l’amour envers les parents, l’amour envers les membres de la famille etc.

L’athéisme a déformé toutes ces relations, qui ne correspondent plus au standard de ce que les gens devraient normalement avoir.

L’athéisme entrave sérieusement notre cultivation et notre capacité à sauver les gens

Maintenant je suis de plus en plus conscient que la toxine de l’athéisme s’est infiltrée dans tous les aspects de nos vies et a sérieusement entravé notre cultivation et notre capacité à sauver les gens. De nombreux problèmes qui surgissent dans notre cultivation sont en lien d’une manière ou d’une autre avec les croyances athées.

La cultivation exige la foi dans le Maître et le Fa, mais souvent nous nous comportons comme si nous ne croyons pas au Maître ni au Fa, à cause de la peur de la persécution et d’autres attachements humains que nous n’avons pas encore abandonnés. Mais au-delà de cela, à un niveau plus profond, il y a l’athéisme – quelque chose que je n’avais jamais remarqué jusqu’à maintenant. Souvent, cette toxine n’a pas été éliminée de nos esprits.

Nous savons tous que dans la Chine ancienne, les gens étaient prêts à renoncer à leur vie pour rester fidèles à leur parole et considéraient le désir de sacrifier sa vie pour une cause juste comme un principe de vie. Les pratiquants avaient une foi encore plus forte dans leur maître, ainsi que dans les divinités et les bouddhas.

Par exemple, peu importait la façon dont son maître le traitait, Milarepa n’a jamais eu de pensées négatives à propos de son maître. Tripitaka croyait fermement dans le Dharma et il est resté imperturbable face aux tribulations rencontrées dans son périple vers l'ouest à la recherche des écritures bouddhiques.

Alors pourquoi certains compagnons de cultivation se comportent-ils parfois comme s’ils ne croyaient pas dans le Maître et le Fa ? C’est parce qu’ils n’ont pas véritablement une compréhension rationnelle du Maître et du Fa à cause des croyances athées dans leur esprit et qu’ils utilisent en fait encore des notions athées pour comprendre la cultivation et notre relation au Maître et à Dafa.

C’est pour cela qu’ils ne semblent pas beaucoup se soucier des tests qu’ils ont échoué à passer, y compris leurs actes qui ont trahi le Maître et Dafa.

Si nous pouvons comprendre notre cultivation du point de vue de la culture traditionnelle, nous n’aurons pas ce genre d’attitudes incorrectes concernant la cultivation. Nous pourrons percevoir la nature profonde et sans précédent dans l’histoire de la cultivation pendant la rectification du Fa de l’univers entier à la lumière de la rectification de Fa du Maître.

Nous savons tous que dans la cultivation, nous devons regarder à l’intérieur pour cultiver notre xinxing. Mais nous omettons souvent de regarder à l’intérieur parce que nous sommes trop habitués à regarder à l’extérieur et avons ainsi perdu de nombreuses occasions d’élever notre xinxing.

D’où vient cette façon de penser tournée à l’extérieur ? Dans la culture traditionnelle, les anciens Chinois prêtaient attention à la cultivation de soi et à l’examen de soi au lieu de regarder à l’extérieur.

J’ai compris que la raison pour laquelle certains compagnons de cultivation regardent habituellement à l’extérieur, c’est qu’ils n’ont pas encore réussi à se libérer du mode de pensée déviant inculqué en eux par la culture du PCC.

Le PCC lave le cerveau des Chinois en déclarant sans cesse qu’il est toujours « grand, glorieux et correct ». Cependant, il n’a cessé de détruire la culture chinoise authentique de sorte que nous ne pouvons plus réfléchir sur nous-mêmes depuis le point de vue de la tradition lorsque nous avons des problèmes.

Sous cette influence, les Chinois ont graduellement développé l’attitude par défaut qu’ils ont toujours raison. Influencés par une telle perception, ils montrent du doigt les autres au lieu de regarder à l’intérieur d’eux lorsque des problèmes surviennent.

Si nous voulons vraiment nous cultiver, nous devons nous débarrasser de cette façon dégénérée de penser et éliminer la toxine de l’athéisme dans notre esprit.

D’après les enseignements du Maître, je comprends que l’on ne peut pas réussir dans sa cultivation sans abandonner la jalousie. La jalousie peut provenir de différents facteurs, tels qu’une personnalité introvertie, l’égalitarisme, l’esprit de compétition, une fierté excessive, etc. Cela m’a amené à comprendre que la raison pour laquelle les gens aujourd’hui en Chine sont si jaloux, c’est qu’ils sont profondément endoctrinés par l’athéisme et la culture du Parti.

Si nous nous éduquons à partir de la culture traditionnelle, nous allons comprendre que la vie de chacun est arrangée par le divin et basée sur nos dettes karmiques. Les pertes et gains de chacun dans la vie sont prédestinés, il n’y a donc aucune raison d’être jaloux.

En tant que disciples de la rectification de Fa, nous savons que Dafa et le Créateur ont arrangé tout ce qui arrive aujourd’hui. Si nous avons du ressentiment à propos de quelque chose dans notre vie, ne sommes-nous pas en fait insatisfaits des arrangements du Maître ? N’est ce pas un problème ?

Le PCC a détruit la culture traditionnelle et les gens considèrent maintenant que tout ce qu’ils possèdent est le résultat de leurs propres efforts. Ils se battent entre eux pour un gain personnel insignifiant. En plus, l’illusion de l’égalitarisme absolu inculqué par le PCC dans l’esprit des gens a poussé leur jalousie à des niveaux extrêmes.

La cause à la racine de la jalousie du peuple chinois aujourd’hui est l’athéisme du PCC. En tant que pratiquants de Dafa, si nous voulons nous débarrasser de cette jalousie, nous devons d’abord éliminer la toxine de l’athéisme dans notre esprit.

L’attachement au confort est aussi dérivé de l’athéisme et de la théorie de l’évolution

Une autre chose qui peut détruire un pratiquant est l’attachement au confort. De nombreux pratiquants ont été ruinés parce qu’ils étaient dirigés par un fort attachement au confort et refusaient de souffrir à cause des difficultés. Ils voulaient trouver des raccourcis et se sont laissés prendre par les soi-disant « hauts principes du Fa » des forces anciennes, ce qui les a conduit finalement à la déviation.

L’attachement au confort veut que notre corps physique se sente à l’aise. D’où vient cette idée ?

J’ai découvert que cet attachement est engendré par l’athéisme et la théorie de l’évolution, qui encouragent les gens à percevoir le corps humain comme une entité purement matérielle. Lorsque les gens cessent de croire dans les divinités et dans la réincarnation basée sur l’affinité karmique, ils se préoccupent de jouir des plaisirs de la vie dans l’ici et maintenant.

La théorie de l’évolution a trompé les gens, les amenant à croire que les êtres humains sont un produit dérivé de l’évolution et que le corps humain n’est qu’un amas d’ADN et de protéines qui disparaît après la mort.

Alors, pour être « heureux », les gens ont développé une mentalité qui fuit les difficultés et rejette la souffrance, les rendant fortement attachés au confort.

Du point de vue de la culture traditionnelle, Dieu a créé tout ce que nous avons, y compris ce corps physique, afin que nous puissions rembourser nos dettes karmiques à travers la souffrance – ce n’est pas pour profiter de la vie.

Du point de vue de la cultivation pendant la rectification de Fa, le Maître nous a donné notre corps physique afin de pouvoir cultiver et l’aider à sauver les gens et non pour rechercher le confort et la facilité dans le monde humain. Cependant, nous sommes souvent influencés par la toxine de l’athéisme et nous utilisons notre corps physique pour rechercher le confort humain, ce qui retarde à la fois notre cultivation et notre capacité à sauver les gens.

Pour nous débarrasser de l’attachement au confort, nous devons éliminer la toxine de l’athéisme dans notre esprit. Les Chinois ont toujours été connus pour leur diligence et leur courage. C’est le PCC qui a détruit la culture traditionnelle chinoise, nous amenant à nous écarter de la tradition et à rechercher le confort par dessus tout.

On ne peut pas obtenir véritablement le Fa sans éliminer complètement la toxine de l’athéisme

La cultivation de Dafa vise directement le cœur des gens. Si nous voulons bien nous cultiver, nous devons davantage étudier le Fa, bien étudier le Fa et comprendre véritablement le Fa.

Cependant, il y a un facteur qui nous empêche d’obtenir le Fa dans notre étude du Fa et c’est la toxine de l’athéisme. Que nous puissions vraiment étudier le Fa et obtenir le Fa, cela dépend de notre attitude envers le Fa.

Dans le passé, comment les moines traitaient-ils les écritures qui guidaient leur cultivation ? Leur attitude humble et respectueuse envers le Dharma a été bien documentée dans les livres d’histoire.

Cependant, les gens d’aujourd’hui qui sont profondément influencés par l’athéisme traitent les divinités, les bouddhas et les écritures avec des conceptions modernes. Ils considèrent les divinités et les bouddhas comme des idoles et les écritures comme des livres ordinaires. De telles pensées déviées existent aussi dans notre esprit.

Certains pratiquants laissent négligemment les livres de Dafa n’importe où et les ont même laissés se salir. N’est-ce pas aussi un reflet de ces conceptions déviées ? Avec une telle attitude envers Dafa, peuvent-ils obtenir le Fa lorsqu’ils étudient le Fa ? On ne peut pas obtenir véritablement le Fa avec un tel état d’esprit athée.

C’est probablement la raison principale pour laquelle beaucoup de nos compagnons de cultivation échouent à obtenir le Fa même s’ils étudient le Fa. C’est aussi la raison fondamentale pour laquelle ils ne peuvent pas comprendre véritablement le Fa de l’univers et le Maître.

Nous devons éliminer la toxine de l’athéisme et revenir à la tradition, car seulement alors nous pourrons comprendre et nous éveiller véritablement au grand Fa de l’univers et alors nous saurons comment le chérir.

La période de la rectification de Fa est maintenant en train de passer à la rectification du Fa dans le monde humain. L’athéisme, la théorie de l’évolution, ainsi que les concepts et comportements modernes, sont devenus aujourd’hui, l’obstacle principal à notre cultivation et à notre capacité à sauver les gens, ce sont aussi les principales pierres d’achoppement qui freinent la transition vers la rectification du Fa dans le monde humain.

Pour éliminer les substances déviées de notre esprit, nous avons besoin de lire et écouter les Neuf commentaires sur le Parti communiste, Le but ultime du communisme, Désintégrer la culture du Parti, Comment le spectre du communisme dirige le monde et le plus important, létude de Hong Yin VI.

Je ressens que Hong Yin VI est un précieux outil du Fa que le Maître nous a donné pour nous débarrasser de toutes ces conceptions déviées. Ma recommandation personnelle est que nous devons mémoriser Hong Yin VI, car nous en tirerons des bénéfices inattendus.

Ce qui précède n’est que ma compréhension personnelle. Merci de bien vouloir me signaler toute chose inappropriée.

Tout le contenu publié sur ce site est protégé par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais